L'Âme en vague

De
Publié par

Et nos poèmes encore s'en iront sur la route des hommes, portant semence et fruit dans la lignée des hommes d'un autre âge... (Saint-John Perse) Au gré du flux et du reflux poétique de son inspiration, telle une marée d'équinoxe, et sans complaisance, Isabelle Khettab, par ailleurs artiste-peintre, jongle avec les mots pour dissoudre les maux ou bien encenser les bonheurs éphémères de la vie, comme une naufragée miraculée qui contemple avec un certain recul la beauté des rivages escarpés de la Terre, mais parfois aussi les brisants de l'Humanité, afin que cette alchimie du verbe ne se noie dans le maelström de l'oubli.
Publié le : jeudi 27 février 2014
Lecture(s) : 18
Tags :
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342019964
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342019964
Nombre de pages : 80
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Isabelle Khettab L’ÂME EN VAGUE
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0119370.000.R.P.2014.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2014 Photographie de couverture : œuvre de l'auteur réalisée au pastel.
À mes amis d’ici et d’ailleurs, À mes filles Selva et Fidji, À Nassiri.
Nous naviguons, ô mes divers Amis, moi déjà sur la poupe Vous l’avant fastueux que coupe Le flot de foudres et d’hivers.
Stéphane Mallarmé
L'ÂME EN VAGUE
Targui Nomade d’indigo, déserteur des cités, Ton chèche au port altier est diadème des sables. Méhariste initié, de l’or bleu insatiables, Tu guides tes troupeaux, par les astres rythmés. Savant lecteur du ciel, d’Orion et du soleil, Qui d’océanes dunes roule aux pâturages, Amers séculaires, aiguilleurs des ombrages, Des Pléiades scrutant le long coucher vermeil. Guerrier noble des ergs, ceint du fin takouba, Digne tu l’arbores, telle croix d’Agadès, Sublime reliquat de tes aïeux d’Aurès, Que supplantent festifs, tindi, imzad, targuia. Homme irradiant d’Amour, ton oasien enfant, Ainsi que l’épousée, des traditions porteuse, Du Hoggar au Sahel, destinée sablonneuse, Ravi tu les conduis, vers le guelta troublant.
9
L'ÂME EN VAGUE
Lutetia Paris, Vaste galion d’Éternité Livré aux caprices des vents séculaires, Que berce la Seine entre ses courbes profilées, Pour un voyage épique dans le Temps, l’Espace. Paris, Petite Lutèce de jadis, Par l’haleine virulente et fantasque du Cosmos Devenue mégapole, première Dame de France. Paris, Mémorial de destinées inouïes, Où sont scellées les gloires de la patrie, D’hier, d’aujourd’hui, de demain, Pour, de ses volumes, Une étude universelle, une soif de lire l’Histoire. Paris, Canon gaulois, romain, français, Paris envoûtante, enivrante De jour comme de nuit, Paris métisse au génotype des cinq continents, Paris hautaine, érigeant ses plus beaux trophées À la face du ciel, de la terre, Dans une vibration planétaire.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant