7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ou

Partagez cette publication

Hygin Didace Amboulou
L’Odyssée de l’amour Poèmes
Hygin Didace Amboulou
L’Odyssée de l’amour
Poèmes
- Congo
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00825-7 EAN : 9782336008257
« Il ne faut jamais compter sur l’amour de quelqu’un. Il faut plutôt compter sur son propre amour pour quelqu’un. Car l’amour est un voyage dont l’issue n’est pas toujours connue et les détours surprenants ». Hygin Didace AMBOULOU
Avant-propos Qu’est-ce donc que l’amour ? Si personne ne me le demande, je le sais. Mais, si on me le demande et que je veuille l’expliquer, je ne le sais plus. Pourtant, je le déclare hardiment, je sais que si l’on ne pouvait aimer, il n’y aurait ni vie, ni société, ni couple. Et, pour quelque angoisse, que dirait-on des séparations et des divorces ravageurs ou de ces folies libératrices ? Ici, un conflit conjugal, là un déchirement de ménage, plus loin des violences répétées. Telle est la photographie que nous offre ce sentiment irrésistible qu’est l’amour. Mais, chacun de nous a le droit d’aimer, peut-être aussi de ne pas aimer. Et ce sentiment est rarement immuable. Il est tellement menacé de pathologie qu’il devient très vite un langage, un mode de vie voudrais-je dire. J’imagine aussi que l’amour est un désir conscient ou inconscient. L’amour est conscient parce que l’on peut vouloir aimer même lorsqu’on n’y peut rien. Il est inconscient parce qu’on peut aimer sans le vouloir pour autant. Qu’à cela ne tienne, il s’agit d’un sentiment que chaque personne peut ressentir dans son for intérieur, et son intimité sans pouvoir dénier ni les passions, ni l’illusion d’autrui. Dans ces conditions, l’imagination, le jugement, le bonheur et la liberté constituent la logique de l’amour et contribuent à la bonne connaissance de l’être aimé. Mais, pour tout cela, il faut quelque chose d’autre comme la culture qui est le dépassement de notre nature contraignante. Il vaut mieux! Pourtant, pour que l’amour rayonne dans toute union, il faut que tout concoure au plein épanouissement, à la paix, au bonheur et à la joie des amoureux communément ou simultanément et que chaque être trouve ce qu’il recherche et attend de son partenaire. Ces pages sont écrites dans ce but, celui de retrouver l’équilibre social qui a souvent manqué dans nos maisons et dans notre vie par désir d’amour. Emboli, le 14 février 2012 9