Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 11,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Désert et renard du désert

de editions-du-noroit

L'Avant-printemps à Montréal

de editions-du-noroit

Confiance du vent

de editions-du-noroit

suivant
Yves Laroche
Fulgurites ou l’effet haïku
Éditions du Noroît
Fulgurites ou l’effet haïku
Lé Nôrôît ŝôufflé ôù il véut, én partié grâçé aux ŝubvéntiônŝ u Cônŝéil éŝ Artŝ u Canaa ét é la SôçiÈtÈ é Èvélôppémént éŝ éntrépriŝéŝ çulturélléŝ u QuÈbéç. Léŝ Éitiônŝ u Nôrôît bÈnÈfiçiént Ègalémént é l’appui u Prôgrammé é çrÈit ’impÔt pôur l’Èitiôn é livréŝ u gôuvérnémént u QuÈbéç (géŝtiôn sodec).
Miŝé én pagéŝ : Turçôtté éŝign Phôtôgraphé : Yvéŝ Larôçhé
é DÈpÔt lÈgal : 2 triméŝtré 2014 Bibliôthèqué ét Arçhivéŝ natiônaléŝ u QuÈbéç Bibliôthèqué ét Arçhivéŝ Canaa ISBN : 978-2-89018-876-1 Tôuŝ rôitŝ rÈŝérvÈŝ © Éitiônŝ u Nôrôît, 2014
DISTRIBUTION AU CANADA Diméia 539, bôulévar Lébéau SaintLaurént (QuÈbéç) H4N 1S2 TÈlÈphôné : 514 336-3941
Éitiônŝ u Nôrôît 4609, rué D’Ibérvillé, buréau 202 MôntrÈal (QuÈbéç) H2H 2L9 TÈlÈphôné : 514 727-0005 lénôrôit@lénôrôit.çôm www.lénôrôit.çôm
ImprimÈ au QuÈbéç, Canaa
DISTRIBUTION EN EUROPE Librairié u QuÈbéç (DNM) 30, rué GayLuŝŝaç 75005 Pariŝ TÈlÈçôpiéur : 01 43 54 39 15 liquébéç@nôôŝ.fr
Yves Laroche
Fulgurites ou l’effet haïku
Photographies de l’auteur
Fulgurites ou 1 l’effet haïku
La seule découverte qui aura été faite dans cette première recherche aura été « une excellente trouvaille » ... par son boy et qu’il aurait voulu avoir faite : « des fulgurites, les premières signalées de Mauritanie (et peut-être du Sahara occidental). [...] Ce sont des tubes vitrifiés produits par la foudre tombant dans le sable. De bonnes pièces néolithiques. La journée n’est pas perdue ». Théodore Monod,cité parNicole Vray
Le haïku nous dit toujours « autre chose ». Maurice Coyaud
Dans ces photos, vous avez l’objet, mais vous avez dans l’objet, ou superposée à lui, une chose que j’appellerais l’« image », qui contient mon idée. Le tout présent en une seule et même fois. Il y a un conflit, une tension. L’objet est là et cependant ce n’est pas un objet. C’est quelque chose d’autre. Aaron Siskind
1 « Quand Apollinaire laisse en retrait sa faconde, quand il ne cherche pas midi à quatorze heures, il lui arrive de “rester court”. Se produit alors l’effet haïku. » (Jacques Brault)