//img.uscri.be/pth/07a50020591917e7b3e01a7f691de6a7f7d288e7
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Contes et Souvenirs à ma guise

De
113 pages
Exactement comme dans le volume I, les quelques petites histoires que je vais là vous raconter sont toutes plus vraies les unes que les autres. Je n'ai pas essayé d'y mettre un ordre quelconque, alphabétique, par thème, dans une succession logique, rien de tout ça pour la simple raison que vous pourrez les lire dans l'ordre que vous voulez au fil de vos tentations. Elles sont presque toutes inspirées d'histoires que j'ai pu entendre dans mon pays Breton, mais un raconteur d'histoire en a toujours une ou deux nouvelles qu'il a tirées de la vie quotidienne, qui parfois, il faut le reconnaître, est un peu cocasse, il suffit d'y faire un peu attention.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2 Titre
Contes et Souvenirs
à ma guise

3Titre
Fanch Gwenet
Contes et Souvenirs
à ma guise
Volume II
Conte
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2008
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-00066-5 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304000665 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-00067-2 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304000672 (livre numérique)

6 8
AVERTISSEMENT
Exactement comme dans le volume I, les
quelques petites histoires que je vais là vous
raconter sont toute plus vraies les une que les
autres. Je n’ai pas essayé d’y mettre un ordre
quelconque, alphabétique, par thème, dans une
succession logique, rien de tout ça pour la
simple raison que vous pourrez les lire dans
l’ordre que vous voulez au fil de vos tentations.
Elles sont presque toutes inspirées d’histoires
que j’ai pu entendre dans mon pays Breton,
mais un raconteur d’histoire en a toujours une
ou deux nouvelles qu’il a tiré de la vie
quotidienne, qui parfois, il faut le reconnaître
est un peu cocasse, il suffit d’y faire un peu
attention.

Je remercie particulièrement, mon oncle Job,
ma tante Marie, ma tante « la Lain » que j’ai
toujours considérée comme ma grand-mère,
mon cousin Yvon, qui lui a eu pour moi un rôle
d’oncle (il en va comme ça chez nous en
Bretagne), Pierre Poher qui en connaissait plus
9 Contes et Souvenirs à ma guise
qu’un sac ne pouvait contenir. Et bien d’autres
que je ne pourrais tous citer là et qui ont vécu
dans ce triangle coupé par l’Hyère et par l’Aulne
qui en cet endroit se rassemblent pour
ensemble se diriger vers la mer. Bien entendu
j’ai un peu complété mes bribes avec ce qu’ont
pu écrire déjà des grosses têtes, des vraies,
comme Per Jakez Hélias, Anatole Le Bras, et
quelques autres, qui avaient déjà senti qu’il
fallait mettre ces histoires sur le papier avant
qu’elles ne se perdent définitivement. Il va de
soit que je n’ai pas même un petit bout des
capacités de ces gens là, et c’est pour cette
raison que j’ai précisé dans le titre que toutes
ces histoires étaient racontées à ma guise.

Mais à ma guise aussi, parce qu’on ne peut
plus raconter les histoires telles qu’elles ont été
transmises, non seulement parce qu’elle sont
d’un autre temps et que les gens de maintenant
ne comprendraient pas si elles n’étaient
traduites, peu ou prou, dans la langue qui se
pratique aujourd’hui. Et puis il faut également le
reconnaître, je ne suis pas un grand des lettres,
et je peux me laisser aller à mon tempérament
un peu rude, du genre pas fini au grain fin. Mais
peu importe un peu de rudesse, si elle est
sincère ne fera de mal à personne sauf peut être
à la boite à images toutes faites qui empêche
l’imagination de travailler comme elle le devrait,
10 Avertissement
à ele je ne me gêne pas de casser du sucre
dessus, de toute manière elle ne craint rien, elle
a l’audimat pour elle, alors que nous pauvre
« salissueur » de pages blanches sommes passés
dans la dernière catégorie de l’intérêt des
masses.
11