J'ai grandi

De
Publié par

Voici un recueil dont certains poèmes ont été écrits alors que l'auteur n'avait que douze ans ; ils exhalent le parfum amer de sentiments moroses chez un orphelin, victime des caprices de ses aînés. De Kindia où il a vu le jour en passant par Dubréka et Friza jusqu'à Conakry, les merveilles des rivières du sud ont bercé l'auteur de la beauté singulière de leurs paysages.Š
Publié le : mardi 1 mai 2012
Lecture(s) : 19
Tags :
EAN13 : 9782296491069
Nombre de pages : 79
Prix de location à la page : 0,0056€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
 
 
J’ A
 IG
 
 
 
 
 
 
RANDI  
 
P OÈMES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ibrahima DIALLO        J’ AI GRANDI   
P O
ÈM
    
   
   
     
ES 
 
                             © L'H ARMATTAN , 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-54909-8 EAN : 9782296549098  
 
    A VANT -PROPOS  Voici un recueil dont certains poèmes ont été écrits alors que je n’avais que douze ans ; ils exhalent le parfum amer de sentiments moroses chez un orphelin, victime des caprices de ses aînés. J’ai grandi dans une grande famille peule de plusieurs générations de pasteurs, où l’érudition islamique quoiqu’obligatoire était un véritable moyen d’intégration communautaire au sein de ce peuple nomade. J’ai grandi dans cette belle nation : la Guinée de Lansana Conté en pays soussou ; de Kindia où j’ai vu le jour en passant par Dubreka et Fria jusqu'à Conakry, les merveilles des rivières du sud m’ont bercé de la beauté singulière de leurs paysages. Riche des cultures baga, mandingue, nalo, landouma je suis le produit de relations interculturelles pour avoir accepté de perdre un peu de ma foulanité en gagnant, en échange, de cette guinéeité . J’ai grandi dans la guerre du Liberia et de la Sierra Leone ; mes poèmes sont le récital du regret d un jeune qui voit son continent devenir une véritable poudrière où s’esclaffent les mines et les armes à feu. J’ai grandi dans ce tiers monde pillé depuis des siècles puis criblé de dettes. J’ai grandi en dépit des peurs ridicules auxquelles j’ai fait envahir mon credo, ma mission, la poésie.
7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.