L'Escabeau

De
Publié par

Une jeune fille en roble bleue est assise sur un escabeau dans une librairie, le jour du solstice d'été. Elle est en train de lire un livre inconnu. Puis elle disparaît, enfourchant sa bicyclette "de la marque Novalis", comme un ange "avec deux roues rapides". De là le ravissement du poète, qui bâtit un canzoniere léger et passionné, inspiré par cette belle inconnue, et pourtant si amoureusement devinée, telle une forme inversée de la sibylle...
Publié le : lundi 1 décembre 2008
Lecture(s) : 104
Tags :
EAN13 : 9782296209947
Nombre de pages : 115
Prix de location à la page : 0,0068€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

L'Escabeau

Nicola Muschitiello

L'Escabeau

L'IIarmattan

(Ç)L'Harmattan, 2008 5-7, rue de l'Ecole polytechnique; 75005 Paris http://www.!ibrairieharmattan.com harmattan! @wanadoo.fr diffus ion .harmattan@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-06700-4 EAN : 9782296067004

..jamais peut-être ! ..............................................
Ô toi que j'eusse aimé.. . .. .. .. . .. .. .. . .. ..

Ne viens pas comme du froment jusqu'aux mains d'un désespéré, mais comme du pain absolu. La beauté, ne regarde pas cela comme la belle puissance desyeuxmais plutôt comme le signe de la vue en dedans, l'étoile faite qui avait à sefaire, la sphère qui re1iferme la flottante aigrette du pissenlit et l'emblème mathématique du monde, le souflle arrêté du paradis - lejardin des années qui sont désormais définitives, mon s~jour éternel sans que je reste dans la ligne tremblante qui vient de se refermer-

mais tOl~

tu vas venir, j'en suis certain, comme l'haleine imPitqyable envers les roses mortes, tu vas les raviver humainement incroyable. . .

T'es-tu tournée pour voir si j'étais là. Ton regard qui t'a changée en une poupée de neige, en une épouse pour qui je soupireje ne l'oublierai jamais.

On est mardi le trois. Je me bats, je me bats! Je veux te revoir !
Je viens de triompher du gradivus Mars au moyen d'un escabeau, d'enrouler le soir dans l'aube de ta peau,

tandis que la lune sur son croissant jalouse, jalouse sa sœur !

10

La place de ta bicyclette au pied du mur, tout près de la devanture des livres, affiche une blessure, ou mieux une brûlure provoquée par un canon qui vient de tirer à blanc. La joie, en cette salutation inouïe fêtant ton arrivée et ton trop bref séjour, a été telle qu'il en reste encore et qu'il en restera dans tous les siècles des siècles de secondes, en l'œil du cœur le griffonnage d'un petit soleil...

11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.