Frères !

De
Publié par

Lui, il rêvait de voyages. Il s'en était allé visiter le monde. Il voulait voir de quoi il était fait. Beaucoup plus tard, l'odyssée s'achève. Il a creusé la terre du sillon de ses pas et fait moisson de trésors. Il a parlé aux vivants et reçu leur enseignement. Un bras posé sur l'épaule de l'étranger, leurs regards se sont croisés. Ainsi naît le sentiment de la fraternité qui éteint la frayeur, qui nourrit l'esprit et le coeur.
Publié le : dimanche 1 septembre 2013
Lecture(s) : 13
Tags :
EAN13 : 9782336321868
Nombre de pages : 106
Prix de location à la page : 0,0068€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
témoignages poétiques
Félix Monget
FrèrEs ! Extraits des carnets de voyage d’un passant Poèmes
témoignages poétiques
Frères !
Extraits des carnets de voyage d’un passant
Témoignages poétiques Collection dirigée par Philippe Tancelin et Emmanuelle Moysan Parce que la langue poétique constitue une exploration, elle revêt parfois son visage de "témoin" des chamboulements de notre société, des mondes qui nous entourent, au gré des voyages, des rencontres. Parce qu'elle explore l'intime, qu'elle épouse une fonction dénonciatrice ici et ailleurs, elle bouleverse aussi notre vision du politique. Accueillons ces textes qui nous aident à cheminer et modifier notre regard... Déjà parus Félix MONGET,Frères ! Extraits des carnets de voyage d’un passant, 2013. Marguerite BAUER-BENIDIR,L’attente, 2013. Alexandre MASSIPE,Geneviève Clancy : son enseigne-ment, 2013. Jean-Luc POULIQUEN et Philippe TANCELIN,Paroles de poètes, poètes sur parole, 2013. Michel POMMIER LE PARC, La mare aux joncs,suivi de Aurère, 2013. François AUGÉ,Hors je, 2013. Jean-Luc POULIQUEN,Sofia en été, 2012. Tristan CABRAL,Dernier tango à Salta, 2012. Karim KOUROUMA,Le masque et le cheval. Nostalgie d’une terre lointaine, 2012. Flavia COSMA,Le miel trouble du matin, 2012. Yves Patrick AUGUSTIN,Mon île est une absente…, 2012. Marguerite JARGEAIX,Rendez-vous après la pluie, 2011. Imad SALEH,Palestine, Israël. Destins croisés, entre enfer et espérance, 2011.
Félix Monget Frères !
Extraits des carnets de voyage d’un passant Poèmes
Du même auteur Mes saisons du bonheur chez les gens du voyage, suivi de Gitanitude, L’Harmattan, 2011. © L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01312-1 EAN : 9782343013121
À Ludwig Loeffler DitTchavo Illustre chez les Tsiganes d’Alsace, Prince parmi les siens. Si grand que jamais Il n’a craint D’ouvrir les bras Ni de laisser parler son cœur. À Roland Ribault Pour le doux feu dans la roulotte Dans la montagne. Pour une couverture comme drap d’or Déposée sur mes épaules Que le froid de la nuit ne me morde pas. Frères, vous avez inspiré ma pensée.
NOTE DE L’AUTEURCertains sont faits pour l’abri d’un seul toit. Longueur d’existence, ils ne connaîtront d’autres chemins que celui qui mène à leurs champs. Certains préfèreront le toit du ciel et se perdre délicieusement sous ses étoiles. Chers astres, il n’y a rien à redire à cela. Le destin, c’est le destin : ça ne se discutepas. Par avance, tout est écrit pour nous dans le livre des vies. De l’alpha à l’oméga, des vies qui, au final, nous frappent par leurs similitudes. Lui, il rêvait de voyages. Il s’en était allé visiter le monde. Il voulait voir de quoi il était fait. D’abord errant dans son jeune temps, son unique désir était d’approcher l’horizon. L’enfer aux talons, dans l’attente d’atteindre l’autre côté, il se persuadait qu’ailleurs tout était lus beau ; qu’ailleurs, tout était tranquille. Il se disait qu’ailleurs, des maisons nous espéraient… Beaucoup plus tard, l’odyssée s’achève. Il a creusé la terre du sillon de ses pas et fait moisson de trésors. Il a parlé aux vivants et reçu leur enseignement. Un bras posé sur l’épaule de l’étranger, leurs regards se sont croisés. Ainsi naît le sentiment de la fraternité qui éteint la frayeur, qui nourrit l’esprit et le cœur. Le vieux gréement touche au port où il jette l’ancre. C’est en Seine Saint-Denis qu’il se sent bien. Quoique décrié, l’endroit ressemble au monde qu’il a connu et aimé. L’endroit ressemble au monde tel qu’il est, divers et métissé en sa promesse de refondation. Entretemps, il a croisé la route des communautés du peuple Rom. Gitans, Manouches, Tsiganes, les frères d’une nouvelle famille. Ensemble, ils aiment toujours voyager…
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.