Déclin

De
Publié par

Comme il était bien, Lui, ce Jeune plein de sève !Âpre à la ...

Publié le : mercredi 18 mai 2011
Lecture(s) : 81
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Comme il était bien, Lui, ce Jeune plein de sève ! Âpre à la vieÔ Gué!... et si doux en son rêve. Comme il portait sa tête ou la couchait gaîment ! Hume-vent à l’amour !... qu’il passait tristement. Oh comme il était Rien !... – Aujourd’hui, sans rancune Il a vu lui sourire, au retour, la Fortune ; Lui ne sourira plus que d’autrefois ; il sait Combien tout cela coûte et comment ça se fait. Son cœur a pris du ventre et dit bonjour en prose. Il est coté fort cher... ce Dieu c’est quelque chose ; Il ne va plus les mains dans les poches tout nu... Dans sa gloire qu’il porte en paletot funèbre, Vous le reconnaîtrez fini, banal, célèbre... Vous le reconnaîtrez, alors, cet inconnu.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant