Fugue finale et initiale

De
Publié par

Voyagez en lisant le poème "Fugue finale et initiale" écrit par Auguste Angellier et publié en 1903. Ce poète est né en 1848, mort en 1911. "Fugue finale et initiale" de Angellier est un poème classique extrait du recueil Le chemin des saisons. Vous avez besoin de ce poème pour vos cours ou alors pour votre propre plaisir ? Alors découvrez-le sur cette page. Le téléchargement de ce poème est gratuit et vous pourrez aussi l’imprimer.
En téléchargeant le PDF du poème de Angellier, vous pourrez faire une analyse détaillée ou bien comprendre la signification des paroles du poète qui a écrit "Fugue finale et initiale".
Publié le : jeudi 1 janvier 1903
Lecture(s) : 4
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Fugue finale et initiale.

Première Voix.

La neige tombe à gros flocons ;
Par dessus nous, le ciel est noir ;
La terre, autour de nous, est noire ;
La lourde neige seule est blanche ;

On entend huer les faucons,
Dans les murs croulants du manoir ;
La sorcière est à son grimoire ;
Et le corbeau dort sur sa branche ;

Le gel sème Pair de frissons,
Dieu ! qu'il est triste de s'asseoir
Seul au foyer, quand la mémoire
Sur le puits du passé se penche !

Deuxième Voix.

Sur les toits pendent les glaçons,
Mais le soleil les fera choir ;
L'Hiver est chose transitoire,
Le Printemps prendra sa revanche ;

Les rayons battront les buissons ;
Aux eaux claires de l'abreuvoir,
Les troupeaux libres viendront boire,
Sous un ciel couleur de pervenche ;

Lors, les cœurs auront des chansons,
Lors, les cœurs reprendront espoir,
Et célébreront la victoire
Des bourgeons sur la neige blanche !



.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant