Guitare, fourreau de la dague suivi de Montagne en moi

De
Publié par

Publié le : samedi 1 janvier 1994
Lecture(s) : 235
Tags :
EAN13 : 9782296295858
Nombre de pages : 96
Prix de location à la page : 0,0060€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

.

Guitare, Fourreau de la dague
suivi de

Montagne en moi

PARVIZ KHAZRAÏ

Guitare,

Fourreau de la dague
suivi de

Montagne en moi
Préface de Gilbert Desmée

Editions L'Harmattan 5-7 rue de l'Ecole Polytechnique 75005 Paris

Du même auteur
La Fête du Sacrifice, pièce de théâtre inédite, Téhéran, 1968 Bal Masqué, pièce de théâtre inédite (Prix du Festival de Persépolis), Téhéran, 1969. Journal d'une Marionnette, pièce de théâtre inédite, Toulon, 1990. La Nuit Longuement, poèmes (en persan), Téhéran, 1970. Etincelle dans la Fumée, poèmes bilingues, Paris, 1983. L'Echafaud pour la Liberté, poèmes (en persan), Paris, 1984. L'Echafaud pour la Pensée, poèmes (en persan), Paris, 1984. La Nuit Verticale, poèmes bilingues, Toulon, 1985 Sans Vert, ni Bleu..., poèmes bilingues, Toulon, 1987 Désobéir à la Peur, poèmes bilingues, L'Harmattan, Paris 1988. Quatorze Lunes et Une, poèmes bilingues, L'Harmattan, Paris, 1991. L'Aube Sanglante, poèmes bilingues, L'Harmattan, Paris, 1992.

.

Errance dans l.es Miroirs, poèmes bilingues, L'Harmattan,
Paris, 1993.
.

Traduction en français d'une anthologie du poète contemporain iranien Ahmad Shâmlou, Hymnes d'Amour et d'Espoir, dans la Collection Orphée, aux éditions de la Différence, Paris, 1994.

@L'Harmattan ISBN: 2-7384-2872-X

PRÉFACE

Questionner l'homme au plus profond de son secret est bien la pertinence de Parviz Khazraï. Sa poésie nous affranchit, nous grandit à travers l'onirisme des images. L'être se magnifie en la poésie. La réponse passe par le mythe et ses éléments. Ainsi le combattant, le géant, a la force du tigre, du taureau, la majesté du cerf; il combat et ne fait pas la guerre. II est le poète, le troubadour qui connaît la plaie aux "mille cuisseaux" de son corps. II crie et récrie "les harmonies interdites" car il sait que les guerriers sont toujours là, qu'il faut dire et redire ce qu'ils ne veulent pas entendre. Il est être plus qu'homme qui vit la montagne, est la montagne "lorsque corps et sommet se mêlent et s'exaltent". S'agit-il de l'orant, du chevalier mythique" Alors, la question prend tout son sens: "guitare ou fourreau de la dague ?" Le combattant n'a que lui-même quand le guerrier vit de ses prolongements armés... "Son verbe est sang", "sa réponse coquelicot de plaie". Il sait la folie de sa pensée, noble folie, qui le fait chanter à contre courant dans l'espoir d'éviter un coquelicot de massacre. Le combattant est là pour ouvrir du sens. Dans Montagne en moi..., le combattant use de son esprit pour vivre la montagne. Tout devient sacré. Il y a de la magie

5

dans le traitement de la métaphore. Notre regard d'occidental a oublié que ces images ne sont pas tant emphatiques, mais ressemblent à la manière de voir des gens comme le faisait remarquer Garcia Marquez, à propos de son écriture. Le combattant nous parle de montagne, nous en parle comme d'une femme, ses pieds, ses pas sur le sentier, "serpent enflammé" viennent le coudre "tel un ruban à la robe de ce versant". Mais, bien plus encore, il nous offre de sauter par-dessus les plus hauts monts, de les caresser, de les étreindre, d'approcher du soleil et de la lune, de devenir montagne, de devenir dieu... Il ne parle pas d'effort, de peine, de souffrance ou de joie, car cela serait ne pas être. L'être amoureux de montagne revit à la seule vue d'un sommet, devient plus qu'un homme au sommet de la montagne. Dans son esprit, il n'y a que pas qui s'envolent, corps à corps d'amour avec elle, dépassement de sa condition d'homme. Parviz Khazraï nous offre une écriture subtile où la métaphore est profonde. Il nous dit sa course, ses métamorphoses quand sur ses "lèvres glissent des syllabes limpides".

Gilbert Desmée

6

Guitare, fourreau de la dague

/
1##

(
.

#

/~/J~ ##

A /.

J

aux poètes interdits

/

'+;W/'~~/iJ ..
;/

.

pl

~.!"£~JJ~ cJ~ JI:';;'! e);?/
..,

.;:/~t;i~c;JN'OC;

N:'-d?~(,./i' ~, ..~.. .,
~~~~éJl/d'Û;';(
/

1/

.

L,.;.J(;JI;,? .. .
(:/

'r' ,1/ L,.,/

;Ii l/)

/

:-!,; .

!~cJW

8

Aux côtés de la dague Point de guitare A ses oreilles Point de murmures

Sa pensée Son verbe Sa réponse
Auprès de la dague Aux lèvres tailladeuses Préparons-nous

Jolie sang
coquelicots de plaie

non encore émoussées

à l'automne: unique saison

Cachons la parole Dans les sombres domestiques Dans les recoins muets

la guitare

9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.