Insomnie rebelle

De
Ouvrage des Editions Salamata coédité par NENA.

Si l'insomnie de Cheikh est rebelle, c'est qu'il a la gratitude têtue, la haine tenace et la reconnaissance infinie. Oui, la reconnaissance infinie car il y a des choses et des gens qui ne s'oublient pas. De la protestation à la révolte, de la compassion à la pitié en passant par l'amour chuchoté, le désir contenu, la passion retenue, la haine hurlée,... mais partout la gratitude fraternelle et l'amitié à chaque ligne, que dis-je, à chaque mot. La poésie de ce recueil, je ne la vois ni dans la rime, ni dans le vers. Point de terminaisons dont la redondance savante grise l'esprit pour mieux atteindre le cour. Sur le drap gris des nuits blanches de Cheikh, les couleurs sont des sentiments et c'est de leur chatoiement que naît le charme arc-en-ciel.

Cheikh Diop est un littéraire dans l'âme, né le 12/12/54 à Thilmakha Mbackol. Titulaire de plusieurs diplômes et en Sciences, en Technologie et en philosophie, pensionnaire de plusieurs universités françaises et de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Formateur hors pairs dans beaucoup d'écoles de santé dakaroises dont l'ENDSS, ancien chef de section à la Direction de la Prévention des Risques Professionnels de la Caisse dé Sécurité Sociale.
Cet ancien Enfant de Troupe du Prytanée Militaire Charles NTchoréré de Saint-Louis, est un génie accompli, à la fois poète, artiste plasticien, biologiste, physicien, mathématicien, philosophe biochimiste, Chimiste auteur d'un roman « De la Téranga pour Modou » (Éditions Salamata), et de plusieurs recueils de poèmes : « Poèmes Verts de Bango, (Fama Éditions) écrits en classe de sixième, « Insomnie Rebelle suivi de Tsylla » (Éditions Fasal). Il est aussi l'auteur de plusieurs communications scientifiques et littéraires.
Publié le : samedi 19 septembre 2015
Lecture(s) : 10
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782370151308
Nombre de pages : 110
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Préface

Plusieurs vous le diront, sans hésiter : les poètes sont des rêveurs. Pire, ils rêvent éveillés, les yeux et le cœurs ouverts. C’est pourquoi leur insomnies sont tenaces, rebelles !
1980, 84, 88. Voici à quand remontent les nuits blanches étoilées de mille couleurs qu’Insomnie rebelle livre aujourd’hui au public. Cheikh Diop de souvient; au plutôt, il n’arrive pas à oublier. Mais essaie-t-il d’oublier ? Et faut-il essaie ?
Le lecteur appréciera.
Si l’insomnie de Cheikh est rebelle, c’est qu’il a la gratitude têtue, la haine tenace et la reconnaissance infinie. Oui, la reconnaissance infinie car il y a des choses et des gens qui ne s’oublient pas. De la protestation à la révolte, de la compassion à la pitié en passant par l’amour chuchoté, le désir contenu la passion retenue, la haine hurlée,…mais partout la gratitude fraternelle et l’amitié à chaque ligne, que dit-je, à chaque mot.
La poésie de ce recueil, je ne la vois ni dans la rime, ni dans les vers. Point de terminaison dont la redondance savante grise l’esprit pour mieux atteindre le cœur. Sur le drap gris des nuits blanches de Cheikh, les couleurs sont les sentiments et c’est de leur chatoiement que naît le charme arc-en-ciel.
Je comprends qu’Insomnie Rebelle ait été primée par le CAEC en 1989.
Cheikh, merci de nous avoir levé un coin de voile de votre rebelle insomnie !


Issiaka-Prosper Lalêyê
      Université Gaston Berger
      Saint-Louis du Sénégal
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Une nuit en enfer

de le-nouvel-observateur

Cellulairement

de le-castor-astral-editeur

Le regard de l'aveugle

de coedition-nena-editions-salamata

La coque trouée

de coedition-nena-editions-salamata

Le naufrage du Joola ou devoir de mémoire

de coedition-nena-editions-salamata

suivant