J'ai un arbre dans ma pirogue

De
Publié par

"Je revendique la sorcière qui m'enfanta
une nuit mauve
Je revendique la libation qui fit de moi
l'orage des ciels d'octobre
S'il y a un homme c'est ma main libre qui
rencontre le monde
S'il y a une route c'est mon corps aveugle
qui cherche sa mémoire"
Publié le : vendredi 16 août 2013
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782897121204
Nombre de pages : 72
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

QHRG SLURJXH PD XQ
BRXW
SRp
RGQH
je revendique la sorcière qui m’enfanta -?DL EU SLURJune nuit mauve
je revendique la libation qui ?t de moi
l’orage des ciels d’octobre
s’il y a un homme c’est ma main libre qui
rencontre le monde
s’il y a une route c’est mon corps aveugle
qui cherche sa mémoire
LUD
DX
DUV
QJ OR
HV SW
Né en Haïti, Rodney Saint-Éloi est écrivain et éditeur.
Il habite à Montréal.
Extrait de la publication
.<H\0[GDQVFUH&D30{D-?YLROVeEQWLQLLODX6PW\JHGHQO?GROH5eORL\6DLQWV5HRDGDQVGDUEUHQSODQVLGDQVPHpOqHWHD\6DLQWU5HVWWVHVVWPHXDVOXWHDVVSPDHFHRGH?ODDPSEWUWHXELOUHVVVpDOYDQHFQOHDFUVWpGVHVODGHUVDGHLQDvOHX[OHVVOHHU[LOPUHGHQWFVPO
-?DL
,6%1
VRLI KH pWDQ TXL HDX HVW TXHOOH
IDLP URP TXL SD TXHO
WV VD TXH ORQJ SOX
KH FDX XH
HQ QW VR VVL HOOHV RXUV DP QRV VL
QRW UH HQ QRX SDU TXHOOH
ORQJ HU KL XH
XH PD DU XQ
eORL URJXH SL PD DUE XQ DL
VL
YHU SGI FRExtrait de la publication
J'ai un arbre dans ma pirogue.indd 2 2010-03-25 10:17:12J’ai un arbre dans ma pirogue
Extrait de la publication
J'ai un arbre dans ma pirogue.indd 1 2010-03-25 10:17:11Mise en pag e: Virginie Turcote
Illus tration et maquete de couve : Érturtienne Be ienveun
e Dépôt lég al: 4 trimestre 2004
eRéimpression : 1 trimestre 2010
© Éditions Mémoire d’encrier
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives
nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Saint-Éloi, Rodney, 1963-
J’ai un arbre dans ma pirogue
(Poésie.; 13)
ISBN 978-2-923153-23-0 (Papier)
ISBN 978-2-89712-121-1 (PDF)
ISBN 978-2-89712-120-4 (ePub)



Nous reconnaissons le soutien du Conseil des Arts du Canada.
Mémoire d’encrier
1260, rue Bélanger, bureau 201
Montréal, Québec
H2S 1H9
Tél : (514) 989-1491.
Télé c: (514) 928-9217.
info@memoiredencrcie omr.
www.memoiredencrier.com
Réalisation du fichier PDF : Éditions Prise de parole
Extrait de la publication
J'ai un arbre dans ma pirogue.indd 4 2010-03-25 10:17:13
Rodney Saint-Éloi
J’ai un arbre dans ma pirogue
Extrait de la publication
J'ai un arbre dans ma pirogue.indd 3 2010-03-25 10:17:13Du même auteur
Poésie
Graftis pour l’aurore, Port-au-Prince, Imprimeur II, 1989.
Voyelles adultes, Port-au-Prince, Éditions Mémoire, 1994.
Pierres anonymes, Port-au-Prince, Éditions Mémoire, 1994.
Cantique d’Emma, Chaux-de-Fonds (Suisse), Éditions Vwa,
1997 ; accompagné des encres de Tiga, Port-au-Prince,
Éditions Mémoire, 2001.
J’avais une ville d’eau de terre et d’arcs-en-ciel heureux,
Port-au-Prince, Éditions Mémoire, 1999.
Litérature pour la jeunesse
Miracle Bananier, avec Georges Castera et Louisiane
SaintFleurant, Gakken, Tokyo, 2001.
Connais-tu Aimé Césai?r e( biographie-jeunesse),
Port-auPrince, Éditions Mémoire, collection des personnages
célèbres, 2001.
Anthologies
Dits des fous d’am: ou ar n thologie secrète/Lovers’ Sweet
Nothing : s Secret Anthology, choisis par/selected by Paula
Clermont Péan et Rodney Saint-Éloi, Montréal, Mémoire
d’encrier, 2003.
Paradis-Paraiso, Djazz, Montreuil, Collection Vox, 2003.
Anthologie de la litérature haït: ienun n sièe cle de poésie,
19012001, Georges Castera, Claude Pierre, Rodney Saint-Éloi
et Lyonel Trouillot (dir.), Montréal, Mémoire d’encrier,
2003.
Nul n’est une île. Haïti Solidarité, Rodney Saint-Éloi et
Stanley Péan (dir.), Montréal, Mémoire d’encrier, 2004.
Montréal vu par ses poètes, Rodney Saint-Éloi et Franz
Benjamin (dir.), Montréal, Mémoire d’encrier, 2006.
Extrait de la publication
J'ai un arbre dans ma pirogue.indd 6 2010-03-25 10:17:13pour Aimé
pour Claire-Anse
pour Elle sans nom et sans visage
dans l’amnésie des villes.
Extrait de la publication
J'ai un arbre dans ma pirogue.indd 7 2010-03-25 10:17:13Extrait de la publication
J'ai un arbre dans ma pirogue.indd 8 2010-03-25 10:17:13Messieurs, messieurs les prophètes
ne demandez pas leur nom aux arbres
ne demandez pas aux vallées leur génitrice
le glaive de lumière se détache de mon font
et de mes mains jaillit l’eau du feuve
tous les cœurs d’hommes sont ma nationalité
voilà
je vous laisse mon passepo! rt
Mahmoud Darwich
Autour de cete pierre ou de ces haillons d’ombre
que l’on dit bons à rien la chaîne mugissante reste en
veilleuse
et là-bas sont les hommes plus puants que la charogne
il y a toujours quelque chose à défendre.
Davertige
Extrait de la publication
J'ai un arbre dans ma pirogue.indd 9 2010-03-25 10:17:13Extrait de la publication
J'ai un arbre dans ma pirogue.indd 10 2010-03-25 10:17:13Prologue
J’ai un arbre dans ma piro!gue
Faut-il songer au voya? Ag le le r vers le Nord.
Nord perdu ou retrouvé. Un aller simple. Puisque
aller, c’est toujours simple.
Toujours plus loin, bien plus loin que les
pieds, léger comme un papillon, une plante
aérienne.
Aller, c’est aussi le passé, plus simple que la
clarté du jour. Je m’en allai un matin de juillet, un
matin d’exil, et de solitude. Et je tins par la main
un geste d’amour, le dernier refuge que l’homme
forgea.
Pourquoi écrire ce poème, ce dit
testamentair? e Peut-être pour revisiter les bris-îles,
célébrer la vie, ses excès, sa musique, marquer les
périmètres de sang et de deuil, interpeller les
dieux, les rues de l’enfance, traverser les clôtures
du village.
11
Extrait de la publication
J'ai un arbre dans ma pirogue.indd 11 2010-03-25 10:17:13Écrire la vie et la ville qui percent sous les
brumes du soir; s e rappeler que tout serait un
chant si on le voulait, si les mots et les phrases
avaient la conviction d’un quelconque bonheur.
Et pourquoi cet arbre qui habite mon corps,
m’écrit et me convoque là-bas quand je suis ici,
dans la tourmente des formes et des coule? urs
Pourquoi ce poème? Sinon pour dire
l’absence qui engage la présence, le vide et l’angoisse
d’une terre qui désapprend à être terre.
Départ et non absence. Le pays est encore le
seul paysage discernable et renaissant.
Vivre-entrebaillé-ici-ailleurs. Vivre l’enfance, le ! soleil nu
L’île, ses rêves, ses dérêves, ses fantasmes et ses
dérives. L’île, le trop bleu de ses mers au miroir
de ses ciels.
Au bout, il y a une pirogue... là-dedans des
mots, un arbre qui voyage seul dans la forêt, un
conte contrarié par un fusil.
Et si tout n’était qu’un grand arbre quelque
part, debout dans la constance de l ! a terre
12
Extrait de la publication
J'ai un arbre dans ma pirogue.indd 12 2010-03-25 10:17:14QHRG SLURJXH PD XQ
BRXW
SRp
RGQH
je revendique la sorcière qui m’enfanta -?DL EU SLURJune nuit mauve
je revendique la libation qui ?t de moi
l’orage des ciels d’octobre
s’il y a un homme c’est ma main libre qui
rencontre le monde
s’il y a une route c’est mon corps aveugle
qui cherche sa mémoire
LUD
DX
DUV
QJ OR
HV SW
Né en Haïti, Rodney Saint-Éloi est écrivain et éditeur.
Il habite à Montréal.
Extrait de la publication
.Sq<HL0DLQGDQVUHQ&pW30-?LQROVePOWHQHLUDV6W\WHQOHGRD5LeORL\\6DLQWL5{OGDQVXDUEUHDPHWJFGDQVGHHYFHO?VSDOHFH\6DLQWG?VDVPVEOUHXWEDOVHPVHVpORDHOFOSDWUWWpXLGUHVVUDDYGQHHDQXH[OVHVODVVHUPGHHVQWODVHOvOHHV5WRPEHVD[LOXU[GHGFDPQVD
-?DL
VRLI KH pWDQ TXL HDX HVW TXHOOH
IDLP URP TXL SD TXHO
WV VD TXH ORQJ SOX
KH FDX XH
HQ QW VR VVL HOOHV RXUV DP QRV VL
QRW UH HQ QRX SDU TXHOOH
ORQJ HU KL XH
XH PD DU XQ
eORL URJXH SL PD DUE XQ DL
VL
YHU SGI FR

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Petite prose

de editions-zoe

Pénombre

de harmattan

LUMIÈRES DE POINTE-NOIRE

de ActuaLitteChapitre

Gouverneurs de la rosée

de memoire-d-encrier

Magnificat

de memoire-d-encrier

suivant