Fulguriances et autres figures

De
Publié par

Le sixième livre de Serge Venturini est le premier tome de ses fulguriances et autres figures, entre éthique et esthétique du devenir, - un chemin de vérité.
Vers une autre ontologie, dans l'énigmatique no man's land où nous frôlons - la chair de l'invisible, lumineux passage du présent entre le rêve et la réalité, peuplé d'ombres vivantes, entre le passé et l'avenir.
Publié le : jeudi 1 mai 2008
Lecture(s) : 240
Tags :
EAN13 : 9782296198463
Nombre de pages : 102
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

.

FuLcuRlANCEs

Serge Venturini a publié: « D' aurorales clartés» Éditions Gutenberg XXf siècle, 1971-1995, Paris 2000 « Éclats d'une poétique du devenir humain» (Livre I) Éditions L 'Harmattan, Paris 2000 « Le sens de la terre» suivi de « L'Effeuillée, Aphrodite» Éditions Didro, Paris 2004 « Odes arméniennes» de Sayat-Nova (traduction avec Elisabeth Mouradian) Éditions L 'Harmattan, Paris 2007 « Éclats d'une poétique du posthumain » (Livre II) Éditions L 'Harmattan, Paris 2007

À paraître: « Avant tout et en dépit de tout» (à Marina Tsvetaeva) « Éclats d'une poétique du transhumain » (Livre III) « Éclats d'une poétique du transvisible » (Livre IV) « Éclats d'une poétique de l'inaccompli» (Livre V)

SERGE VENTURINI

F uLcuRÏANCES
et autres figures
(1980-2007)

Postface
de

PHILIPPE T ANCELIN

L'Harmattan

Poètes des Cinq Continents En hommage à Geneviève Clancy qui l'a dirigée de 1995 à 2005. La collection est actuellement dirigée par Philippe Tancelin et Emmanuelle Moysan
La collection Poètes des Cinq Continents non seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d'ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue pr.ennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an.

Déjà parus
456 - Barnabé LA YB, Requiem pour un pays assassiné (bilingue français/anglais), 2008. 455 - Soisik LIBERT, Nordista, d'abyme en lumières, 2008. 454 - Philippe TANCELIN, Poétique de l'étonnement, 2008. 453 - Màrius TORRES, La dernière rose, 2008. 452 - Anthologie de Kiki Dimoula, introduction, choix des poèmes et traduction du grec d'Eurydice Tricon-Milsani, 2007. 451 - Vincent TEIXEIRA, À l'encre des dérives, 2007. 450 - Claude PELOQUIN, Sur l'îlot de Cupidon, 2007. 449 - Manuel MORENO DIAZ, La salive du soleillLa saliva del sol, 2007. 448 - Catherine BOUDET, Résîliences, 2007. 447 - Imad SALEH, Prières de lumière, 2007. 446 - Miron BIALOSZEWSKI, De la Révolution des choses et autres poèmes, 2007. 445 - Hafid GAF AlTI, Le retour des damnés/the return of the damned, 2007. 444 - Kamal BEN HAMEDA, Plis de lumières, 2007. 443 - Patrick Raveau, Chemins naissants, Préface de Daniel Leduc, 2007. 442 - Serge VENTURINI, Eclats d'une poétique du devenir posthumain -livre 11- (2000-2007), 2007. 441- Dan VIMARD, Les voyages enveloppés d'orages, 2007. 440 - Hoda ADIB, Zingobi, 2007.

439 - Widad AMRA, Regards d'errance. Drive poétique, 2007.

Ah! si seulement les poètes consentaient à redevenir ce qu'ils étaient autrefois: des voyants qui nous parlent de ce qui est possible, que ne nous donnent-ils l'avant-goût des vertus à venir. Friedrich Nietzsche

L'intelligence avec l'ange, notre primordial souci. René Char, Feuillets d'Hypnos, [16]

Il y a des messages lisibles seulement depuis l'invisible. Geneviève Clancy, Aphorismes

pour Aleksander Blok, le voyant

@ L' Harmattan, 2008 5-7, rue de l'Ecole polytechnique; 75005 Paris http://www.librairieharrnattan.com diffusi on.harmattan@wanadoo. harmattan 1@wanadoo.fr

fr

ISBN: 978-2-296-05656-5 EAN : 9782296056565

PARATONNERRE
À CONTRE-TÉNÈBRES

Fulguriances oujaillissures qui frappent le temps d'un espart. Ces paroles sont de périssables graines mises en terre dans l'attente d'un hypothétique soleil. Pas de coup de tonnerre ici, point de chant d'oiseau bariolé, rien d'original au prix fracassant, rien d'exotique qui fasse trembler la terre et s'ouvrir le ciel de béatitude. Ici, l'on ne trafique pas du sacré déguisé en arlequin des ondes culturelles ou en faux diable des plateaux médiatiques. - Rien de moins sûr que ces anti-spectaculaires jaillissures ! Contre l'Évidence poétique, ses lieux communs et ses clichés régnants, nous faisons route en marge du conformisme des formalistes, sous le bleu étoilé de grillons des nuits de voyance, un joyeux pas de danse de côté, un éclat de rire du fond des ténèbres du nihilisme. Rires de lafoudre. - Fulguriances! Juste quelques notes aiguës d'un homme de vigie, en passant donc un cap vers l'aurore, plutôt sans s'attarder, de la part d'une silhouette déjà perdue dans l'embrasure d'une porte de nuit, like The Traveller hasteth in the Evening.

S.v.

1

Dans la tragédie, ce n'est pas la couleur noire qui domine, c'est le bleu et l'or perdus, - à jamais, perdus.

2 Ne fulgurera pas une pensée qui ne rit. La parole qui fulgure brûle seule d'un rire qui tue.

3 Entre étreindre et éteindre, il y a un « r » qui chante et la vie et la mort.

4 Ce que je n'ai pu donner est ma pauvreté. Je suis riche de tout ce que j'ai su offrir.

5

Plus puissant, plus vaste est le refus, - plus forte sera la révélation.

Si tu prends la plume, -

6 n'oublie pas ton couteau.

7

Notre futur sera silence, si notre présent est dans les fers.

8 Nous partageons l'eau fraîche et le pain dur de la dignité.

10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.