Je vivois mais je meurs, et mon cour gouverneur

De
Publié par

Évadez-vous en lisant le poème "Je vivois mais je meurs, et mon cour gouverneur" écrit par Etienne JODELLE (1532-1573). "Je vivois mais je meurs, et mon cour gouverneur" de JODELLE est un poème classique faisant partie du recueil Les Amours. Vous avez besoin de ce poème pour vos cours ou alors pour votre propre plaisir ? Alors découvrez-le sur cette page. Le téléchargement de ce poème est gratuit et vous pourrez aussi l’imprimer.
Avec le poème de JODELLE, vous pourrez faire une fiche ou bien tout simplement profiter de très beau vers de "Je vivois mais je meurs, et mon cour gouverneur".
Publié le : lundi 30 juin 2014
Lecture(s) : 6
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Je vivois mais je meurs, et mon cour gouverneur

Je vivois mais je meurs, et mon coeur gouverneur
De ces membres, se loge autre part : je te prie
Si tu veux que j'acheve en ce monde ma vie,
Rend le moy, ou me rens au lieu de luy ton coeur.

Ainsi tu me rendras à moy-mesme, et tel heur
Te rendra mesme à toy : ainsi l'amour qui lie
Le seul amant, liera et l'amant et l'amie :
Autrement ta rigueur feroit double malheur.

Car tu perdras tous deux, moy premier qui trop t'aime,
Et toy qui n'aimant rien voudras haïr toy mesme :
Mais, las ! si l'on reproche à l'un et l'autre un jour

Et l'une et l'autre faute : à moy qui trop t'estime,
A toy qui trop me hais, plus grand sera ton crime,
D'autant plus que la haine est pire que l'amour.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant