Encontres

De
Publié par

Rencontres et confrontations du réel, alternantes ou indistinctes, dont le langage à vif est partie prenante. Mots déjetés, motrs décidés là contre les noirceurs, les zones grises, les silences résignés. Fables rimées rondement menées et poèmes au phrasé vertical-abrupt, en contrepoint.
Publié le : dimanche 4 octobre 2015
Lecture(s) : 5
Tags :
EAN13 : 9782336390772
Nombre de pages : 126
Prix de location à la page : 0,0075€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
La dent et le Ilet pas plus irréfutables Que les Ils de la vierge, la rosée, l’arc- en-ciel, Les poussières dans l’air et les ramas de sables, Nos poèmes et fables soient rompus au réel.
à l’arraché sauvé du piège il court il court coupant par les taillis le furet son membre fantôme dans l’absence vive aiguillé
a publié plusieurs recueils dans lacollection « Levée d’ancre » dont (2014).
encontres
Poésie
e
n
c
Christian C
o
n
t
re
s
Poésie
encontres Poésie
Levée d’ancre Collection dirigée par Michel Cassir
Levée d’ancre est une collection privilégiant l’écriture poétique, créée en 2001 par Gérard Augustin et Michel Cassir. Elle se propose d’abord de publier, au-delà de la division des genres, la poésie sous toutes ses formes ; de la précise ciselure du vent aux nouvelles, y compris le « noyau de prose » par lequel l’œuvre exprime ce qu’il y a de plus actuel, dans sa construction d’un sens de la poésie. Ensuite, multiplier les accès à cette poésie, tant par les anthologies critiques, les ouvrages collectifs, que par les échanges entre écrivains et lecteurs, les rencontres entre la poésie, les différents arts et la vie.
Dernières parutions
96 – Tassos KOURAKIS,Le printemps est reporté jusqu’à nouvel ordre, 2015. 95 – Ahmed BENDHIAB,Jamila dit, 2015. 94 – Giancarlo CAVALLO,Spiralothèque / Spiraloteca. Vertiges / Vertiginibilingue, traduction G. Cavallo avec M. (édition Cassir), 2015. 93 – Alain ROBINET,Echographie, 2015. 92 – Haydar ERGÜLEN,Grenade ou Nar, 2015. 91 – Fady NOUN,Dans la nuit de diamant, 2015. 90 – Philippe André RAYNAUD,Assises, éclairs, marches lentes, 2014. 89 – Hervé BAUER,Des astres errants. Récits, 2014. 88 – Michel CASSIR,La fête prenant de vitesse l’obscur, 2014. 87 – Marc DELTA,Nus suivi de Triple saison, 2014. 86 – Paul RODDIE,Le ravisseur du monde. Taking the World by Storm, 2014. 85 – Alain ROBINET,à l’image« qui », DANTE-CI ! ». « D’EN d’icelui, l’Auteur, rééc(r)it en vis-à-vis... ... pour nos temps d’ici-là, 2014. 84 – Christian CAVAILLÉ,Abrupts, 2014. 83 – Hoda ADIB,L’instinct distal, 2014. 82 – Catherine LECHNERREYDELLET,Guerre oubliée, 2013. 81 – Luis ARAUJO PEREIRA,Poésie pour dire moins, 2013.
Christian CAVAILLÉencontres Poésie
LEVÉE D’ANCRE L’Harmattan
Du même auteur Poésie : Trois ou quatre choses avérées avec quatre sérigraphies de Pillard-Valère,L’Hôte Nomade, 1996.Instances accrues, L’Harmattan, coll. « Levée d’ancre », 2009. Gravités, L’Harmattan, coll. « Levée d’ancre », 2010. La momie et le fennec. Fables pour Louise, L’Harmattan, 2012. Dévers, Préface de Michel Cassir, L’Harmattan, coll. « Levée d’ancre », 2012. Isles et passages ~ Montaigne & Rabelais ~, avec Alain Robinet, L’Harmattan, coll. « Levée d’ancre », 2013. Abrupts, L’Harmattan, coll. « Levée d’ancre », 2014. La sauterelle et le lézard – Fables à colorier,Illustrations d’Émilie Garnier, Pippa, coll. « Les P’tits Kolam », 2014. Philosophie : Philosopher depuis Montaigne et après Wittgenstein, Instances des essaisLa philosophie, L’Harmattan, coll. « en commun », 2008. Parti pris du réelOuverture Philo-, L’Harmattan, coll. « sophique », 2011. Façons du réelOuverture Philo-, L’Harmattan, coll. « sophique », 2011. Montaigne et l’expérience, Scrérén-Cndp, coll. « Philo-sophie en cours », 2012. © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06849-7 EAN : 9782343068497
entre nous forcer des passages n’est-ce mourant soulever la chape échapper un temps quand les rideaux retombent le béton nous espace pour dans la résonance le silence là contre bruire
abois et noises n’en démordent chiennes et louves riveraines
de loin en loin sur les versants ces coupes claires coupes sombres côte à côte et d’angles de lignes enclines autant que par à-coups rompues advienne l’entrevoir sagittaire
des poèmes margent dans les blancs écrêtent le langage s’immergent pleine page sans décompter leurs épines d’acacias dans la chair des fables mimosas en fleurs se la disent rondement la poésie soit défaite et refaite par tous
leurs placards en vis-à-vis en cela seul semblables sous la pluie délavés des mots en découlent et l’inoublié
que des jours bout à bout rivalisent entrecoupent la nuit qu’elle ne nous regagne encore
8
rives allèles par ailleurs entre la source d’avant naître et l’embouchure où disparaître quand d’autres affluent inégales les dévient coupent multiplient ils se côtoient de si loin ne se rencontrent et racontent que dans la fable merles et martins-pêcheurs le vif noir-jaune le lancer bleu-vert dans le taillis dans l’eau plongent criards à contretemps réglée rimée avec ou sans maxime s’axiomatise la maximale leçon de choses fabulée facile elle recourbe
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.