//img.uscri.be/pth/9cf51849c865b91ca8f84a34931b753affec75bf
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - PDF - EPUB

sans DRM

Et la larme coule toute seule

De
38 pages

« Ce recueil de poésie est tiré de mon enfance jusqu'à l'âge adulte. De l'âme poétique à la rêverie, j'ai voulu montrer que l'on pouvait sortir d'un long cheminement et que la vie pouvait être plus belle après. Lorsqu'on se cherche, lorsqu’on veut combler un manque, on fait appel à ses souvenirs. On aimerait alors qu'on nous raconte tout ce qui nous manque. Mais il n'y a pas que cela dans mon livre. Il y a également toutes les joies que j’ai vécues, tous les sourires que j'ai rencontrés. Les aléas de mon parcours ne m'ont pas empêchée de vivre et d’exister. Alors champagne et vive la vie ! »


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Cover

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-61687-6

 

© Edilivre, 2014

L’âme poétique

J’ai l’âme poétique

Quand j’ai le vague à l’âme

Et que tout est clément

Que tout est vermeil

Et quand le vent tourne de face

La bise et sa rafale s’y prête un peu

Se renversant sans cesse vers la voie céleste

Courant à maintes reprises sur un cocon de lune

Ramenant sa lumière communément sereine

Sur le fond d’un teint miroitant le rêve

La mère et son petit se voit rêver aussi

Emmitouflé dans un immense secret

Le secret de la vie qu’elle va lui dévoiler

Auréolé de prière et de voilà

Demain matin sera un autre jour

 

Cœur solitaire

Celui qui a un cœur

Même empreint de solitude

Fait de son mieux

Pour chasser toutes les mauvaises pensées

Mais pour lui point de regard

Qui osera s’apitoyer

Sur son lamentable sort

Qui est bien sûr la solitude

La solitude est là

Elle est là qui fait mal

Mal à en mourir

S’attachant à chaque pas

Puis un jour est venu

Un homme de bon aloi

Qui vous dit bien sûr

Vous n’êtes pas seul au monde

Regardez autour de vous

Que voyez- vous donc là

D’autres âmes esseulées

Qui ne demande qu’à parler

Vous avez votre chance dit-il

Sautez sur l’occasion

C’est maintenant ou jamais

A commencer par moi

Bonjour, je m’appelle cœur solitaire…

 

Et la larme coule toute seule

Je pleure sans cesse sur mes larmes d’antan

En cherchant sans arrêt je ne sais quel pourquoi

...