Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Courbe le fleuve

De
0 page

« Oui, la voix de France Ballot-Léna s’ouvre au silence où le coeur “cogne fertile tout contre le soleil”, s’anime aux mots mangés par la mort en bourrasques et plumes, frères et soeurs arrimés au même corps du fleuve [...] »

Jean-Marie de Crozals

France Ballot-Léna, peintre, poète, parcourt le monde et vit dans la région de Montpellier où elle travaille.

Courbe le fleuve est son second recueil de poèmes.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Prends-moi, chaos, dans tes bras

de editions-du-mercure-de-france

Soluble dans l'oeil

de harmattan

cover.jpg

COLLECTION ESTHÉTIQUE

FRANCE BALLOT-LÉNA

COURBELEFLEUVE

POÈMES

Préface de Jean-Marie de Crozals

La numérisation de cet ouvrage a reçu le soutien du CNL

 

img1.jpg

 

Et de la région Languedoc Roussillon

 

img2.png

 

Table des matières

Préface

Eau

Air

Herbe

Promenade

Fuir

Séparation

Mirage

Métamorphose

Quand ?

Musique

I

II

III

IV

V

VI

VII

VIII

Demain

Ici

Retour

Reflets

Les Évanescents, éd. Théétète, 1998

© Théétète éditions, 2001

Théétète éditions – cidex 7030, rue du Four – 30250 Lecques

AVECUNECALLIGRAPHIEDEBRIGITTEMARMOL

WWW.LUCIE-EDITIONS.COMCONTACT@LUCIE-EDITIONS.COM

J’écris pour moi, j’écris pour quelques amis et pour adoucir le cours du temps.

Jorge Luis Borges

Écrire, c’est ma manière à moi d’être seul

Fernando Pessoa

Préface

Nous lisons les beaux poèmes de France Ballot-Léna, et pris que nous sommes dans le bercement des saisons et de l’enfance, dans le filet de la lumière nostalgique de ses ciels, les souffles de notre vie soudain respirent en amont, ondulant du chant du corps et de ses sens, brindilles de mémoire, et notre vision monte d’un degré vers sa racine, vers l’œuvre ouverte à l’Absence là où la clarté de ses ciels s’évanouit dans le fleuve de l’oubli, au plus lointain, le pas du vent foule en silence les fleurs essaimées dans les cent directions, son chant léger tournoie parmi le déchiffrement de l’énigme couchée sous l’onde des sentiments.

Vers quel amont descend ce fleuve de mots, vers quelle « eau claire poursuivie jusqu’au silence », vers quel « œuf chimère » couvé par une voix qui s’ouvre parfois sur le mutisme, œuf gémellaire emporté par une parole bouillonnante – tumultueuse et brûlante – de mille galets, roulé dans la courbe de ce fleuve (qui se penche sur un lit de roses pâles), enseveli dans la « neige elle-même » qui tombe sur le sens et « crisse légère » sous la langue de l’eau, ballotté par « cette intensité charnelle » du vent, parmi les tourbillons du cœur vers le faîte de la « mémoire élancée du cyprès ».

Oui, la voix de France Ballot-Léna s’ouvre au...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin