//img.uscri.be/pth/6fe34b1d63da0af721314dcb769cc99e46f5920c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF - EPUB - MOBI

sans DRM

Entre bitume et ciel

De
56 pages

Recueil de poèmes, Entre bitume et ciel raconte en 42,195 bornes les parcours sur routes, chemins et sentiers d’un coureur à pied. La course rime avec source d’inspiration et d’aspiration à faire partager des foulées de passion par la grâce d’une plume volant au gré des émotions ressenties et des souvenirs.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composér Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-53610-5

 

© Edilivre, 2015

Course en Courneuve

Parc de fête en ce dimanche

Un doux soleil joue dans les branches

Des arbres saluant la belle épreuve

De quinze kilomètres en Courneuve

Ambiance champêtre, fête joyeuse

Clubs, sociétés, familles nombreuses

Tous partagent dans les allées

Le bonheur de courir dans le pré

Musique, cris, encouragements

Passion de vivre l’événement

De l’anonyme au champion

Tous cheminent à l’unisson

Chaleur, fatigue et peu à peu

Il n’y a plus ni jeunes ni vieux

Mais une grande brassée de coureurs

Partageant courage et sueur

Dernière ligne droite, plaisir immense

Une joie profonde et intense

Chauffe le cœur et la foulée

De ceux franchissant l’arrivée

Avril 96

La course à pied

La course à pied

C’est suivre un rêve dans la foulée

Croire en un paradis bitumier

Et toujours plus loin le chercher

La course à pied

C’est un long chemin exploré

Une fuite sans fin vers l’arrivée

Tant de départs recommencés

La course à pied

C’est sentir son cœur s’emballer

Sous le maillot de sueur mouillé

C’est de l’effort apprivoisé

La course à pied

C’est du bonheur à transpirer

Sur macadam et sur sentier

C’est du plaisir à partager

Juin 96

Un regard dans la ligne droite

Un regard dans la ligne droite

Un œil gris sur fond d’argent

A allumé sur ma droite

Un feu follet entraînant

Un regard en plein virage

Un œil bleu et accrocheur

M’a offert du vrai courage

Celui qui mène au bonheur

Un regard dans le brouillard

Un œil brun et généreux

M’a guidé en plein cafard

Quand le corps se sent vieux

Un regard sur la banderole

Un œil vert sur fond noisette

M’a rendu tout chose tout drôle

Comme sur une autre planète

Juillet 96

Qu’elle était belle, la Clarée !

Qu’elle était belle, la Clarée

Dans la lumière de ce 15...