//img.uscri.be/pth/270eb5f07aec39b97f65f2bff6970daa162e3766
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Filles de la mémoire

De
120 pages
Fidèle à sa manière de mêler poèmes et prose poétique, Gérard Macé a composé ce recueil dédié aux "Filles de la mémoire", cest-à-dire, littéralement, les Muses. Un recueil consacré au souvenir et à loubli, à la mémoire et à lamnésie, tout au long de ces six parties successives : Filles de la mémoire Linvention des souvenirs Les anges de loubli Face cachée Vues de lesprit Étoiles filantes.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

couverture
 

GÉRARD MACÉ

 

 

FILLES

DE LA MÉMOIRE

 

 

 

 

GALLIMARD

 

Pour Clélia, Silvia et Marica.

Filles de la mémoire

I

La première est une voix intérieure :

une danseuse nue au bord des lèvres,

une danseuse du ventre au bord du vide.

 

La deuxième est la fille du sommeil

et la sœur de l'oubli, qui se croisent

à la tombée de la nuit, se séparent

au lever du jour.

 

La troisième se prend pour une sirène

aux seins nus, qui se souvient

qu'elle chantait comme un oiseau

quand elle vivait au royaume des morts.

La quatrième est une comète

aux cheveux cassants,

qui cache une règle d'or

dans sa chevelure en désordre.

 

Seins lourds et chignon bas,

dans la lumière du rêve

la cinquième se met à revivre

en mêlant le verbe et la chair.

 

La sixième est la bonne fée

qui corrige le mauvais sort,

la dernière à parler

pour redresser les torts.

 

La dernière est une pupille,

un reflet dans la chambre de l'œil

qui ne mérite pas le nom de fille

mais celui de petite pute,

pour la philosophie qui nous refuse

les larmes et la consolation.

II

La première nous visite le jour

comme les démons de midi. Pour

danser elle marche sur son ombre

et disparaît à la tombée de la nuit.

La deuxième de noce en noce

a visité tout le pays :

elle chante à la tête des lits

comme à la proue des vaisseaux.

La troisième a fait profession d'aimer les hommes.

Entre ses jambes ils ont vu la marée haute,

la marée basse et même l'orée de la forêt,

mais ils n'ont jamais fait le tour de son royaume.

Avec la suivante je fais le vœu

de changer de vie, comme les voyageurs

d'autrefois changeaient d'équipage

et les danseurs de cavalière.

De la cinquième je voudrais faire

une abeille dans la nuit du désir,

une effeuilleuse qui se déshabille

en dansant dans la lumière.

La sixième qui croise les jambes

est l'enseigne d'un tailleur.

Parque en tenue légère, sa vie

tient à un fil sous des ciseaux géants.

La septième nettoie les miroirs

et chasse les ornements.

Elle balaie devant sa porte

et voit des nuées propices

dans la poussière qui se soulève.

L'avant-dernière est une poupée d'ivoire

dans un trousseau de jeune fille, qui fait revenir

en même temps qu'un rêve qui remonte à la mémoire,

des souvenirs d'enfance et des secrets de famille.

À la rime trop sévère, la dernière

préfère l'assonance ; l'éclair si bref

et le tonnerre qui revient sans prévenir

aux coups trop réguliers de minuit.

L'assonance du temps au sifflement de la faux.

III

La première tisse en parlant

un manteau de miséricorde.

Fil d'or et fil d'argent,

l'écriture ajoute ses ornements.

Trop vieille chenille pour devenir papillon,

la deuxième nous donne pourtant des ailes

et nous laisse un peu de poudre aux yeux,

quand on essaie d'attraper des rêves en plein jour.

La troisième entre le mot qu'on prononce

et le mot qu'on écrit, voit la même différence

qu'entre un bâton plongé dans l'onde

et son reflet que la raison redresse.

La quatrième écarquille les yeux

devant le plafond qui s'écaille

et le ciel qui tombe en morceaux ;

devant la bonne étoile au front des filles

sous une lune en carton qui brille obstinément.

La cinquième est une belle endormie

dont la poitrine se soulève quand elle respire.

Des vieillards vont s'allonger près d'elle

avec l'espoir d'entrer dans ses rêves,

et de réchauffer contre son corps

l'éternel hiver de leur grand âge.

Ce n'est pas l'amour d'un prince, mais la mode ancienne

qui fait rêver la sixième. Chapeau à voilette

et jupe fendue, bas à couture et hauts talons,

elle va et vient dans des toilettes imaginaires.

Ce n'est pas l'heure fatidique de minuit

qui la ramène aux réalités d'aujourd'hui,

mais le bas qui file et le talon qui casse.

DU MÊME AUTEUR

Aux Éditions Gallimard

 

LE JARDIN DES LANGUES. Préface d'André Pieyre de Mandiargues.

 

LES BALCONS DE BABEL.

 

EX LIBRIS. Nerval – Corbière – Rimbaud – Mallarmé – Segalen.

 

BOIS DORMANT.

 

BOIS DORMANT et autres poèmes en prose. Postface de Jean Roudaut (« Poésie/ Gallimard »).

 

LES TROIS COFFRETS.

 

LE MANTEAU DE FORTUNY.

 

LE DERNIER DES ÉGYPTIENS (« Folio », no 2933).

 

VIES ANTÉRIEURES.

 

LA MÉMOIRE AIME CHASSER DANS LE NOIR.

 

L'AUTRE HÉMISPHÈRE DU TEMPS.

 

COLPORTAGE I. Lectures (« Le Cabinet des lettrés »).

 

COLPORTAGE II. Traductions (« Le Cabinet des lettrés »).

 

L'ART SANS PAROLES (« Le Cabinet des lettrés »).

 

COLPORTAGE III. Images (« Le Cabinet des lettrés »).

 

UN DÉTOUR PAR L'ORIENT (« Le Cabinet des lettrés »).

 

LE GOÛT DE L'HOMME (« Le Cabinet des lettrés »).

 

ILLUSIONS SUR MESURE.

 

LEÇONS DE CHOSES. Dessins d'Émile Boucheron

 

JE SUIS L'AUTRE (« Le Cabinet des lettrés »).

 

Aux Éditions Marval

 

ROME, L'INVENTION DU BAROQUE. Photographies d'Isabel Muňoz.

 

UN MONDE QUI RESSEMBLE AU MONDE : LES JARDINS DE KYÔTO. Photographies de l'auteur.

 

Aux Éditions Le Temps qu'il fait

 

LE SINGE ET LE MIROIR. Dessins de Sam Szafran.

 

LA PHOTOGRAPHIE SANS APPAREIL.

 

MIRAGES ET SOLITUDES.

 

ÉTHIOPIE, LE LIVRE ET L'OMBRELLE.

 

ROME OU LE FIRMAMENT.

Gérard Macé

Filles de la mémoire

Fidèle à sa manière de mêler poèmes et prose poétique, Gérard Macé a composé ce recueil dédié aux « Filles de la mémoire », c’est-à-dire, littéralement, les Muses. Un recueil consacré au souvenir et à l’oubli, à la mémoire et à l’amnésie, tout au long de ces six parties successives : Filles de la mémoire – L’invention des souvenirs – Anges de l’oubli – Face cachée – Vues de l’esprit – Étoiles filantes.

Cette édition électronique du livre Filles de la mémoire de Gérard Macé a été réalisée le 10 août 2016 par les Éditions Gallimard.

Elle repose sur l'édition papier du même ouvrage (ISBN : 9782070783632 - Numéro d'édition : 149216).

Code Sodis : N30751 - ISBN : 9782072300370 - Numéro d'édition : 200567

 

 

Ce livre numérique a été converti initialement au format EPUB par Isako www.isako.com à partir de l'édition papier du même ouvrage.