Déchirures. Mes mots d'amour, de tendresses et de passions

De
Publié par

«Ne laissez jamais échapper un seul battement de coeur

Ne laissez jamais s’enfuir

Ni un premier baiserNi une première caresse

Ni un premier regard

Celui qui vous dit en silence je t ‘aime, tu me manques

Celui qui vous apprend la peur de l‘absence de l‘autre ?»


Si le romantisme et la tendresse parlent à votre coeur dans son passé, son présent, son avenir? Laissez-vous alors emporter vers les plus beaux instants de vie ; ceux de l’émotion sentimentale.


Publié le : dimanche 1 janvier 2006
Lecture(s) : 59
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 2952683204
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Pardonne Femme où est ton absence Pardonnemoi Si j’ose te dire que tu me manques Si j’ose pleurer l’absence de la douceur de ta peau Si j’ose fermer les yeux sur ton souffle chaud Pardonne Mes mains liées Mon esprit réfutant ses vérités Mes volteface d’amour et de recul Pardonne Le spleen de mes mots Mes doigts comme si souvent tremblent D’une passion sans corps où les poser Pardonne Les temps de l’absence Ses temps présents où seules les caresses nous disent L’impossible passion qui peutêtre gagnera Pardonne Le temps qui a besoin encore de couler Les peurs d’un don absolu Les peurs de l’avenir Pardonne Le rêve d’être ce soldat Vaincu, en repos vers l’amazone
17
Le rêve d’être ce guerrier Caressant les cheveux de sa soumise Pardonnemoi Toi qui sais Dismoi Avant que j’efface mes larmes Ne me pardonne pas Lorsque je t’étreindrai tant de fois Que tes soupirs ne seront qu’un gémissement Ne me pardonne pas De vivifier mes sources Dans mes baisers les plus impudiques
18
Si l’amour Si l’amour ce n’est pas L’image que l’on a de l’autre au fond de son regard Alors inutile de te faire belle Si l’amour ce n’est pas Les mille parfums subtils qui s’envolent vers l’autre Alors inutile de te parfumer Si l’amour ce n’est pas Les caresses que l’on donne Les caresses que l’on reçoit Alors ne te cabre pas Si l’amour ce n’est pas La chaleur et le souffle que l’on prend de l’autre Alors oublie nos futurs câlins Si l’amour ce n’est pas Des mots pour l’imaginaire de l’autre Alors ne m’écoute pas Si l’amour ce n’est pas Prendre à l’autre tout ce qui nous manque Donner à l’autre tout ce qui lui manque Alors n’ouvre pas tes bras Alors ne viens pas Mais l’amour n’a pas de réponse Mais l’amour n’a pas de définition
19
Femmes Et si je devais vous dire femmes Comme je vous aime et comme vous me manquez Aux millions d’images que vous me donnez Aux reflets de vos yeux Aux malices de vos regards Aux courbes de vos épaules Aux dénudés de vos chemisiers Aux sourires qui dessinent tant vos lèvres Aux mille parfums qui vous entourent À la finesse de vos hanches À l’infinie longueur de vos jambes Je veux vous entendre Je veux vous écouter Je veux saisir tous vos parfums Je veux vous désirer vous, lointaine et inconnue Jusqu’à renaître d’un amour absolu
20
Visages Je poserai mes mains sur ton visage À la caresse des rides notre temps Aux sillons qui ont forgé notre amour Au temps qui nous a unis si souvent Au temps qui nous unira encore si longtemps J’ai encore le printemps de nos regards De tous mes doigts je dessinerai Le contour des rides de nos amours Aux sillons qui ont forgé nos étreintes Au temps des mots murmurés Au temps des corps ce matin épuisés Je soufflerai un peu de chaleur À toi qui chaque matin, là près de moi Renouvelle mes raisons de vie Et parce que maintenant tu doutes Écoute mes silences Ils sont la pudeur de mes amours pour toi
21
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi