Jacques Roumain et Haïti

De
Publié par

Qui sont poètes et quelle est leur mission ? Ce sont des chevaliers de la plume, mais surtout de véritables guerriers et d'irréductibles intercepteurs, placés en faction pour faire le guet contre les détracteurs et les ennemis de la cité. Jacques Roumain par ces oeuvres n'a fait que prouver son exaltante dévotion à l'endroit de la cité : l'île tragique d'Haïti. Son oeuvre manifeste cette grande fidélité et cet attachement viscéral à son peuple et aux peuples du monde.
Publié le : dimanche 1 mai 2011
Lecture(s) : 282
Tags :
EAN13 : 9782296462748
Nombre de pages : 252
Prix de location à la page : 0,0138€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Jacques Roumain et Haïti : la mission du poète dans la cité
© LHarmattan, 2011 5-7, rue de lEcole polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-55120-6 EAN : 9782296551206
Sous la direction de Frantz-Antoine Leconte
Jacques Roumain et Haïti : la mission du poète dans la cité
LHarmattan
Espaces Littéraires Collection dirigée par Maguy Albet
Dernières parutions
Juan Manuel MARCOS,L’hiver de Gunter,2011 Alexandre EYRIES,Passage du traduire,Henri Meschonnic et la Bible, 2011. Charles WEINSTEIN,Pouchkine. Choix de poésies, 2011. Manuel GARRIDO PALACIOS,Le Faiseur de pluie. Roman, 2011. Lucile DESBLACHE,La plume des bêtes.Les animaux dans le roman, 2011. Elizabeth LEGROS CHAPUIS,Le Mexique, un cas de fascination littéraire au pays des chiens morts, 2011. Claude FRIOUX,Le Chantier russe. Littérature, sociétéet politique. Tome 2 : Écrits 1969-1980, 2011. Najib REDOUANE, Yvette BENAYOUN-SZMIDT (dir);°Luvre romanesque de Gérard Etienne. E(cri)ts d'un révolutionnaire, 2011. Fabrice BONARDI (sous la dir. de),La nouvelle Georges Sand, 2011. MD. SHELTON,La révolution imaginée. Haïti et les autres,2011. Mireille NICOLAS,Henri Bosco, Le Mas Théotime, 2011. Nathalie DE COURSON,Nathalie Sarraute, la¨Peau de maman, 2010. RenéAGOSTINI,Théâtre poétique et/ou politique ?, 2010. Joëlle BONNIN-PONNIER,Les Goncourt à table, 2010. Christine LARA,Pour une réflexion xommuno-culturelle de la lecture, 2010. Bernard POCHE,Une culture autre, La littérature à Lyon, 1890-1914, 2010. Lalie SEGOND,De la déficience: représentations, imaginaire, perceptions du handicap dans la littérature contemporaine, 2010; Claude FRIOUX,Le Chantier russe. Littérature, sociétéet politique. Tome 1 :écrits 1957-1968, 2010
Introduction Jacques Roumain entre le rêve et l’action Frantz-Antoine Leconte
Cest un geste délicieusement vivifiant dinitier une étude critique de l’œuvre de Jacques Roumain. Il faut surtout rappeler que cetteœuvre a été publiée dans des revues et journaux étrangers et haïtiens, ce qui ne la pas rendue immédiatement accessible au lectorat, malgré la prolifération darticles, de thèses, de colloques, de pièces de théâtre et de films sy rapportant au long des années, exception faite du plus célèbre roman de la littérature haïtienne,Gouverneurs de la rosée(1944). Cette entreprise, qui seffectue trois années après la commémoration du centenaire de Jacques Roumain, en accentue lintérêt et, en réalité, peutêtre perçue comme un prolongement justifié de cette célébration, dune part. Dautre part, on na pasà être un passionné boulimique de lecture, ni nourri didées lumineuses pour saisir lunicité ainsi que la pluralité de l’œuvre, sa séduction, ses aspects percutants et son actualité, malgré le poids des années. Lobjectif de cette étude est dinviter les critiques, chercheurs et écrivains qui y prennent partàréfléchir sur la vision du monde de Jacques Roumain, les dynamiques sociopolitiques et culturelles qui la traversent autant que les idées-forces qui laniment. Quand on proclame que les écrivains et véritables artistes napprennent pas leur métier sur les bancs de luniversité et dans les laboratoires, cest un cliché, mais de nature probante. Cest bien vrai quils doivent sillonner le monde extérieur autant que lunivers de leur création pour se colleter aux réalités internes des situations, participerà cette fructueuse osmose que crée la société en soffrant comme théâtre dopérationàlécrivain témoin et explorateur. Pour Roumain, écrivain qui na jamais été consommateur de matière onirique, il est naturel de se nourrir du présent, du quotidien, du passé, comme du futur dun peuple pour établir la situation, la mouvance ou la paralysie de son monde. Les grands écrivains partagent presque tous cette grande qualité demployer leur plume pour sengager dans des minutes dEpiphanie qui embrassent un siècle dactions pour parfaire la gestion de la cité et de la collectivité. En ce qui me concerne, je retiendrai volontiers de la littérature de Jacques Roumain un enseignement sociétal durable et juste qui saccomplit par le collage réussi daspects hétérogènes
5
et lusage dune véritable passion de lhistoire synchronique et romanesque, celle dunÉtat-nation en difficulté permanente ou en proie àune véritable déliquescence historique. Ainsi, comprend-on que ce Jacques Roumain, qui a ardemment milité entre 1930 et 1944 et qui a consacré une bonne douzaine dannées de sa vieàlécriture et au combat, écrivait pour nous aussi et pour dautres générations après la nôtre. On doit admettre quil sagit, dans son cas, dune mission transcendante ou dun défi permanent qui transparaît clairement dans ses cogitations et ses travaux. Jacques Roumain fait aussi partie des écrivains haïtiens dont lécriture est marquée par le contexte sociopolitique de leur pays : la pesanteur abusive des institutions, la coercition irréductible du peuple, ainsi que le tragique abandon dont il est frappé. Roumain en son genre na jamais raté latmosphère exclusive et inadmissible de cet espaceàdeux vitesses : labondante richesse et la misère indescriptible, le bonheur indécent des nantis et lindicible dénuement des humbles, la primauté de lurbain et le délaissement du rural, lubiquité du catholicisme et la clandestinité du vaudou, la méfiance inaltérable entre mulâtres et Noirs, lextravagance de la bourgeoisie et lhumilité des humbles. Voilàpourquoi, vis-à-vis de Roumain, on ne veut et on ne peut jouer, hors des sentiers chronologiques et thématiques, le rôle privilégié du censeur rétrospectif qui condamne sans appel et même sans examen un penseur et littérateur doué dans le sens de lécriture, de la vision et de lengagement, qui a employé son art consommé dans le but de faire émerger son pays des affres dune anthropophagie sociopolitique séculaire. Voilàpourquoi aussi il faudra apprendre autant sur lauteur que sur lobjet de sa démarche. Et, puisque nous ne nous sentons pas autorisésà effectuer une injuste révision qui naboutirait qu’àune condamnation en bloc, ou pire,àune hagiographie simpliste, nous nous efforcerons, malgré notre admiration et nos réserves, de peindre un portrait sans complaisance ni indulgence daprès les actions et lesœuvres. Nous nessaierons pas daccentuer une uniformisation de létude oùtout participant redoublera de louanges ou de reproches, ni de développer une tendance au consensus comparableàun embrigadement promotionnel de l’œuvre ouàune miseàlindex. On ne sauraitpuisquon nest ni radicalement pour, ni outrageusement contreavec Jacques Roumain, lun des fleurons les plus représentatifs de la haute culture littéraire haïtienne par sonœuvre
6
féconde et riche, parler de prodigieuse posture ou imposture : cela tiendrait de la facétie.Évidemment. Au cours de la conceptualisation de cet essai collectif, nous avons dû apprivoiser une montagne de données, les traiter soigneusement pour pouvoir en faire quelque chose de cohérent. La méthode que nous avons employée nous a permis deffectuer une approche objective de lévolution de la société haïtienne du temps de Roumain et dinsérer ses écrits autant que ses actions dans une juste perspective et un contexte historique explicable. Dans cette présentation pluridisciplinaire effectuée au beau milieu dune démission civique haïtienne qui risque d’être collective, nous avons tenuàmontrer que le texte de Roumain, au-delàde sa réussite littéraire, transcende la neutralité sécurisante pour se muer en écriture de témoignage, de combat, de contestation et de condamnation des dérives et catastrophes dune société pourtant organisable. Il est impératif dindiquer lessence de cet essai collectif ainsi que les problématiques quil aborde. Dabord, il simpose de situer Jacques Roumain et son œuvre dans lensemble géographique, philosophique et chronologique qui convient et dexplorer le champ thématique et idéologiquela pièce maîtresse de toute l’œuvre. Selon Robenson Bernard,La Proie et l’Ombreest un roman figuratif particulier qui révèle les clivages de la société de lépoque de Roumain, avec une structure sociale oùrégnait un pesant manichéisme dubiquité, accompagné de réalités informes et absurdes. Lauteur promet de retracer ces exaltantes illusions et de nous montrer le mécanisme qui conduitàcette gratuité de lexistence dans son essai«La Proie et lOmbre, un roman intemporel ». En Haïti, les villes sont-elles dépossédées ?Àquoi aboutit la lutte des classes ? Y assiste-t-onàune démoralisation ouàune déliquescence physique et morale irréductible,àlennui etàla veulerie ? Marie-Agnès Sourieau se propose dapporter, par son étude«Les Fantoches :la veulerie de la cité », un éclairage nouveau sur le phénomène sociétal que le beau livre de Jacques RoumainLes Fantochesévoque. Il est intéressant dexplorer lunivers rural dHaïti dansLa Montagne ensorceléeet dy relever les traits caractéristiques de cette société qui lutte pour sa survie contre une nature peu généreuse. Cependant, au village, les plus infimes épisodes de la trame sont subordonnés au pseudo-pouvoir magique de Placinette qui laideraitàdécimer la flore et la faune en enlevant des animaux, des hommes, des femmes et des gosses, en
7
détruisant les récoltes et en imposant une peur et un malaise irrépressibles. Comment est la structure narrative du roman, quelles sont les voix et voies du narrateur ? Comment celui-ci se rapproche-t-il et séloigne-t-il deGouverneurs de la rosée? Quel est le mécanisme de création de cet univers paysan et quelles sont les lois qui le régissent ? Cest lexploration àlaquelle se livre Marie-José NZengou-Tayo dans«La Montagne ensorcelée, la promesse duneœuvre ». Latmosphère qui régnaitàFonds-Rouge paraissait si explosive quun événement insignifiant aurait pu mettre le feu aux poudres. Les deux familles ennemies avaient développé des rapports de méfiance et dhostilité durables, susceptibles dinaugurer une nouvelleère de confrontations. Le village brûlé de soleil, assoiffé deau fraîche et déchiré par cette querelle inoubliable allait pourtant connaître un renouveau par le miracle de leau. Manuel, lagent catalyseur et responsable, le sauveur de la collectivité allait-il consentir le sacrifice qui rendrait le projet de l? Cauvin Paul répondeau réalisable àcette question cruciale dans sa recherche«Manuel : la chute dun dieu ». Les misères de la localité plus quaride et inféconde de Fonds-Rouge découleraient-elles de lhistoire misérabiliste traditionnelle de l’État-nation dHaïti ? Tout au long des années tragiques qui ont suivi lhominisation de ce peuple depuis son indépendance en 1804, se déroule une tragédie ou mieux une catastrophe toutàla fois sanglante et fratricide. Cette active paupérisation qui se généralise par cette poussière qui envahit et recouvre toutmême les pauvres créatures suppliant un bon Dieu sourdàleurs plaintespourra-t-elle reculer ? Cette collectivité de miraculés saura-t-elle, du chaos initial, recouvrer lespoir et rebâtir la cité ? Telles sont les questions auxquelles Clément Mbom tente de répondre dans«Manuel, lespoir retrouvé dun peuple ». Les gouverneurs de la rosée deviendront-ils maîtres de leur destin en accomplissant le grand chambardement marxiste ? Laccèsàleau, introuvable et fermé, avant les démarches de Manuel, changera-t-il le statu quo? Les prémicessocial, politique et économique du monde rural socialistes seront-elles suivies dune application appropriée dans le roman ? Les schèmes idéologiques ont-ils fait partie de la pseudo-solution finale ? Y aurait-il formulation, puis application dune philosophie plus christianisante que véritablement marxiste, lesquelles auraient exercé une force de séduction irrésistible sur le lectorat ? Jean-Claude Fignolé sengageàrépondreàcette question dans«La séduction idéologique de l’œuvre ».
8
Comment parvenir de la mentalité résolument défaitisteàun état d? Comment clairement transposer dans la réalité,esprit volontariste à travers le chaos physique et psychologique dune terre nettement invivable, lobjectif insurpassable du rê? Commentve prométhéen affronter et neutraliser le syndrome de Gervilen dont la ténacité et la nocivité produisent des effets si destructeurs ? Mac-Ferl Morquette dans sa contribution«Uneœuvre au-delàde lapprofondit cesidéologie » problématiques de taille. Avant le grand mouvement des droits civiques du siècle dernier, il importe de cerner lhorizon sociopolitique des Noirs américains injustement confrontés aux théories fallacieuses et perverses qui permettaient sinon la pratique de la purification ethnique, du moins un ostracisme impitoyable traumatisantàleur endroit. Malgré la similitude des groupes sanguins reconnue par la science médicale entre les Blancs et eux, les Afro-Américains en Caroline du Sud, en Louisiane, en Alabama, en Géorgie et en Floride étaient victimes dodieuses violations des droits humains et de cette politique dendiguement qui leur refusait uneâme, attribut de toutêtre humain. Eddy Magloire analyse, dans«Les Griefs de lhomme noir », une situation criante dinjustice qui a forcé toute une communautéàvivre comme des sous-hommes, parqués et marginalisés dans limmense ghetto quétait lAmérique davant la Deuxième Guerre mondiale. Doùlintérêt de son essai sur«Les Griefs de lhomme noir ». Comprendre Roumain implique nécessairement létude des rapports de lhommeàsonœuvre, losmose qui seffectue entre les écrits et laction. On ne saurait avoir lambition dappréhender Roumain sans prendre en considération la profonde communion qui relie les idéesà leur mise en application. Au-delàde toute praxis, ne faudrait-il pas découvrir en Roumain le phénomène de linstrumentalisation de la littérature et de la culture ? Jean Julien projette un nouvel éclairage sur ce phénomène du double engagementàla littérature et au salut de la cité dans«Jacques Roumain, le militant ». La poésie révolutionnaire de Roumain avec ses multiples fulgurances recèle autant de préoccupations esthétiques que de véritables projets politiques. Faut-il, au nom des besoins utilitaires, sacrifier la poésie au prosaïsme quotidien de la cité ? Faut-il la gâcher pour pouvoir embrasser tous les conflits dimportance qui séparent notre cité et la planète ? Roumain semble avoir opté pour une vertu poétique double qui reconnaîtrait autant les soucis dordre esthétique que les nécessités politiques : la beauté et lengagement. A-t-il réussiàfondre, dans une harmonieuse synthèse, lesthétique incontournable qui rend un texte
9
poétique et lobjectif social, politique et éthique qui traduit la responsabilité de lécrivainàlendroit de la collectivité ? Franck Laraque a accepté de répondreàces questions dans son article«Fulgurance de limage dans la poésie révolutionnaire de Jacques Roumain ». Cependant, ce que la littérature roumanesque comporte de révolutionnaire ne semble pas se confiner aux domaines de lart narratif, àla vision du monde,àla philosophie de lexistence etàson exploration du monde rural haïtien réel ou édulcoré. Il sétend davantage aux intrications du style et de la langue. La merveilleuse langue de Jacques Roumain présente-t-elle des différences phonologiques, morphologiques et lexicales par rapport au français de lHexagone ? Est-ce un français régional, une variété géographique qui maintient des rapports de dépendanceàla variété de Paris ? Quest-ce que le franco-haïtien ou lhaïtiano-français de Roumain ? Quels en sont les éléments constitutifs ? Hugues St-Fort répondàces questions pertinentes dans son inventaire, «La langue de Jacques Roumain dansGouverneurs de la rosée: Analyse et classement des particularités lexicales du roman ». Les innombrables activités des années de militantisme et lincroyable praxis de Roumain nous font perdre souvent au milieu de tant de conflits et de contradictions, le mécanisme qui nous permettrait dappréhender son combat, ses victoires comme ses échecs. Léon-François Hoffmann, par sa chronologie de Roumain, a bien voulu éclairer les années tumultueuses et exaltantes de ce contemporain capital. En parvenantàla fin de ce florilège, se trouve-t-on en face dune reviviscence extraordinaire de l’œPeut-on relever le lumineux filuvre ? dAriane, ce fameux fil conducteur qui unit les textes consacrésàtous les genres différents auxquels sest adonné le très inventif Jacques Roumain ? Peut-on aussi établir lunité et lactualité de cetteœuvre-criqui risque de(re)présenter au lectorat, par un journalisme incandescent, une poésie tellurique et révolutionnaire, des essais cinglants, des nouvelles et surtout des romans envoûtants par leur diversité, un inextricable labyrinthe, mais qui se répercutent jusqu’ànous ? Cest ceàquoi sapplique la conclusion,«Unité et actualité de l’œuvre ». 1 Il serait sans doute fascinant dexplorer » La liberté de lécrivain » et détudier dans ce lumineux article le contexte dans lequel l’œuvre entière de Roumain a été créée. Peut-on véritablement selon le poète pratiquer la théorie de lévasion, la désertionàtout prix, une mystique de la tour divoire, creuser la voie de la contemplation intérieure et se réfugier dans labnégation ou une sorte«dindépendance morale de lindividu » ?
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.