Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus
ou
Achetez pour : 8,63 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Constellations des nuits d'été

De
114 pages

Je vais vers l'inconnu / Comme un poète / Devant la page blanche / Qui, au moment d'écrire / Le premier vers, / Ignore quels seront / Les cheminements de sa pensée. / C'est un esprit de découverte / Qui guide ma vie / Et, curieux / Je me laisse porter / Par le cours du destin.

Publié par :
Ajouté le : 01 novembre 2011
Lecture(s) : 34
EAN13 : 9782296471924
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

Constellations des nuits d’été
« Accent tonique »
Collection dirigée par Nicole Barrière
« Accent tonique » est une collection destinée à intensifier et donner force au ton des poètes pour les inscrire dans l’histoire
ANAPHORES Toussaint Medine Shangô,
Déjà parus
ATTENTION TRAVAIL ! Recueil de poèmes contemporains sur le travail poèmes recueillis par Nicole Barriere et Martine Glomeron AUBE Giovanni Dotoli ÉCLAT DE TON CORPS ET AUTRES POÈMES (L') Edition bilingue Espagnol-Français Carlos Henderson - Préface de Jacques Ancet, Avant-lire de Bernard Noël ENTRE GOUFFRE ET LUMIÈRE Eric Dubois - Préface de Charles Dobzynski HAÏKUS DE COEUR Sylvain Josserand HUIT SIÈCLES DE POÉSIE CATALANE Anthologie Jean-Claude Morera - (Textes originaux présentés et traduits en français par) INSTANTS DE VOYAGES ET AUTRES HEURES INVENTÉES Eric Sivry - Préface de Lionel Ray.
Gilles Mathieu
Constellations
des nuits d’été
Préface de Boris Cyrulnik L’Harmattan
Maquette de la couverture
Nicole Barrière
© L’HARMATTAN, 2011 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56589-0 EAN : 9782296565890
A mes enfants Alexandre, Pierre, Marine, Quentin
et Jean-Baptiste.
7
Préface de Boris Cyrulnik
COMMENT DIRE, POURQUOI ÉCRIRE.
Un soir, au Congo, près de Goma, j’ai vu un vieux monsieur qui caressait un gros cahier.
-Ce cahier est important, lui ai-je demandé ? -Il est précieux, m’a-t-il répondu car il transforme en beauté les drames de mon existence. -Vous l’avez écrit pour supporter vos souffrances ? -Non, je ne sais pas lire, m’a-t-il expliqué. J’ai raconté ce qui m’est arrivé à un écrivain public pour qu’il en fasse un cahier, qu’un jour je donnerai à mes petits enfants qui, eux, sauront lire. Au Congo, il n’y a pas beaucoup de cheveux blancs. L’existence est si difficile qu’on meurt souvent avant. Mais ce vieux Monsieur m’avait clairement expliqué qu’on ne peut pas parler n’importe comment. Il faut une élégance pour dire certaines choses, chercher les mots, les faire sonner, afin de partager une émotion qui, sans la poésie serait indicible.
En se taisant, ce vieux Monsieur aurait transmis à ses enfants, l’angoisse du silence.
En s’exprimant n’importe comment, c’est la brutalité qu’il aurait communiquée. Par bonheur, la poésie, lui a permis de s’exprimer et de partager sa tendresse avec ceux qu’il aimait.
C’est exactement ce qu’a fait Gilles Mathieu dans son recueil de poésies.
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin