Dunes d'or

De
Publié par

Carnet de voyage pour revisiter et explorer le complexe de souffrance de cet univers clair-obscur, loupe pour saisir les mirages et les beautés de l'amour, forge pour pétrir un magnifique guerrier, nuage pour porter le puissant rêveur, voici les mille visages d'une poésie qui darde sur l'humanité ses rayons joyeux. La peine est l'un de nos plus fidèles alliés. Ses dunes sont d'or.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 101
Tags :
EAN13 : 9782296506336
Nombre de pages : 106
Prix de location à la page : 0,0068€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Jean-Valère DjézouDunes d’Or
Carnet de voyage pour revisiter et explorer le complexe de soufrance de
cet univers clair-obscur, forge pour pétrir un magnifque guerrier, loupe
pour saisir les mirages et les beautés de l’amour, torche pour dévisager
la main broyeuse, nuage pour porter le puissant rêveur, voici les mille
visages d’une poésie qui darde sur l’humanité ses rayons joyeux.
Poésie du don, du son, poésie de combat, de compas, qui mesure
l’impasse de l’homme et lui chante sa compassion, c’est aussi et surtout
un hymne aux gloires du Créateur et de sa créature oubliées et défées par Dunes d’Ordes systèmes humains inhumains.
Si tu n’as jamais soufert, commence à soufrir donc, si tu as toujours
soufert, commence à soufer donc, car la peine est l’un des plus grands
réservoirs de la puissance. C’est elle qui exerce l’âme au challenge, lequel
ouvre la porte des sommets. La peine est l’un de nos plus fdèles alliés. Ses
dunes sont d’or. Poésie

Jean-Valère Djézou est né en 1978 en Côte d’Ivoire, à Abidjan-
Treichville. Titulaire d’un DEA de lettres modernes option sty -
listique obtenu à l’université d’Abidjan-Cocody, il a travaillé
dans plusieurs médias et est actuellement professeur de fançais.
En couverture : Dune 45 © Lawrence Murray
ISBN : 978-2-336-00543-0
12 euros
H-COTE-IVOIRE_DJEZOU_DUNES-D-OR.indd 1 20/09/12 22:02
Jean-Valère Djézou
Dunes d’Or





Dunes d’Or



















































© L’Harmattan, 2012
5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-336-00543-0
EAN : 9782336005430
Jean-Valère DJÉZOU








Dunes d’Or




Poésie

















REMERCIEMENTS

Torturé et piégé par une fausse image de moi-même
préfabriquée par le miroir trompeur de ma mentalité
défaitiste, je me plaignis longtemps de mon apparente
impuissance, comme ce roi aveugle qui troqua à un esclave
sa couronne et son trône d'or pour une gorgée d'eau, alors
que l'univers tout entier ainsi que toutes ses richesses étaient
depuis toujours couchés à ses pieds. Je n'étais alors qu'un
fantôme, un cadavre somnolant, avec ma face perdue dans
mes dunes et mes espoirs et talents latents perdus en moi-
même.
Toutefois, il ne fallut qu'une main pour dégager ces blocs
virtuels ou réels de pierre qui m'avaient enseveli dans mon
désespoir. C'est celle surpuissante du Créateur à qui j'offre
ces Dunes d'Or comme autel de reconnaissance.
Parallèlement, je voudrais saluer et honorer les mille autres
mains qu'Il a déléguées auprès de moi. Ce sont celles de mon
clairvoyant éditeur qui n’a pas craint de porter avec moi le
fardeau de mon sacerdoce de rêveur ; de mes merveilleux et
généreux géniteurs Brou Bertine et Koffi Eugène Djézou qui
m'ont fait don d'une éducation d'or; de mon épique famille,
portée par mon oncle Dominique Djézou, qui a obstinément
marché avec moi sur le sentier horrifiant et aurifère de la
sûre patience ; de mes fantastiques doubles, Peter Kouassi,
Lazare Kouassi, Gérald Oura, Didier Esmel, Louga Djahi,
Léonard Séry, Odjé Akou, Charles Cobah, Romaric Assié,
François et Jeannette Téhi, Thérèse et Toussaint Yoboué,
Gisèle et Hilaire Séa, Sandrine et Badi Atcho, Carine et Eric
Tra Bi, qui m'ont oint de leur hargne et de leur science; de
mes majestueux Apollo 11, Zadi Zaourou, René Gnaléga,
Jean Derou, Méké Méité, Léon Koffi, des modèles vivants
de vibration intellectuelle, et de centaines d'autres noms qui
me sont exceptionnels et inoubliables et dont l'énumération
des prodigieux bienfaits construirait plusieurs encyclopédies
du bien… DEDICACE

Au Maître du verbe et de l'univers !

À toutes les femmes de lumière,
À tous les hommes de lumière,
À tous les enfants de lumière
De toutes les terres, couleurs,
Qui, en ce siècle des Ténèbres,
Ont encore
Le sens des valeurs !

À tous les cœurs étouffés
Qui ne cessent de battre,
De se débattre et de se battre,
Pour l'Afrique, leur terre,
Qui semble être l'héritière
Ou l'aïeule de la misère,
Pour la mine de méchanceté,
De pauvreté, de mendicité
Et de pessimisme qu'elle arbore,
Elle, la mine d'or !











Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.