Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 12,00 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Publications similaires

Baudelaire

de republique-des-lettres

Maurice, Edith, Serge et les autres

de le-nouvel-observateur

Vous aimerez aussi

CHAPITRE1
À Rose Marie
DERNIERRENDEZVOUSLorsquenousseronstoutauboutdenosgrandsâges,Quandarriveral’heureduderniervoyageJeveuxêtrelepremierdanslesblancsnuagesCarvivresanstoi,jen’enaipaslecourage.haut,jet’attendraisansaucuneimpatienceCarilparaîtquetoutn’yestquebienveillance.Jet’attendraiaupiedd’ungrandarbrepenché.Denouveau,chérie,tuserasàmescôtés.Maisceci,hélas,n’estqu’unevuedel’espritCarjesaisbienqu’aprèslamort,iln’yarien.Jenecroisniàl’enferniauparadisEtpenserqu’onseretrouveraseraitvain.Alors,continuonsàmarchercôteàcôteProfitonsdutempsquinousrestesurlaterre,Aimonsnousencorjusqu’àladernièrenoteEtnouspourronspartirsansregarderderrière.Octobre2010
7
QUATREVINGTSANSMachérie,aujourd’hui,c’esttonanniversaire,Tevoilà,àtontour,maisoui,octogénaire!PeutonàcetinstantrevenirenarrièreEtrefaireàl’enversnotrevietoutentière?EstceeneffetletempsdefairenotrebilanCaràdeuxnousvivonsdepuistellementd’ans?Rappelletoi,Chérie,commentcebelamourAsutoutbalayerpourécloreaugrandjour.Nousavonstravaillédanslemêmemétier,Etcela,unpeuplus,nousarapprochés.Nousavonsélevéunegrandefamille,Quatresolidesgarsetdeuxtrèsbellesfilles.Cettefamille,tulesais,c’estmafierté.Sansquel’onypense,lesjoursontdéfilé,NouscomptonsmaintenantonzepetitsenfantsDenotreaînéMathieudevenubrésilienAudernierpetitfilsprénomméJulienEtQuentinnousafaitsarrièresgrandsparents.Jecrois,RoseMarie,quenotreviefutbelleEtnouspouvonsgoûterunedouceurréellePuisquelachanceveutquenoussoyonsàdeux.Ilnousrestedutemps,chérie,pourêtreheureux.Pourles80ansdeRoseMarie,le12mai2008
8
EMMÈNEMOISitudevaispartir,alorsemmènemoi,EmmènemoiAupaysdessansdouleur,Aupaysdesmillebonheurs.EmmènemoiAupaysdemonenfanceaupayssanssouffrance.EmmènemoiAupaysdemesimagesAupaysdesrêvessages.EmportemoiDanstesbras,enveloppemoi,Detesbaiserscouvremoi.EmmènemoiFaireungrandtourdecemondeEtpartonsfairelaronde.Emmènemoilecanonnegronde.Berçonsnosamoursprofondes.EmmènemoiPuisqueseul,jenepeuxvivreCommegeléparlegivre.Chérie,sivraimenttum’aimesquetuaillesemmènemoiCarjenepeuxvivresanstoi.
9
Juin2010
NON,NEPLEUREPLUS
Non,nesoispastristecesoirPuisquenoussommestouslesdeux.Non,nesoispastristecesoirNotreamouresttoujourssifort.IlnefautpaspleurercesoirNotreviepeutencorêtrebelleIlnefautpaspleurercesoirContinuonsnotrechemin.Non,nesoispastristecesoirPuisquemasantés’amélioreIlnefautpaspleurercesoirCarj’aitantbesoindeToi.Chérie,nepleurepascesoirIlnousfautsupportercedeuilIlnefautpaspleurercesoirEtoubliercegrandmalheur.SèchedonccesgrosseslarmesQuiruissellentsurtesdeuxjouesNon,ilnefautpaspleurercesoirJeveuxretrouvertonsourire.Faisonsconfianceàl’avenirChérie,nepleurepluscesoir…
10
Juin2010
MÉLANCOLIE
Ilfaitbeauetpourtant,maMie,Moncœur,troplourd,estàlapluie.Rienautourdemoinemefaitenvie.Sij’ouvreunbeaulivred’imagesJen’aimêmepaslecourageD’entournerlesbellespages.MespenséessontpartropmonotonesEtbienflousemblemonhorizon.Auloin,uneclochetinteetsonneSurmajoue,unelarmecreusesonsillon.Toutvabienetpourtant,mamie,MonâmeestàlamélancolieCommeunchatcâlin,jemepelotonneEt,àlalangueurdulit,jem’abandonneJesuisbercéparunedoucelassitudeEtjen’aiplusaucunecertitude,UnedoucecaressedemansuétudeDissiperaitsansdoutemesinquiétudes.QuipeutmeprocurerceréconfortDontj’aiunbesoinaussifort?Avecunecertainecomplaisance,Jelaisseallermonâmeàladérive,Jesuistropsouventensouffrance,Pourquoicetteattitudeexcessive?CardemainlecalmereviendraEtunvéritableespoirrenaîtra
11
Peutêtremêmequedelavie,ladouceurApporteraducharmeàcertainesheures.Ilfautdonc,quevite,jeréagisseEtquedanslebonheurjemeglisse.Janvier2011
12