//img.uscri.be/pth/97e9eaa719cc0d08a5424a8b63cbe210851b8791
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

En rime, de l'abîme à la cime

De
86 pages
Ce recueil de poésie est une invitation à une remise en question, une interpellation sur la nature de nos actes, de nos sentiments, de nos pensées, et leur conformité avec les lois de la Nature. C'est un appel à l'arrimage, non pas aux multiples éléments éphémères, trompeurs et corrupteurs de ce bas monde, mais à quelque chose d'infiniment plus élevé et subtil.
Voir plus Voir moins
,
MASSONGOMASSONGO
En rime, de l’abîme à la cime Poèmes
Lettres camerounaises
En rime, de l’abîme à la cime
Lettres camerounaises Collection dirigée par Gérard-Marie MessinaLa collectionLettres camerounaises présente l’avantage du positionnement international d’une parole autochtone camerounaise miraculeusement entendue de tous, par le moyen d’un dialogue dynamique entre la culture regardante – celle du Nord – et la culture regardée – celle du Sud, qui devient de plus en plus regardante. Pour une meilleure perception et une gestion plus efficace des richesses culturelles du terroir véhiculées dans un rendu littéraire propre, la collectionLettres camerounaises s’intéresse particulièrement à tout ce qui relève des œuvres de l’esprit en matière de littérature. Il s’agit de la fiction littéraire dans ses multiples formes : poésie, roman, théâtre, nouvelles, etc. Parce que la littérature se veut le reflet de l’identité des peuples, elle alimente la conception de la vision stratégique. Déjà parus Appolinaire NGANTI NGONGO,Laid comme Belzébuth,2015. Charles SOH,L’homme qui creusait, 2015. Jean-Baptiste MAPOUNA,Les pieds sur terre, 2015. Christiane Louise Félicité KADJI,Au pays de la magie noire, 2015. Dieudonné Mbena,Offrandes poétiques aux Mères, 2015. André LAM, Les étoiles voilées du Sahel, 2015. Désiré MBEKE,Le ventre de mon village, 2015. Grégoire NGUÉDI,Les ombres oppressantes, 2015. Careen PILO,Les vagues tumultueuses de l’amour, 2015. Rodrigue Péguy TAKOU NDIE,Le fardeau de nos pères, 2015. P. K NKAMANYANG Lola,Rustles on Naked Trees, 2015. Gatchou NJAMEN,La goutte de trop. Les mésaventures de Selbiaf, 2015. Robert-Marie JOHLIO y Pedro VIÑUALES,El Esqueleto de un Gigante, 2015.
MASSONGOMASSONGO
En rime, de l’abîme à la cime
Poèmes
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08039-0 EAN : 9782343080390
A Monsieur MASSONGO, mon père géniteur Et tout premier formateur ; A Monsieur ZE MVELE, mon meilleur professeur
Et un grand éducateur, Qui me fit être de poésie l’amateur.
AVANT-PROPOS
e En ce début du 21 siècle, dans une société de plus en plus artificielle, légère, frivole, la plupart des humains ont perdu tout repère et voguent au gré de courants ô combien nombreux et ô combien potentiellement néfastes ! Depuis leur plus bas âge, les enfants sont livrés, la scolarisation précoce et la vulgarisation des nouvelles technologies aidant, à tous genres d’influences pas toujours bénéfiques, qui forgent leur langage, leurs pensées, leurs sentiments, bref leur personnalité.
Les parents se trouvent de moins en moins aptes à donner à leur progéniture les bases solides nécessaires à une intégration réussie dans la société, tant eux-mêmes sont désaxés ; et ce ne sont pas les programmes scolaires où la morale n’est plus qu’un vieux souvenir qui vont les aider dans ce sens, encore moins les lois sensées protéger « les plus faibles » et qui accordent tous les droits aux enfants et tous les devoirs aux parents, tous sauf celui de les éduquer dans la rigueur et la discipline ! Il en résulte une dégradation progressive des valeurs et des vertus, au profit de la montée en puissance de toutes sortes de déviances, libertinage, délinquance, incivisme, immoralité, etc.
Le corollaire de cette situation est la perte par les jeunes (et les moins jeunes), du goût de l’idéal, du beau, du poétique, du sacré, de l’absolu ; que la plupart considèrent aujourd’hui comme « vieux-jeu » ou « ringard ». Et pourtant le constat est bien là : plus on s’éloigne de la morale et du vertueux, plus les conditions psychiques de l’homme se dégradent ; ce ne sont pas les taux de criminalité, de toxicologie, de comportements pervers ou encore de suicides sans cesse croissants, qui démontreront le contraire.