Ivresse douce

De
Publié par

Armand Renaud — Le Parnasse contemporainIvresse ...

Publié le : dimanche 22 mai 2011
Lecture(s) : 94
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
IVRESSE DOUCE
Échanson, couronne mon verre De fleurs aux arômes divers. Boire en silence est trop sévère ; Prends ta lyre et dis-moi des vers.
Vertige et cadence ! J’adore Les parfums dans la coupe d’or. Lorsque résonne ta mandore, Un rêve plus moelleux m’endort.
En ce monde tout est futile, Quoi que l’on dise de subtil, Hors la coupe d’or qui scintille, Le tendre accord, le frais pistil.
Verse tout cela sans mesure, Que de m’enivrer je sois sûr, Et qu’au moins, par une embrasure, Mon âme monte vers l’azur.
Armand RenaudLe Parnasse contemporain
Ivresse douce
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.