J'ai été cette journaliste de guerre en Egypte

De
Publié par

"Je traverse le Bazar d'Khalili, la puanteur du Caire, épices ambrées et tapis fraîchement tissés emplissent mes narines de plaisir ; ces images de pauvreté, de sexe clandestin et de t-shirts, ces images de mendiants, ces images du Tiers Monde qui s'écroule tandis que le Premier Monde est à son aise". Ce recueil est celui d'une poète dont le rayonnement en langue serbe, reflète la grande actualité d'une œuvre poétique radicalement novatrice. Une œuvre qui interpelle les ressources invisibles de la langue française.
Publié le : samedi 1 mai 2004
Lecture(s) : 259
Tags :
EAN13 : 9782296362086
Nombre de pages : 102
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

J'ai été cette journaliste de guerre en Egypte
~

Poètes des Cinq Continents Collection dirigée par Geneviève Clancy, Emmanuelle Moysan et Mithridad Pourmir
La collection Poètes des Cinq Continents non seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d'ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an. Déjà parus 375 374 373 372 371370 Pascal FAUVEL, L'oeil dans la peau, 2004. Khal TORABULL Y, Mes Afriques, mes ivoires, 2004. Geneviève CLANCY, Les cahiers de la nuit, 2004. Jean MONNET, Poèmes de l'Africaine Souvenance, 2004 Driss BELLAMINE, L'aube de nuit, 2003. Philippe TANCELIN, Ces horizons qui nous précèdent, 2003.

369 - Pablo POBLÈTE, Viaje hacia la tierra de la utopia la
mas afuera, 2003. 368 - Mohamed FAOUZI FREJ, Fêlures 2003 367 - J.-B. BILOMBO SAMBA, Brûleur d'ombres, 2003 366 - Porfirio MAMANI MACEDO, Voix au-delà des frontières,2003. 365 - Hashem SHAFIQ, La promenade du cristal, 2003 364 - C. ABD ES SALAM, Bagdad à Bassora : amulette, 2003 363 -La cendre des mots, Poèmes et textes, 2003. 362 - François MOCAËR, On écrit avec le corps dès le signe d'un basculement vers la douleur, 2003. 361 - Babacar SALL, Sel de mer, 2003. 360 - Pierre GOLDIN, Chants de la porte et du passage, 2003. 359 - Patrick RA VEAU, Dans la brûlure des jours, 2003. 358 - Daniel LEDUC, Partage de la parole suivi de Partage de la lumière, 2003. 356 - Gian Carlo PIZZI, L'autre rive, 2003. 355 - Umar TIMO L, Chimie, 2003. 354 - Cristina MONTESCU, Larmes cadenassées, 2003.

Nina Zivancevic

J'ai été cette journaliste
.;

de guerre en Egypte
Préface de Jean-Pierre Faye

L'Harmattan

cg L'Harmattan

2004

5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - France L'Harmattan, Italia s.r.l. Via Degli Artisti 15 10124 Torino L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest ISBN: 2-7475-6536-X EAN : 9782747565363

Marche dans Giza
Les poèmes de Nina Zivancevic
Poésie et marche et démarche de Nina Zivancevic: elle détourne le conte vers une source qui ne sera pas trouvable. Mais moi je ne suis qu'un fragment D'un conte ancien Au moment où le bleu du ciel la ramène «au Mexique peut-être », et où les Perses détruisent

Athènes - et où le choix d'Aspasie détermine les
hommes avec lesquels elle dort. Mêlée des marches et des marges en image. Mais voici la sculpture du langage, qui travaille un matériau sans pareil, Au lieu de statues, ses artistes placent sur le socle Le désir qui s'accroche à eux et les chambres des poèmes sont les espaces où eux-mêmes essuient les larmes De leurs ventres mouillés.

7

Ainsi l'oubli même est matière de travail, dans l'entrechoc des espaces et le refrain des lieux, dans « l'aveuglement intérieur» Et en quelle langue rêves-tu? demande la voix d'une poète de langue slave francophone dans la langue anglaise, qui a vécu à Paris les bombes sur son pays natal. Et qui questionne dans la douceur véhémente de la guerre dont le lieu déchirant est invérifiable, introuvable en effet: Et en quelle langue rêves-tu, s'il t'arrive de rêver Quand elle perçoit l'objet, Entre mes dents, mais ce n'est ni une langue Ni même un rêve Poème est cet objet «coincé entre mes dents ». La poésie est tenue comme une morsure.

Jean-Pierre Faye

8

.

.,/..'.'

,,f _'-'f'

// t~~
"

!,,, //

(.

c: J ii;J~(i
. .-!?~\
. ...

;"

f

I

.

dl'

'.

'

....,

'

Maska Crvene Smrti
(ornai mojoj SIDA generaciji)

A ti, Smrti, kada mi se priblizis, Neéu na tebe obratiti paznju, Kada mi se priblizis, Smrti moja, la éu od tebe okrenuti glavu! U svemu ovome ipak sam sarna I kada Dajmanda Galas peva 0 Smrti, Ona kaze: AhA A AhaA A A AAAAA Ahaa AA Aou A Aaha Aou Aou A AAAAA Aahou A Aaaa Aiii AA AAAAAAAAAAAAou... AA AAA AAAhh!
Aja kaZem: Kad Ljubav govori 0 Smrti, Ljubav se osmehuje Daleko, van njenog domasaja, A kada Smrt progovara 0 ljubavi Smrt podrhtava. . .

10

Le Masque de la Mort Rouge
(Hommage à Ma Génération« SIDA »)

Toi, la Mort, quand tu t'approcheras de moi Je t'ignorerai, Quand tu t'approcheras de moi, ma Mort, Moi, je t'ignorerai, et Toi tu seras ignorée! Avec tout cela, je reste seule Et quand Diamanda Galas chante la Mort, Elle chante: AhA A AhaA A A A A AAAAA Ahaa AA Aou A Aaha Aou Aou A AAAAA AAhou A Aaaa Aiii AA AAAAAAAAAAAAou... AA AAA AAAhh ! Et je dis: Quand l'Amour parle de la Mort, L'Amour sourit Loin, bien au-delà de son emprise, Et Quand la Mort parle de l'Amour, La Mort tremble. . .

Il

U stvari ja ne progovaram, Ali kada sam blizu Srnrti Osmehnem joj se i kad dodimem njene toliko ledene usne ja okrenem glavu.

12

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.