Je plaide non coupable

De
Publié par

"Ce à quoi pense un auteur, Lorsqu'il conçoit une oeuvre de l'esprit, N'est pas nécessairement, Ce à quoi pensent les lectrices ou les lecteurs, Qui, lorsque consommant l'oeuvre conçue, Mettent souvent malencontreusement, Et de manière affirmative les noms des Personnes, Souvent connues de l'auteur, des lectrices et des lecteurs, A la place des Personnages Fictifs, qui peuvent peupler l'ouvrageé. Ces interprétations fantaisistes n'engagent que les lectrices Et les lecteurs, qui en sont seuls responsables." Benoît Moundélé-Ngollo
Publié le : mardi 1 avril 2014
Lecture(s) : 8
Tags :
EAN13 : 9782336344478
Nombre de pages : 242
Prix de location à la page : 0,0118€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Et de manière afIrmative les noms des Personnes,
À la place des Personnages Fictifs, qui peuvent peupler l’ouvrage.
moundélé-ngollisme, Qui est un Style qui N’Obéit Pas
– En abrégé SNOPRAC –
central des constructions et des fortiIcations (D.C.C.F.) des Forces Armées Congolaises (F.A.C.). De 1997 à 1999, il exerce les fonctions de Conseiller spécial à la Présidence de la République. De 1999 à 2003, il est Administrateur Maire de Brazzaville. Depuis le 10 février 2003, il est le Préfet du Département de Brazzaville.
Benoît MoundéléNgollo
NON COUPABLE
JE PLAIDE
JE PLAIDE NON COUPABLE
JE PLAIDE NON COUPABLE
Benoît Moundélé-Ngollo
JE PLAIDE NON COUPABLE
-Congo
Du même auteur
Du Coq-à-løâne, préface d’Antoine Letembet Ambiily, Les Editions Hemar, Brazzaville, 2002.
Libres pensées, textes et discours réunis, préface de Noël Kodia, Les Editions Duboiris, Paris, 2004.
Un peu de tout, Les Editions Hemar, Brazzaville, 2005.
À bâtons rompus, préface de Mukala Kadima-Nzuji, Les Editions Hemar, Brazzaville, 2008.
Lettres ouvertes, préface de Théophile Obenga, Les Editions Hemar, Brazzaville, 2009.
À lire vous avez un peu de temps, Les Editions Hemar, Brazzaville, 2012.
Fantasmons ensemble un instant dans un SNOPRAC, Les Editions Hemar, Brazzaville, 2013.
© LôHarmattan, 2014 5-7, rue de lôEcole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-02993-1 EAN : 9782343029931
PENSÉES DU JOUR
(1)
L’écrivain a pour métier de dire la vérité. Laquelle a pour meilleure amie « la liberté». !! Mais !! Quest-ce quun Écrivain ? Cest quelquun qui construit des phrases, Sans se soucier des modes, Seulement pour aller explorer la vérité.
Erik Orsenna,Académicien: « La grammaire est une chanson douce »
(2)
« Si vous voulez avoir de moi deséloges flatteurs, Il faut me laisser la libertéde vous blâmer dabord. »
Beaumarchais
(3)
On nest pas intellectuel parce que On est docteur en Sorbonne, dOxford ou de Harvard, !! Mais !! « On est intellectuel parce que, Appartenant à une sociétédes gens de lettres, On combat les préjugés et on agit en faveur du progrès, En prenant le risque de refuser lintolérable. »
Paul Aron et ses Collègues.
5
(4)
Lerire étant le propre de lhomme, On ne peut pas expliquer comment et pourquoi Une personne, à moins dêtre tarée, voire imbécile, Ne peut pas rire, ni sourire en lisant des livres, !! Humoristiques !! Comme on ne peut pas comprendre pourquoi Une autre personne, à moins dêtre un monstre, !! Voire un démon !! Reste de marbre, pire se fâche, en lisant des livres, !! Humoristiques !! Heureusement, il paraît que de telles personnes, !! Nexistent pas, car !! Si elles existaient, elles seraient tout simplement, Des personnes anormales, voire des malades, !! Que la société doit soigner !!
(5)
Il paraît quil ny a pas de mauvais livre, Il y a par contre des mauvais lecteurs.
(6)
LeSagenengage pas des discussions oiseuses, Avec unePersonnequi se proclame indispensable, !! Car, Philosophe!! Il attend la mort qui viendra inéluctablement un jour Démentir cette conviction insensée, Auprès de sonAuteur. Quand cela arrivera, leSage, un bouquet de fleurs à la main, Accompagnera lInsensése reposer auCimetièreoù, Il ira rejoindre tous lesAutres Insensés qui, !! De leur vivant !! Affirmaient avec arrogance quils étaientIndispensables.
6
LE GÉNÉRAL BENOÎT MOUNDÉLÉ-NGOLLO FACEÀLA PRESSE INTERVIEW AVEC LE JOURNAL Le Nouvel Observateur N°98 du 30 Décembre 2013
(1)
Comment êtes-vous venu à l’écriture Ça se passe autour des années1972-1974 !!Notamment!! Pendant que jepurgeais dans la prison !! DOwando!! Ma peine de condamnéà mort Quiétait commuée En réclusion criminelle à perpétuité, Après ma participation au coup dÉtat raté, Du 22 février 1972. Javais en effet commencéàécrire un roman Dont javais soumis le manuscrit Àun compagnon de cellule, un ami, appelé !!Lécas Atondi Monmondjo!! Sorti de prison en 1973 après remise de peine, Par le Président Marien Ngouabi, quiétait !!Un homme de cœur!! Jaiétéassignéà résidence dans mon village natal. Pendant cette assignation à domicile à Oyo, Le pouvoir politique mayant suspecté Dappartenir à un vaste complot communiste, Dont les acteurs se proposaient semble-t-il De déstabiliser les Pays de lAfrique Centrale !!Àsavoir!!: Le Zaïre, (actuellement R.D.C.), le Tchad, La Centrafrique, le Gabon, le Cameroun, Etévidemment le Congo-Brazzaville, mon pays, Javaisétéarrêtéà nouveau et amenéà Owando
7
Pour être interrogépendant24heures. Jai perdu le manuscrit de ce roman Pendant tout le tralala et les perquisitions Quentraîne ce genre de situation ubuesque. Il se trouve peut-être dans les coffres !!Quelque part!! Comme Patrimoine de la SécuritédÉtat.
(2)
Pourquoi et pour quiécrivez-vous ? J’écris pour partager mes idées, Ma vision du monde, mes pensées, Àtous ceux qui peuvent me faire lhonneur De daigner lire mes livres, Pour en discuter avec moi ou avec autrui !!Après lecture!!
(3)
Comment organisez-vous votre travail d’écriture ? Dès quune idée me vient en tête, Dès que je me sens inspiré, Dès que la Muse me taquine ou me chatouille, Je marrange toujours Pour mettre sur papier ce que je ressens, !!Que cela soit de jour ou de nuit!! Notamment quand je suis visitépar linsomnie.
(4)
Votre style semble inclassable. D’aucuns pensent à un style de la passion ; D’autres au contraire disent que c’est le style De l’ironie cathartique, purificatrice. Qu’en est-il exactement ? Parmi les spécialistes en littérature, Il y a des stylistes. Il faut donc leur poser cette question.
8
Comme ils ne semblent pas sentendre, !! Àce propos!! Jai provisoirement donnéle nom suivant !! Àmon style!!: Style qui N’Obéît pas aux Recommandations Académiques Classiques !!En abrégé: SNOPRAC!! Dans ma manière d’écrire, je me préoccupe -!!Beaucoup plus!! Des problèmes que je soulève, Que de la manière qui conviendrait Pour les exposer parécrit. En réalité, pour tout dire, Je me préoccupe beaucoup plus du fond Que de la forme qui convient Pour sexprimer parécrit. Évidemment, comme j’écris en français, Je fais en sorte que ce que j’écris Soit bienécrit dans la langue de Molière. Ce que j’écris doit être compréhensible Par nimporte quel lecteur qui me fait lhonneur !!De me lire!! Existe-t-il un ou des styles particuliers précis Pour se faire comprendre lorsquonécrit ? !!Je ne pense pas!! Peut-on ne pas être reconnu comme « Écrivain » Parce quon ne veut pas suivre Les Sentiers Battus ? !!Je nen sais rien!!
(5)
Votre production littéraire s’inscrit-elle Dans une perspective d’émancipation Culturelle et sociopolitique ? Encore une fois, Pourquoi ou pour quiécrivez-vous ? Jevous conseille de poser cette question, Aux critiques et analystes littéraires, Je ne suis, ni lun, ni lautre.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.