//img.uscri.be/pth/bdc68e8865c9c4d45cc6a21d9171708d3b56bf4a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - PDF - EPUB

sans DRM

Exutoire,

De
82 pages

Recueil de textes en vers évoquant les états d'âme d'un adolescent amoureux.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composér Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-334-11365-6

 

© Edilivre, 2016

1
Déclaration

Je t’attends depuis longtemps

Chaque jour depuis toi je suis un peu plus désespéré

Ta réponse viendra sûrement

Mais peut-être aussi constatée

J’ai peur de ne plus te reconnaître

Car le mal est fait

Ne connaîtras-tu que mon paraître

Ou deviendras-tu mon sujet

Etudiée sous toutes les coutures

Je te dessinerai sous le vent

Pour une proposition d’ouverture

Sur ce mal alternant

En fait de mal un feu invisible

Qui chaque jour depuis me consume

Ton absence dans mon possible

Me mène à hurler à la lune

Si je me concentre sur notre contact

C’est pour ne ressentir que l’amour

Souvent je manque de tact

A (ne) faire trop de détour

Je fixe aujourd’hui un chemin

Me conduisant à tes pieds

Et du henné sur tes mains

Serait pour moi un palier

L’intérêt à l’intérieur de mon cœur

Par ton âme est suscité

J’y reconnais une lueur

Que je peux alimenter

Le temps maintenant approche

Pour la fin de cette déclaration

Ma solitude ne cesse les reproches

Et je cherche ma respiration

2
Prose Concrète

Aujourd’hui pour te trouver

Je fais le premier pas

En direction de ce chant

Contenu dans ton vase de chair

Qui ressasse toujours

Les souhaits croisés

Impossible à écrire

Et pourtant si lisibles

Ce n’est pas de l’amour

C’est de la rage

Les œuvres sont égarées

Sans toi en moi

Comme cela, pour te trouver

Je ne devrai mourir qu’une fois

Que ta bouche aura chanté

Ce que je suis et ce que j’étais

Dans ce jardin où tu te voyais si seule

Devant la fumée des usines

Qui entoure les maisons

Comme de l’encens dans une église

Ce n’est plus de la rage

C’est presque l’absence

Ils se voient plusieurs en nous

Mais il n’y a qu’une postérité

Maintenant pour te trouver

A croire que tu as toujours été là

Je ne courrai plus jamais

Mais mon âge me rattrape

A te chercher partout

Ne te trouvant guère plus

A cette même place tu es restée

Dans mes yeux encore mouillés

C’est plus que de la rage

C’est le toucher invisible

D’une énergie sage

Sur un chaos possible

3
Définition du désir

Elle est une forme

Et sur le fond elle est

Incidences énormes

Sur le destin de ce qui fait

Elle est un trajet universel

Que seul connaît le pénitent

Unique et éternel

Elle insiste patiemment

Je ne peux me priver d’elle

Même de ses châtiments

Je guète tous ses appels

Et espère attentivement

L’autorisation d’être amoureux

De plonger dans la fontaine de vie

De croire enfin être heureux

Et du néant voire naître l’envie

Je cherche plus pour la voir de plus près

Comme un fan sous influence

Croire en elle cela est

Comme une vague de chance

Quand elle m’ignore de son intelligence

Je la vois sans être vu

Et ce que je cache sans agence

C’est que je suis convaincu

Schizophrénie de cette...