Humains

De
Publié par

Des poèmes contemporains qui expriment les sentiments, les rêves, les envies et les tabous des hommes ; et qui dépeignent, parfois avec acidité, les méandres de nos sociétés. Voilà ce que propose ce livre.

Derrière ces mots qui chantent, chacun peut se retrouver et réfléchir sur sa propre condition d’humain...


Publié le : mercredi 4 mai 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782334017527
Nombre de pages : 86
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Convertnre
Copyright
Cet ouvrage a été composé par Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-334-01750-3
© Edilivre, 2016
L’àmour dàns tous les sens
Da
Dans les nuits de Chimène, l’amour n’est pas au rendez-vous. Dans ses draps de laine, son cœur devient fou.
Dans les nuits de Chimène, ses rêves sont glacés. L’amant qu’elle aime a le visage d’un meurtrier.
Dans les nuits de Chimène, la vengeance de demain ne sera pas sans peine, l’épée à la main.
Dans la vie de Chimène, le sort s’acharne contre elle, car l’amour et la haine sont liés dans sa cervelle.
Les angoisses de Chimène sont de plus en plus fortes. Sa passion ne sera pas reine qnd elle sera morte.
s les nuits de Chimène
Ô Océan déchaîné,
Obsession
Quand mes yeux sont fermés, je vois ton regard bleu surgir de mes pensées. Il n’y a plus de limites, le temps ne s’écoule plus, mon cœur bat trop vite.
je me sens naufragée. Tes îles noires sont si petites que je suis au désespoir de ne pouvoir m’échouer.
Dans tes cercles bleus, me voilà emprisonnée. Il n’y a plus d’issue. Je suis à jamais perdue.
Esclave damnée, je voudrais toujours être à toi enchaînée. Je ne lèverai pas de drapeaux, pas d’étendards, ni fusils, mais je serai cuirasse contre ta peau. Je te protégerai, t’élèverai des sanctuaires.
L’encens brûlé s’envolera jusqu’aux cieux pour montrer ce chemin, déjà tracé, par l’amour capricieux qui me guide vers toi, mon aimé. J’assouvirai tes rêves les plus fous. Derrière nos masques, nous jouerons au loup
Je dévorerais son sourire
Prière
Éros songe à mon amour blessé, car ta flèche, tu as oublié de lancer. Mais je ne t’en garde pas rancune puisque dans mon infortune mon rêve surpasse la réalité.
Je rêve encore à celui qui, dans mes désirs les plus enfouis, passerait ses mains de sculpteurs sur ma chair tendre de candeur dans la chaleur de mon lit.
Je voudrais un long baiser si doux, si sucré et enflammé que nos deux bouches collées ne pourraient pas se séparer sans être déchirées.
Je boirais son regard, cette lueur d’espoir. Ivre de ses paroles jusqu’à m’en rendre folle, Elles rempliraient ma mémoire.
dans mes sombres désirs. Cannibale chassante, voyant sa peau luisante, Je serais comment le faire périr.
Je pense à ses doigts me touchant à des endroits si intimes, que j’en tremble de tous mes membres et en jouis à pleine voix. Cette envie m’obsède ! Vénus vient à mon aide ! J’ai besoin de tes conseils. Fais qu’à mon réveil, je sois enfin guérie
Une histoire d’amour
Soulage-toi mon cœur de tes ardeurs passagères ! Il y a bien longtemps que l’amour a frappé à ma portière. C’était un beau jour, je me souviens de la lumière qui embrasait la cour. Il était planté là, fier, à parler avec humour à un grand parterre d’étudiantes de ses cours. J’étais en retrait, à l’arrière de ce groupe de vautours. Je regardais ses manières, son maintien un peu lourd, son...
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant