L'ORPAILLEUR

De
Publié par

L’orpailleur va chercher au fond des mots et de l’humain ces paillettes d’or qui constituent en silence les trésors de la poésie. Le poète tisse une œuvre dont le style puissant et concis étonne et dont les thèmes ne cessent de s’élargir autour de l’amour et de la souffrance humaine. Un recueil de combat à l’encre intense au verbe haut. Un recueil de vie.
Publié le : dimanche 1 décembre 2002
Lecture(s) : 267
Tags :
EAN13 : 9782296303188
Nombre de pages : 110
Prix de location à la page : 0,0056€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

L'orpailleur
poèmes et aphorismes

Du même auteur
Romans

. . .
. .
.

.

Monastères, Ed. Buchet/Chastel Dites-moi la vérité, idem Terre d'exils, idem Secrets de famille, idem Nouvelles Impatiences, Ed. Buchet/Chastel A pleines mains, idem Fruit de nos désirs, idem Venise et autres contes fantastiques, idem Chemin de rêves, Ed. A. et CI. Maetz Poèmes

.

. . . .
. . .

furtive, Ed. La Bartavelle fragile, idem fluide, idem Pour un tesson de lune, Ed. l'Harmattan Textes de Livres d'Art Aux sources des légendes, monographie Jacques Biolley, Ed. Wallâda L'oxydogravue, monographie Guy Breniaux

Claude Luezior

L'orpailleur

L' Barilla ttan

@

L'Hannattan,

2002

5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - France L'Harmattan, Italia s.r.l. Via Bava 37 10124 Torino L'Hannattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest ISBN: 2-7475-3272-0

Un homme est mort, qui n'avait pour défense que ses bras ouverts à la vie.

Paul Eluard

Préface
La poésie est l'espace d'un cri: vain peutêtre, mais cri de vérité dans les tranchées de l'habitude et du désespoir. A la marge du pouvoir, elle est un espoir rebelle, tel un olivier qui résiste, insolent et noueux, dans la marée des scories cent fois rabâchées, cent fois mastiquées et vomies par les volcans des on-dit. Troubadour, la poésie fertilise parfois la cour d'amour courtois et lui donne par làmême des ferments de civilité. Fréquell1lllent mise à l'index par le silence et l'indifférence, elle se fait Mélusine, à la fois enchanteresse et sorcière, à la fois fille de l'air et fée bleue.

Comme tous les instruments de liberté, elle attire sur elle la vindicte du glaive et du bûcher. Chanson de geste ou culture languedocienne, combien de fois ne fut-elle écartelée par les fureurs inquisitoires des robes bien-pensantes? Miroir d'une connaissance druidique, théâtre d'une civilisation grecque, source de progrès social dans les mondes antinomiques du Moyen Âge ou de la Renaissance, l'image suggérée par le verbe est ce qui nous reste de plus vrai après la distillation de l'Histoire. L'enfer de Dante a survécu à tous les tortionnaires! Qu'elle soit tête à tête avec l'âme, parabole, incantation ou graffiti, la poésie, je veux dire la rencontre d'idées intimes avec la force du langage, condense les valeurs essentielles qui sédimentent en nous. Et ne nous y trompons pas: elle peut prendre la robe d'une rime et le rythme léger de l'ode, mais aussi se cacher dans les 10

replis d'un Roman de la Rose ou d'un roman tout court. Certains diront qu'elle est l'oxygène dilatant l'écriture, le ferment des planches et la prière d'une méditation. Car la poésie est un cri intérieur comme peut l'être la prière, à savoir la communion charnelle avec les dieux, qu'ils soient ceux d'une Église, d'un testament païen ou d'un miracle hindou. Prière laïque ou mystique, la poésie est un espace de liberté: tout simplement ce qu'il y a de plus vrai dans l'homme.

Il

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.