Ève pleurait. Ses mains cachaient sa tête pâle

De
Publié par

Découvrez le poème "Ève pleurait. Ses mains cachaient sa tête pâle" écrit par Charles VAN LERBERGHE (1861-1907). "Ève pleurait. Ses mains cachaient sa tête pâle" de VAN LERBERGHE est un poème classique faisant partie du recueil La chanson d'Eve. Profitez de ce poème en le découvrant sur cette page. Et n’oubliez pas que vous pouvez télécharger gratuitement en format PDF le poème Ève pleurait. Ses mains cachaient sa tête pâle et l’imprimer depuis chez vous !
Grâce à ce document PDF sur le poème de VAN LERBERGHE, vous pourrez faire une fiche ou bien vous évader grâce au vers de "Ève pleurait. Ses mains cachaient sa tête pâle".
Publié le : lundi 30 juin 2014
Lecture(s) : 4
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Ève pleurait. Ses mains cachaient sa tête pâle

Ève pleurait. Ses mains cachaient sa tête pâle.
C'était le premier soir mortel.
Des êtres lumineux descendirent du ciel,
Et l'air s'emplit du chant de leur voix amicale.

Regarde, disaient-ils, si, dans ce soir d'été,
Tout devant nous pâlit et tremble,
C'est que le choeur entier des anges te ressemble,
C'est que Dieu ne nous fit que selon ta beauté.

Mais elle, tristement, levant vers leurs visages,
Ses yeux pâles et doux :
" Peut-être ai-je été belle, un jour, ainsi que vous,
Ce soir, je ne suis plus semblable à mon image. "

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant