Esthétique de la prédation

De
Publié par

"Avec des codes-barres de viande hachée, ils ont scanné nos libertés. Dessus ils ont marqué: À surveiller toujours.
J'ai ouvert grand le corps. Je leur ai dit d'y introduire le feu.
Quelque chose. N'importe. Pourvu que se taise le vide. Avant de passer la douane, j'ai tout avalé. Ma digestion est ma prison."
Expérience du vide et de l'altérité contrariée, le poème prend acte, conteste la violence et la mécanique froide du langage. Le corps aimé, désiré, pénétré est marqué par une implacable colère. Nous apprenons à nommer les êtres et les choses, avec les masques de l’aliénation. L'être poétique confronte le cynisme contemporain, les dictatures visibles et invisibles.
Publié le : mardi 27 août 2013
Lecture(s) : 7
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782897120719
Nombre de pages : 58
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
43
Esthétique de la prédation Hyam Yared
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Hyàm YàRÉD
Esthétique de la prédation
Extrait de la publication
Mîse en page : Vîrgînîe Turcote Maquete de couverure : Éîenne Bîenvenu er Dépô éga : 1 rîmesre 2013 © Édîîons Mémoîre dencrîer
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Yared Schoucair, Hyam, 1975  Esthétique de la prédation  (Poésie ; 43)  ISBN 9782897120696(Papier)  ISBN978-2-89712-070-2(PDF) ISBN978-2-89712-071-9(ePub) I. Titre. PS8647.A72E87 2013 841'.6 C20129428205 PS9647.A72E87 2013
Nous reconnaîssons, pour nos acîvîés dédîîon, aîde Inancîère du Gouvernemen du Canada par enremîse du Conseî des Arsdu Canada e du Fonds du îvre du Canada.
Nous reconnaîssons égaemen ’aîde Inancîère du Gouvernemen du Québec par e Programme de crédî d’împô pour ’édîîon de îvres,Gesîon Sodec.
Mémoîre dencrîer  1260, rue Béanger, bureau 201  Monréa, Québec,  H2S 1H9  Té. : (514) 989-1491  Tééc. : (514) 928-9217  îno@memoîredencrîer.com  www.memoîredencrîer.com
Réalisation du fichier PDF : Éditions Prise de parole
Extrait de la publication
Hyàm YàRÉD
Esthétique de la prédation
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Je pense donc peutêtre je ne suis plus
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Prologue
Eshéîque e Prédaîon, deux mos sembanà anîpode un de aure e pouran proches. Dans e règne anîma équîîbre panéaîre seraî sous-endu par un însînc prédaeur de survîe. Ces comper sans homme, « anîma » raîsonnabe e organîsé, e sa capacîé à se dîsînguer des aures espèces en srucuran ses însîncs à înérîeur de sa sphère socîo-poîîque, prouvan par à quî es e seu anîma capabe desthétiser « sa » prédaîon. À bîen observer hîsoîre de homme, préda-eur pour homme, e son évouîon – quand es aures espèces ne senre-dévoren que par nécessîé, jamaîs au seîn dune même espèce e encore moîns par eshéîsme, vanîé, appâ du gaîn ou du errîoîre –, îneîgence de homme se seraî reournée conre uî. a prédaîon es parou. Même a scîence mîse à proI du gaîn, du commerce, du péroe,
7
Extrait de la publication
des guerres, du consumérîsme, auraî déjoué e bu premîer quî a vue nare e seraî devenue ce monsre échappé du génîe de son créaeur e poré à déruîre ce quee devaî înîîaemen guérîr, proéger, maxîmîser. Sî a modernîé es e sîgne dune îneîgence caracérîsîque du genre humaîn, ee ne dénoe pas moîns de a barbarîe de ce dernîer par însrumenaîsaîon don en on es éas soucîeux de maînenîr es rouages des machînaîons poîîco-économîques où, au-deà des anagonîsmes apparens, se proIen des înérês économîques communs. Car a roue ourne e a prédaîon se perpéue à ravers es sysèmes poîîques ques quîs soîen e aussî nobes, égîîmes, îégîîmes, abjeces uren es causes ou es îdées quî es on vus nare. Aînsî es dîcaures vîsîbes e învîsîbes, se soucîen-ees d’ancrer dans es conscîences coecîves de nos socîéés, a peur d’auruî comme unîque moyen de penser vaîncre ce quî nous es înconnu en ’écaran de nous, ou en e dévoran. Parou es quesîons – es abes ? – îdenîaîres reon surace e se déveoppen à parîr de cete vîeîe echnîque, rîsemen connue, du repî versus e reje de aérîé. Dans cete éducaîon
8
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Et si ce n'était pas moi

de marcel-broquet-la-nouvelle-edition

Fauv

de le-quartanier

Gouverneurs de la rosée

de memoire-d-encrier

Magnificat

de memoire-d-encrier

suivant