L'exil

De
Publié par

Ce recueil de poèmes en wolof décrit un cheminement personnel. En quête de paix dans un monde injuste, l'auteur nous fait rencontrer des hommes insatisfaits de leur sort, partagés entre la crainte et l'espoir de vivre. Tout exil exige en amont un rituel, une offrande, un sacrifice. et c'est à l'ombre du baobab, temple mythique et mystique de la parole que l'auteur fit son offrande lyrique.
Publié le : jeudi 1 janvier 2004
Lecture(s) : 233
Tags :
EAN13 : 9782296339651
Nombre de pages : 93
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

L'exil

(Ç) L'Harmattan,

2003

5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - France L'Harmattan, Iralia s.r.1.

Via Bava 37 10124 Torino L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest ISBN: 2-7475-5365-5

Oaouda N diaye

L'exil

GÀDDAAY

GI

Poèmes en Wolof

L'Harmattan

A ma grand-mère Mbayame Diop lafemme-remède
A ma fille Mat y

Aux enfants sans enfance sur les routes de l'exil

Note sur l'écriture

et la lecture en wolof.

Voici les correspondances phonétiques entre l'alphabet officiel du Sénégal et l'alphabet français, d'après le dictionnaire wolof-français publié aux Editions Karthala. 1) Les lettres suivantes ont la même valeur phonétique que dans l'alphabet français. a) Consonnes P paaka : couteau B bakkan : nez M ma : avoir soif F for: ramasser T taw: pluie D daw : courir N nelaw : dormir S est toujours prononcé sourd comme dans si Suuf : sol R est toujours prononcé roulé Rafet : être joli Llam: bracelet K kër : maison G est toujours prononcé occlusif comme dans gare Garab : arbre b) Voyelles I cin : marmite É : séer : pagne

5

2) Les lettres suivantes ont, dans l'alphabet Sénégal, la valeur phonétique suivante:

officiel du

a) Consonnes C approximativement ce qu'on entend en français dans tiens. Caabi : clé J approximativement ce qu'on entend en français dans dieu. J abar : épouse N existe en français dans agneau. Naw : coudre. X ce son existe en espagnol et correspond à la «jota ». Xalam : guitare. Q n'existe pas en français; le son le plus approchant est celui de k réalisé très guttural, au niveau de la luette; ce son existe en arabe (qarib «proche »). W existe en français dans oui. Woo: appeler. Devant i et e, il est prononcé comme dans le français fuite. Fas wi : Ie cheval. ce qu'on entend en français dans les mots empruntés à l'anglais, comme parking. 11 aam : mâchoire b) Voyelles A ce son est plus fermé qu'un a français mais plus ouvert que ë. Lai: lit. À c'est le son du a du français Làkk : parler une langue étrangère. E c'est le son é ou ê du français père, tête. Set: propre. Ë c'est le son e du français comme dans demain. Bët : œil. 7

o c' et le 0 ouvert de pomme
Gor : abattre un arbre. 6 c'est le 0 fermé de beau, chose. Jog: se lever. U c'est le son ou du français trou. Bukki : hyène. Pour la prononciation des consonnes prénasalisées (mb, mp, ne, nd, nj, nk, nx, nt), beaucoup de locuteurs français les font précédert d'un é quand ils le rencontrent en position initiale. Cecci est à éviter. Pour lire Mbay, ne faites pas comme si c'était ém-bay, mais dites mb + aYe Voici un autre exemple avec Samba. Ne prononcez pas Samba, mais Sa-mba. Extrait de «J'apprends le wolof» Jean Léopold Diouf et Marina Yaguello . Editon Karthala.

9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.