Croquis intérieurs

De
Publié par

Qu'est-ce que la beauté intérieure, et que signifie-t-elle à une époque où absolument tout s'achète, se vend et se consomme ? C'est une question à laquelle cet ouvrage tente de répondre, le plus souvent en vers libres. La maturité créatrice permettant de relativiser bien des choses, c'est donc à un voyage vers l'intérieur que le lectorat est convié.


Publié le : lundi 5 mai 2014
Lecture(s) : 1
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332727237
Nombre de pages : 44
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-72721-3

 

© Edilivre, 2016

L’âme et l’abîme

D’où provient cette angoisse souterraine

Qui me dicte ce désarroi ?

C’est sûrement une prison de l’esprit

Qui me l’envoie,

Quelque part entre un chagrin

Oublié et une potence souveraine.

Mais le sens véritable

De ce tourment étirable

Réside dans sa faculté d’oubli.

Déjà mon âme en peine

Réclame un sort meilleur.

Après tout, c’est un combat

De tous les jours

Que le labeur qui rend

Une âme vaillante !

Mais l’abîme, lui,

N’est qu’un félon pour les faibles,

Un déversoir pour un océan de turpitude.

Le Langage du Silence

Il suffit parfois de peu de choses

Pour connaître la sérénité.

Par exemple, le langage du silence

Contient des trésors d’éternité.

Peu importe que la foule

Le méprise ou le craigne.

Le plus important est de savoir

Apprécier la saveur de son règne.

Car le silence régénère

L’auguste chanceux qui persévère :

Point n’est besoin de traduction

Pour un langage de bienveillance.

Ecoutons donc le silence

Evoquer la clémence

D’un labeur estimé.

Son langage distille la candeur

Au veilleur inspiré.

Son auréole est une sibylle de l’instant,

Son message source d’éternité.

La Sagesse du Vent

Lorsque le vent souffle en tempête

Par une longue nuit aveugle

Son pouvoir éternel

Semble vouloir faire taire

La parole des vivants.

Les charpentes et les arbres

Gémissent en cadence

Et la volonté du vent

Ne connaît pas la...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant