L’esprit du temps / The Spirit of the Time

De
«L’esprit du temps / The Spirit of the Time» est un projet d’écriture sur la couleur. Le poète et essayiste utilise les cartes des échantillons de couleurs disponibles dans le commerce — les nuanciers de Benjamin Moore, Ralph Lauren, Behr, Earthpaint, Taubmans et d’autres — comme éléments de base pour créer une géopoésie de la ville de Sydney, en Australie.
Si la couleur est un élément de joie et de surprise, les noms inventés par les compagnies de peinture deviennent soudainement une surprise dans une surprise. En effet, que peut-on dire d’une société qui baptise ses couleurs de noms aussi évocateurs que Mur d’école, Étincelle d’amour ou Croûte de biscuit Graham? Quelque part, ces nouvelles appellations sont des reflets culturels, des images-miroirs de notre société. Elles expriment ce que nous sommes, maintenant, le Zeitgeist : l’esprit du temps.
Ce livre magnifique (bilingue français / anglais) est à la fois un livre de photographie, un recueil de poésie et un essai lucide mais ludique sur notre société matérialiste. Il a été produit en numérique et imprimé en quantité limitée.
--
«The Spirit of the Time / L’esprit du temps» is a project based on colour. Taking cues from commercially available colour palettes, the poet and essayist draws inspiration from colour swatches of Benjamin Moore, Ralph Lauren, Behr, Earthpaint, Taubmans, and others. From these sources, he created a geopoetic of Sydney, Australia.
If colour is an element of joy and surprise, the names invented by paint companies suddenly become surprises within surprises, explosions of possibilities. No longer bound to a limited set of descriptors, our world of colour has become Gypsy Moth, Powder Puff or Chocolate Cosmos. More than the hues, the names of colours are cultural reflections of certain moments in a timeline. They express the Zeitgeist, the way we were, the way we are, or the way we would like to be tomorrow. They are: The Spirit of the Time.
This magnificent book (bilingual in French / English) is a collection of photographs and poetry, as well as a lucid but playful reading of our materialistic society. It was produced in digital format and printed in limited quantity.
Publié le : lundi 18 janvier 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782894239605
Nombre de pages : 112
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

L’esprit du Temps

The Spirit of the Time

Daniel H. Dugas

Petit bikini / Teeny Bikini 348-6 (PPG)

Prisedeparole

Ancrées dans le Nouvel-Ontario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les créateurs d’expression et de culture françaises au Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine.

Éditions Prise de parole

C.P. 550, Sudbury (Ontario)

Canada P3E 4R2

www.prisedeparole.ca

Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) et du programme Développement des communautés de langue officielle de Patrimoine canadien, ainsi que du Conseil des Arts du Canada, pour nos activités d’édition. La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier.

L’esprit du Temps /The Spirit of the Time

Du même auteur

Des ravins au bout des lèvres, Sudbury, Éditions Prise de parole, 2014.

The Moss Theory, Moncton, Basic Bruegel Editions, 2012.

Au large des objets perdus, Sudbury, Éditions Prise de parole, 2011.

Rocco, Moncton, Basic Bruegel Editions, 2011.

! suivi deIcônes, Sudbury, Éditions Prise de parole, 2010.

Camille, Andrew, Katrina et Compagnie, Moncton, Basic Bruegel Editions, 2007.

Même un détour serait correct, Sudbury, Éditions Prise de parole, 2006.

Avec Valerie LeBlanc, In Transit, Shemogue, BHP Chapbooks, 1999.

La limite élastique, Moncton, Éditions Perce-Neige, 1998.

Trinités, Shemogue, BHP Chapbooks, 1998.

Le bruit des choses, Moncton, Éditions Perce-Neige, 1998.

Les bibelots de tungstène, Moncton, Éditions Michel-Henri, 1989.

L’hara-kiri de Santa-Gougouna, Moncton, Éditions Perce-Neige, 1983.

Daniel H. Dugas

L’esprit du temps /The Spirit of the Time

Poèmes-essais

Éditions Prise de paroleSudbury 2015

Œuvre en première de couverture : Horace Benedict de Saussure, Cyanomètre,

appareil destiné à mesurer la transparence de l’air, 1787, Musée des Sciences de Genève.

Cover image : Horace Benedict de Saussure, Cyanometer,

instrument for measuring the colour intensity of blue sky, 1787, Musée des Sciences de Genève.

Conception de la première de couverture et mise en pages : Daniel H. Dugas

Tous droits de traduction, de reproduction

et d’adaptation réservés pour tous pays. / All rights reserved.

Imprimé au Canada. / Printed in Canada.

Copyright © Ottawa, 2015

Diffusion au Canada / Distributed in Canada : Dimedia

Library and Archives Canada Cataloguing in Publication

Dugas, Daniel, 1959-, author

L’esprit du temps = The spirit of the time / Daniel H. Dugas.

Poems.

Issued in print and electronic formats. Text in English and French.

ISBN 978-2-89423-962-9. – ISBN 978-2-89423-793-9 (pdf). – ISBN 978-2-89423-960-5 (epub)

I. Dugas, Daniel, 1959-. Esprit du temps. II. Dugas, Daniel,

1959-. Esprit du temps. English. III. Title. IV. Title : Spirit of the time.

PS8557.U325E87 2015 C841’.54 C2015-907070-8E

C2015-906401-5E

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives CanadaDugas, Daniel, 1959-, auteur

L’esprit du temps = The spirit of the time / Daniel H. Dugas.

Poèmes.

Publié en format imprimé (s) et électronique (s).

Texte en français et en anglais.

ISBN 978-2-89423-962-9. – ISBN 978-2-89423-793-9 (pdf). – ISBN 978-2-89423-960-5 (epub)

I. Dugas, Daniel, 1959-. Esprit du temps. II. Dugas, Daniel,

1959-. Esprit du temps. Anglais III. Titre. IV. Titre : Spirit of the time.

PS8557 U325E87 2015 C841’.54 C2015-907070-8F

C2015-906401-5F

ISBN 978-2-89423-962-9 (Papier)

ISBN 978-2-89423-793-9 (PDF)

ISBN 978-2-89423-960-5 (ePub)

If the word “blond” itself can sound blond,

then it’s even easier for photographed hair to look blond!

Remarks on Colour

Ludwig Wittgenstein

Remerciements / Acknowledgements

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien du Conseil des arts du Canada, du Conseil des Arts du Nouveau-Brunswick, de Australian Poetry, de JUiCYHEADS et du Blackwattle Cafe (Tiong, Kristie, Marley, Liam, Kris, Ben). Un merci tout particulier à denise truax, Miriam Cusson et Valerie LeBlanc.

This project has been made possible through the support of The Canada Council for the Arts, The New Brunswick Arts Board, Australian Poetry, JUiCYHEADS and Blackwattle Café (Tiong, Kristie, Marley, Liam, Kris, Ben). A special thank you to denise truax, Miriam Cusson and Valerie LeBlanc.

L’esprit du temps / the spirit of the time

8

Boule de gomme (une introduction)

L’esprit du tempsa été écrit à Sydney en Australie dans le cadre du programme Café Poetde l’Association australienne de poésie. Les cafés et la poésie ayant toujours fait bon ménage, l’Association souhaitait renouer avec ce lieu de rencontre et de création. Mon « bureau » était situé dans une grande maison victorienne, le Bellevue, une villa construite sur les rives de la baie Blackwattle et appartenant à la ville de Sydney. Elle a été transformée en 2012 dans ce qui est connu aujourd’hui comme le Blackwattle Café. Le lieu est magique, la vue prenante et l’équipe du café des plus sympathiques.

L’esprit du tempsest un projet d’écriture sur la couleur. J’ai choisi les cartes des échantillons de couleurs disponibles dans le commerce les nuanciers de Benjamin Moore, Ralph Lauren, Behr, Earthpaint, Taubmans et d’autres comme éléments de base. Chaque jour, je me rendais au « bureau » en prenant en route des photos de ce qui attirait mon attention : des poissons rouges dans un vase, un graffiti sur un mur, des livres abandonnés dans une ruelle. Je faisais des détours, j’empruntais différents chemins, je découvrais le quartier et la ville. Au café, je passais en revue les images et isolais, grâce à des applications mobiles fournies par les fabricants de peinture, les deux couleurs qui me semblaient vibrer avec le plus d’intensité. L’image choisie et le nom des couleurs qui y figuraient devenaient la matière première pour la création d’un texte.

L’esprit du tempsest aussi un projet de traduction. Les textes ont d’abord été écrits soit en français, soit en anglais, avant d’être traduits dans l’autre langue. Cette opération a été l’occasion de multiples croisements, de fécondations qui ont contribué à rehausser le texte ou encore à le

L’esprit du temps / the spirit of the time

9

transformer substantiellement. Pour ce qui est des noms des couleurs, quand les compagnies de peintures n’offraient pas de traduction, je leur en ai donné, en tentant de rester le plus près possible de l’original. Au fil des semaines, je collais sur les murs du café des codes QR contenant les poèmes écrits durant la résidence.

Les mots et les couleurs sont des véhicules qui transportent les émotions, qui agissent comme les symboles de nos désirs et de nos aspirations, qui manifestent notre détermination. Mais ces deux entités ne fonctionnent pas de la même manière. Un pigment bleu est bleu car il absorbe toutes les couleurs sauf le bleu, dans un jeu de radiations et de lumière. Le mot bleu, quant à lui, n’absorbe ou ne repousse aucune lettre de l’alphabet. Il est porteur de fictions, de fabrication imaginaires.

Harald Küppers, lithographe et ingénieur allemand, disait que l’homme pouvait distinguer 10 000 nuances chromatiques, mais que son vocabulaire pour décrire le spectre des couleurs n’était pas aussi foisonnant. Aujourd’hui, grâce aux compagnies de peinture et à leurs nuanciers, le monde des couleurs a explosé. Il est devenu Étincelle d’amour,Croûte de biscuit Grahamou Boule de gomme1. Si la couleur est un élément de joie et de surprise, les noms inventés par les compagnies de peinture deviennent soudainement une surprise dans une surprise. Quelque part, ces nouvelles appellations sont des reflets culturels, des images-miroir de notre société. Elles expriment ce que nous sommes, maintenant, le Zeitgeist : l'esprit du temps.

1Échantillon de la palette de couleurs de Martha Stuart Living (Étincelle d’amour, Croûte de biscuit Graham) et de PPG (Boule de gomme).

L’esprit du temps / the spirit of the time

10

Powder Puff (an introduction)

The Spirit of the Time, a project based on words and colour, was created in Sydney, Australia during a residency with the Café Poet Program of the Australian Poetry Association. Coffee houses have always been inspiring locales for poets and the goal of the Association was to revive this connection. My officewas located in the Bellevue, a large Victorian house owned by the City of Sydney. In 2012, this 19thcentury villa on the shores of Blackwattle Bay was transformed into what is now known as the Blackwattle Café. It is a magical place with breathtaking views of the harbour and the Anzac Bridge; the staff is inviting and the coffee, superb.

German lithographer and engineer, Harald Küppers, said that man could distinguish 10,000 different shades of colour but that his vocabulary for describing them was limited. If colour is an element of joy and surprise, the names invented by paint companies suddenly become surprises within surprises, an explosion of possibilities. No longer bound to a limited set of descriptors, our world of colour has become Gypsy Moth, Powder Puffor Chocolate Cosmos.1

Both words and colours are vehicles that move the emotions, the symbols of our desires and our hopes, the emblems of our determination to face reality. But words do not function in the same way as colours. While a blue pigment is blue because it absorbs all colours except blue, the word blue does not absorb or expel letters of the alphabet. Instead, words provoke our imaginations, carry fragments of fiction.

I set out with the idea of using commercially available colour palettes as cues and I picked swatches from Benjamin Moore, Ralph Lauren, Behr, Earthpaint, Taubmans as well as others. Every day, on my way to

L’esprit du temps / the spirit of the time

11

the Blackwattle, I would take photos of objects or scenes that stood out: a bright yellow safe in a window display, a discarded VHS tape left in the garbage, a Chihuahua waiting for his master. I made detours, took different routes altogether to discover other neighbourhoods in the city. At the Café, I would begin by studying the images for emerging meanings while searching each photograph for two colours, especially for the two that seemed to be vibrating with the most energy. I would then work through the mobile applications supplied by the various paint manufacturers to find matches for those two colours. The colours and their marketing nomenclature, as well as the source images themselves provided the base material for my writings. The Spirit of the Timeis also a translation project. The texts were all written in either French or English, and then translated into the other language, a process which provided many cross-pollination opportunities. Sometimes it simply enhanced the original version, at other times, the text was transformed. Whenever a paint company did not provide a bilingual name for a colour, I translated it, keeping as close as possible to the original. In order to share links to each week’s poems, I created QR codes and posted them on the walls of the Blackwattle Café.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant