Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Entre ses mains diaphanes

De
117 pages
"La poésie a des mains délicates et fragiles, qui laissent passer l'illumination sans toutefois permettre de distinguer la réalité de l'objet". C'est le savoir-faire du poète qui construit un équilibre subtil entre la forme et le sens. Ce recueil bilingue italien/français, au caractère dramatique dominant, présente aussi des poèmes épars légers ou ironiques. L'écran diaphane se dissipe, les mots épurés et transparents peuvent ressortir.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Entre ses mains diaphanes Tra le sue mani diafane
Poésie bilingue italienfrançais

@ L'Harmattan, 2008 5-7, rue de l'Ecole polytechnique; 75005 Paris http://www.librairieharrnattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-05755-5 EAN : 9782296057555

Carla Gavioli

Entre ses mains diaphanes Tra le sue mani diafane
Poésie bilingue italienfrançais

L'Harm.attan

Elle vit dans mesyeux resplendir son image.
ALFRED DE MUSSET Poésiesnouvelles,« Lucie»

La figura speculare assente la mia identità si smemora diluita in un cielo d'acqua che offusca ogni direzjone Alla deriva relitto inerte mordo il sale de! naufragio Se una notte i! cielo s'alzasse ritroverei l'amore e un nome Mi vedrei splendere specchiata negli occhi della Stella polare

8

La figure spéculaire absente ma propre identité s'oublie diluée dans un ciel d'eau qui masque toute direction À la dérive en épave inerte je mords le sel du naufrage Si une nuit le ciel se levait j'aurais l'amour et un nom ] e verrais briller mon image dans les yeux de la Polaire

9

Il declivio d'una collina verde distesa senza vento E nell'estrema distanza il personaggio dell'idillio
Se superassi seguirei 10 sgomento tenero

con passo

le sue tracce sul trifoglio Pellegrina nel paesaggio

Il verde sfuma e si spegne il vento brusco mi costringe sotto il peso delle lacrime e gli strati di solitudine

10

La pente d'une colline verte étendue sans vent Dans l'extrême distance le personnage de l'idylle Si je dépassais mon effroi je suivrais d'un pas tendre ses traces dans le trèfle Pèlerine dans le paysage Le vert se voile et jaunit Soudain le vent me tient sous le poids des larmes et les strates de solitude

Il

Nozze di luna e d'oceano La mia nudità al sicuro presa tra le bracciafluide In cerea d'aflinità la luna si era avvicinata alla terra sollevo il mare e si annego La grande marea temeraria Un flusso di delirio identico al primo sguardo d'intesa

12

N aces de lune et d'océan Ma nudité est en lieu sûr portée par des bras fluides En quête d'affinité la lune était venue près de la terre souleva la mer et se noya La grande marée téméraire Un flux de délire identique au premier regard entendu

13