La Noce des serpents

De
Publié par

Le Parnasse contemporain, 1866Eugène LefébureLA NOCE DES SERPENTSLa Noce des serpentsUn groupe de serpents, sur ...

Publié le : jeudi 19 mai 2011
Lecture(s) : 81
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Le Parnasse contemporain, 1866 Eugène Lefébure
LA NOCE DES SERPENTS La Noce des serpents
Un groupe de serpents, sur l'herbe printanière, Se livre avec furie aux amoureux ébats; Quelques traînards, sifflant d'une horrible manière, Accourent et, tordus d'un replis de lanière, Sous la foule grouillante enfoncent leurs fronts plats.
Ce ne sont que zigzags dans une masse noire, Étreintes, coups de fouet, brusques convulsions, C'est un chaos d'anneaux, un fourmillant grimoire Où le soleil de mai, du plus haut de sa gloire, Tombe, jaillit et roule en ondulations.
On ne peut distinguer ni mâles ni femelles Dan l'effrayant fouillis du combat nuptial. Les dents à coups pressés attisent les querelles, Les crocs crochus font rage, et les gueules cruelles Assaisonnent de sang leur amour bestial.
Par instants, au milieu de ces fureurs lubriques, Une tête, d'un jet, dresse la fixité, La froide fixité de ses yeux magnétiques, Écarte largement deux mâchoires obliques, Et crache vers le ciel un chant de volupté.
Nul essaim bourdonnant de vagues éphémères N'ose promener là ses jeux indéfinis. L'air qui luit alentour s'emplit d'odeurs amères. Les oiseaux dans les bois fuient en criant. Les mères De leur vol inquiet enveloppent leurs nids.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.