Conflit de dualité suivi de Chants au loin

De
Publié par

Par ses poèmes, l'auteur exprime la nostalgie d'un pays perdu et la difficulté à vivre en exil dans l'imaginaire d'un Tibet inaccessible, en équilibre instable entre les cultures, coincée entre un monde étouffé au Tibet, une terre rassurante mais sans grand avenir en Inde et une diaspora mondiale confrontée à la nécessaire adaptation au monde qui s'ouvre à elle. Autrement, la poésie de Bhuchung D. Sonam témoigne du cheminement d'une jeunesse encore très imprégnée de sa culture et de ses traditions, brutalement confrontée au monde contemporain.
Publié le : vendredi 4 septembre 2015
Lecture(s) : 2
Tags :
EAN13 : 9782336390192
Nombre de pages : 154
Prix de location à la page : 0,0090€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

647
Bhuchung D. SonamConfit de dualité
Confit de dualité (2006) et Chants au loin (2009)
expriment la nostalgie d’un pays perdu et la diffculté à
vivre en exil dans l’imaginaire d’un Tibet inaccessible,
en équilibre instable entre des cultures, coincée entre un
monde étouffé au Tibet, une terre rassurante mais sans
grand avenir en Inde et une diaspora mondiale confrontée Confit de dualitéà la nécessaire adaptation au monde qui s’ouvre à elle.
Sa poésie est un témoignage sensible, contenu, sans
grandiloquence, du drame tibétain. Elle témoigne du
suivi decheminement de cette jeunesse encore très imprégnée de
sa culture et ses traditions, brutalement confrontée au
monde contemporain. Chants au loin
Bhuchung D. Sonam est né en
1972 au Tibet. Il s’enfuit en Inde à
l’âge de 11 ans. Exilé, il a étudié au
TCV de Dharamsala. Il travaille
au ministère des Affaires étrangères
du Gouvernement tibétain en exil.
Bhuchung D. Sonam publie et diffuse
le travail de nombreux écrivains et
créateurs tibétains. Il est peut-être l’un des principaux
porteparole de sa génération. Il a écrit plusieurs livres et des recueils
de poésie : Dandelions of Tibet (2002), Muses in Exile
(2004), Confict of Duality (2006), Songs from a Distance
(2009), Yak Horns (2012). 647
ISBN : 978-2-343-06211-2
16 e
Poètes des cinq continents
Bhuchung D. Sonam
Confit de dualité
Poètes des cinq continents





Conflit de dualité

suivi de
Chants au loin Poètes des cinq continents
En hommage à Geneviève Clancy qui l’a dirigée de 1995 à 2005.
La collection est actuellement dirigée par
Philippe Tancelin

La collection Poètes des cinq continents non seulement révèle les voix
prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes
qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection
dévoile un espace d’ouverture où tant la pluralité que la qualité du
traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de
titres par an.


Déjà parus

646 – Jacques GUIGOU, D'emblée, 2015
645 – Philippe TANCELIN, Cet insoupçonné levant, 2015.
644 – Abdelghani FENNANE, Poèmes en seul majeur, 2015.
643 – Hassan MAKAREMI, Reza AFCHAR NADÉRI, Ce jardin, tu
en es l’air, 2015.
642 – Vân HOA, Poèmes de la dynastie des Tang, 2015.
641 – Zoé LAGRANGE, Un jour à l’endroit un jour à l’envers, 2015.
640 – Behçet NECAT G L, L’image de l’univers, 2015.
639 – Maud Wirz Julien Pelette, Point-Virgule, 2015
638 – William SOUNY, Mayotte suicide, 2015
637 – Denis DAMBRE, Solitude et vibrations, 2015.
636 – Pierre GOLDIN, De la vie approximative
635 – Serpilekin Adeline TERLEMEZ, Ames du cosmos, 2015.
634 – Catherine BOUDET, Journal du Gardien des Horizons, 2015.
633 – Natacha LAFOND, Sur les rives d’argile, 2014.
632 – Christine CADIOT, Les seuils du temps
631 – Lajos NYÉKI, Ruptures - Elválasztás, 2014.
630 – Marie-Clémence ADOM, Anthologie de la poésie ivoirienne
tome 3, 2014.
629 – Marie-ClémAnpoé
tome 2, 2014.
628 – Marie-Clémence ADOM, Anthologie de la poésie ivoirienne
tome 1, 2014.
627 – André LO RÉ, Premiers pas au pays des haïkus, 2014.
626 – Ioana GRUIA, Le soleil sur le fruit, 2014
625 – Jean-Pierre BIGEAULT, 100 poèmes donnés au vent. Suite de
poèmes, 2014
624 – Yves Patrick AUGUSTIN, D’ici et nulle part, 2014.
??B uchung D. Sonam





Conflit de dualité


suivi de
Chants au loin

















I


Du même auteur :



Dandelions of Tibet (2002),
Muses in Exile (2004),
Conflict of Duality (2006),
Songs from a Distance (2009),
Yak Horns (2012).




















© L'HARMATTAN, 2015
5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-06211-2
EAN : 9782343062112
J’ai rencontré Bhuchung D. Sonam au printemps 2014
au Tibet Café, dans la Bhagsunag Road à McLeod Ganj
dans le cadre de la préparation d’un voyage solidaire en
milieu tibétain. J’étais avec ma femme Dominique et
Andy Maistre qui a filmé l’interview. Son discours et sa
présence nous ont impressionnés. Il a parlé en termes
simples et mesurés de l’exil, des problèmes tibétains
contemporains, des artistes et créateurs qu’il connaissait,
de sa blessure, de l’attitude du monde envers le Tibet, de
l’économie, de la pollution dans son pays.
De retour en France je lui ai proposé de traduire une
partie de ses poèmes en français. Il a accepté. Je me suis
mis au travail, aidé par le talent de Mireille Mahous,
enseignante d’anglais à l’Université Paul Valéry de
Montpellier.
Je remercie Bhuchung D. Sonam de nous avoir fait
confiance dans cette entreprise délicate, Dominique,
Andy, tout particulièrement Mireille Mahous et
l’Association « Terre du Cœur – Kun Phen Ling » d’aide
aux Tibétains de l’Arunachal Pradesh qui nous soutient et
que nous soutenons.
B. Long Conflit de dualité (2006) et Chants au loin (2009)
expriment la nostalgie d’un pays perdu et la difficulté à
vivre en exil dans l’imaginaire d’un Tibet inaccessible, en
équilibre instable entre des cultures, coincée entre un
monde étouffé au Tibet, une terre rassurante mais sans
grand avenir en Inde et une diaspora mondiale confrontée
à la nécessaire adaptation au monde qui s’ouvre à elle. Sa
poésie est un témoignage sensible, contenu, sans
grandiloquence, du drame tibétain. Elle témoigne du
cheminement de cette jeunesse encore très imprégnée de
sa culture et ses traditions, brutalement confrontée au
monde contemporain.
8 Sommaire général
Conflit de dualité – p. 13
Vagabond – p. 17
Pointillés – p. 19
Pour les jeunes – p. 21
Conflit de dualité – p. 22
Souhait d’un Tibétain mort – p. 25
Extrait de journal de prison – p. 27
L’autre moi – p. 30
Appels ambigus – p. 31
Plaintes des quatre saisons – p. 33
Croyez-vous en dieu ? – p. 35
Seul-3 – p. 37
Plainte de G. C. à la prison de Nangtse Shak – p. 38
Duel – p. 40
De la mort et de la paix – p. 42
La mort c’est… - p. 46
9 La liberté s’échappe – p. 48
Révélation – p. 49
J’ai vu un Chinois - p. 50
Impermanence – p. 52
e 1000 jour de régime cellulaire à Drapchi – p. 54
Transpercé – p. 56
Perte de confiance en soi – p. 58
Dernier recours – p. 60
Avant et maintenant – p. 61
Nous sommes toujours – p. 62
Formulaire de dialogue – p. 64
TCV est son nom – p. 67
Ni l’un ni l’autre – p. 69
La nature de Bouddha p. 71
Paroles de révolte – p. 72
Une pièce sans porte – p. 73
La vie - p. 75
Prières innombrables – p. 76
Liberté – p. 78
Lamentations matinales - p. 79
Foule solitaire – p. 81
Un à un – p. 82
De l’exil, de la jeunesse et de l’écriture – p. 84
10 Chants au loin – p. 93
Banni – p. 96
Quand suis-je né ? – p. 97
Un chant au loin – p. 99
Un chant – p. 103
La tête dans une pastèque – p. 105
Elle est à Boston – p. 106
Invocation – p. 109
L’espoir se rend à la mémoire – p. 112
Fermez-la ! – p. 114
New York ! New York ! – p. 116
Front rouge – p. 119
Réaction extrême ! – p. 121
Promenade à 7 heures du soir – p. 123
Disjoncté – p. 125
Vent – p. 126
Peau d’orange, œillets et vibrations – p. 128
Changement… – p. 130
Ah ! – p. 131
Belle tuerie – p. 133
Ces mots – p. 135
Haîku – p. 136
11 Réaction extrême – p. 137
A vécu… – p. 138
Marche pour la liberté – p. 139
Servez-vous – p. 141
Rangzen… – p. 142
J’ai entendu ton feu – p. 144 Buchung D. Sonam
Conflit de dualité
pour
TS
Traduction française : Bernard Long, Mireille Mahous
13

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.