//img.uscri.be/pth/148fb5f00583eeabf761934f69472066a3a7f302
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'Echancrure du quotidien

De
134 pages
L'ombre du premier poème dans la marge des cahiers d'école, les premiers vers se reflètent dans le temps qui passe. À partir de l'enfance la poésie envahit l'espace et les dates, dans ce spicilège de la mémoire écrite (mais les poèmes de jeunesse demeurent absents), sont là pour scander le défi lé du temps. Enfance, temps, désenchantement, mémoire.
Voir plus Voir moins
.
autres titres de René Corona publiés par L’Harmattan Italia / L’Harmattan :
DIACHRONIE, POÉSIE ET TRADUCTION. D’une langue à l’autre: la poésie, pourquoi ? 2009
PAUL DE ROUX ENTRE ÉBLOUISSEMENT ET ENCHANTEMENT. La langue du poème 2010
LES MOTS DE L’ENFERMEMENT. Clôtures et silences : lexique et rhétorique de la douleur du néant 2012
René Corona
L’ÉCHANCRURE DU QUOTIDIEN
L’Harmattan Italia via Degli Artisti 15 10124 Torino
poèmes
L’Harmattan 5-7 rue de L’École Polytechnique 75005 Paris
Certains de ces poèmes ont paru dans « Europe » et, en ligne, dans « Repères Dorif ».
harmattan.italia@gmail.com
www.editions-harmattan.fr
© L’Harmattan Italia srl, 2017 ( ) 978-88-7892-313-3 ( ) 978-2-336-31200-2 ISBN ITALIA ISBN FRANCE
« Bref, je ne suis certainement pas doué pour la parole. C’est peut-être pourquoi je me suis mis à écrire. » Henri Calet,Peau d’ours
« On écrit toujours accoté à la mort. On ne le sait pas. » Paul de Roux,Au jour le jour 4
aux fées
.
SABLES ÉMOUVANTS
LA VIE TRAVERSIÈRE (chansons nettes au poids d’autres fois pour ados vus de dos)
VERS CONSIGNÉS
DÉLICIEUSES DÉLIQUESCENCES
THÉÂTRE DE NOVEMBRE
LES AUTOMNES DU PAYSAGE
CŒUR D’HIVER
TERRAINS VAGUES
LES INCERTITUDES DE NOVEMBRE
2
2
1
1
8
9
5
7
5
4
3
6
HEURES D’ÉTÉ HEURES D’HIVER (Heurs divers)
PETITS SIGNES DE LA MAIN
3
6
9
0
5
1
3
7
3
3
3
8
6
0
3
LA MER VEILLE
NE ME BOUSCULEZ PAS JE SUIS TRÈS FRAGILE
8
8
2
9
PARIS VAUT BIEN UNE STATION DE MÉTRO
7
EN CAVALE les vies ailleurs
LES BARQUES BAROQUES
SOMMAIRE
LE PANIER DU TEMPS
PETITS POISSONS ROUGES DANS UN AQUARIUM
LES CERTITUDES INCERTAINES
FAILLES, BRÈCHES, PLIS, ÉCHANCRURES ET AUTRES SOUVENANCES
AB
RACADAB
R
A
LISTE DES POÈMES
8
9
8
101
110
121
127
131
DÉLICIEUSES DÉLIQUESCENCES
(1991-1996)
« Mais le fait est que je reste lié à la poésie comme on peut l’ê-tre à une femme qui, sainte ou gueuse, vous traîne derrière elle comme un enfant cramponné à sa jupe. » Michel Leiris,Langage tangage ou Ce que les mots me disent
rêve
d’une île à l’autre tu retrouveras les mêmes singes les mêmes mélancolies la même eau
(1991)
9