La poésie française du XXe siècle

De
Publié par

Jusqu'à la Première Guerre mondiale, la poésie française du XXe siècle, d'abord axée sur l'exaltation des forces du monde et de la vie immédiate en rapport avec le contexte de la Belle Epoque, s'est enrichie ensuite d'un ensemble d'inspirations objectivées par des auteurs de grande réputation (Charles Péguy, Paul Valéry, Guillaume Apollinaire) avant de s'orienter vers des expériences liées à l'exotisme, au cosmopolitisme et à l'universalisme. Entre les deux guerres, pendant et après la Seconde Guerre mondiale,elle deviendra tantôt expression d'une révolte ressentie, tantôt cri d'abattement subi.
Publié le : dimanche 1 janvier 2012
Lecture(s) : 45
Tags :
EAN13 : 9782296479821
Nombre de pages : 115
Prix de location à la page : 0,0070€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
La Poésie française duXXe
De 1900 à Mai 68
siècle
Jean-Robert NGUEMANNANG
La Poésie française duXXesiècle
De 1900 à Mai 68
L'Harmattan
© L'Harmattan, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-56007-9
EAN : 9782296560079
     
 
 
À J
ad
e et à No
ël
l
in
a
Avertissement
Rédiger un ouvrage consacré à la poésie française du XXe siècle constitue, il faut l’avouer d’emblée, un parti (qui est en même temps un pari) ardu. Il l’est encore plus lorsqu’il s’agit de concentrer l’histoire de près de soixante-dix ans de poésie dans un format d’une centaine de pages. Car la volonté de synthèse et de concision se trouve sans cesse confrontée au risque de réduction et de parti pris. Mais qu’on se le dise, comme l’histoire événemen-tielle, l’histoire littéraire est aussi une affaire de parti pris. Fondée sur la sensibilité, la littérature n’appelle-t-elle pas, d’une certaine manière, à la préférence qui conduit à s’intéresser à tel auteur, à telle œuvre, à telle époque, ou à s’orienter vers telle perspective donnée, c’est-à-dire à opérer des choix sans céder nécessairement à l’arbitraire ? Dans l’ouvrage que voici, sans prétendre, loin s’en faut, à une analyse exhaustive de la poésie française du XXe (des siècle œuvres de grande facture existent en nombre important et nous en signalons d’ailleurs certaines dans la bibliographie complémen-taire située à la fin), nous entendons remettre en mémoire des moments, des courants, des idées, des auteurs, des textes, etc., qui forment généralement la pensée poétique de cette période. Préoccupé à établir une certaine lisibilité du genre, à travers un siècle aussi mouvementé que riche de ses différentes facettes, nous organisons ce travail en deux grandes parties intitulées respecti-vement : « De l’optimisme et de la mêlée des inspirations » et « L’entre-deux-guerres, la guerre et l’après-guerre : révolte, éclate-ment poétique et nouvelle rhétorique ». La première partie porte sur l’étude de la poésie avant la Première Guerre mondiale, tandis que la seconde reste consacrée à son évolution depuis le moment dit de l’entre-deux-guerres, jusqu’à la période appelée Mai 68 .
 
Pourquoi s’arrêter à Mai 68 ? Parce que cette période de remise en cause constitue une césure marquante de l’histoire contempo-raine française, singulièrement celle de la pensée culturelle et intel-lectuelle. En effet, caractérisé par une vaste révolte spontanée, Mai 68 était dirigé, entre autres, contre la société traditionnelle et l’ensemble des schèmes qui y avaient cours. Récusant toutes les formes d’autorité, son impact fut grandement ressenti l’année suivante dans l’ensemble des domaines intellectuels et culturels français. En littérature particulièrement, les évènements de Mai 68 représentent un point de basculement d’une poésie des écoles, des salons, des bureaux de recherches, des manifestes et des recueils, à une poésie tout simplement scandée dans la rue, à travers des slogans et autres aphorismes, une poésie vécue dans l’action symptomatique de l’état d’esprit ambiant. Consacré à la période du XXesiècle qui précède ce tournant culturel et intellectuel, cet ou-vrage a donc vocation à proposer aux élèves, aux étudiants et à tout lecteur intéressé des ressources générales pouvant leur per-mettre de prétendre à un minimum d’informations sur un genre qui porte royalement la voix d’une histoire et celle des hommes en perpétuelle quête du sens.        
8
I. DE L’OPTIMISME ET DE LA MÊLÉE DES INSPIRATIONS
La poésie des quinze premières années du XXe en siècle France s’est développée sur un élan enthousiaste inhérent à la situation de la Belle Époque. Riche de ses différents courants et autres écoles poétiques qui rendaient grâce à la vie concrète et immédiate, elle s’est amplifiée avec une série d’inspirations portées par des poètes tels que Charles Péguy, Paul Valéry, Apollinaire, les modernistes et des auteurs attachés à l’exotisme, au cosmopoli-tisme, à l’universalisme, etc.
I.1. La Belle Époque : exaltation des forces du monde et de la vie immédiate Quand débute le XXe l’Europe, de façon générale, siècle, s’imagine désormais à l’abri de graves crises pouvant ruiner toute espérance. Elle traverse un moment particulièrement radieux dans différents domaines. Ce moment d’euphorie et de grande créativi-té est appelé Belle Époque. De Paris à Vienne, en passant par Florence, Ibiza et Londres, le même enthousiasme et la même ferveur d’un bonheur enfin reconquis sont manifestés. L’inclination aux voyages, à la musique, au cinéma, à la frivolité, à la lascivité et aux mondanités de tout acabit contribue à rendre raison de cette joie de vivre retrouvée, d’autant que, malgré les progrès techniques, le XIXe avait laissé le souvenir d’une siècle époque marquée par de graves épidémies, de multiples pandémies, de profondes divisions1et de violents affrontements2 .                                                           1 C’est le cas de l’Affaire Dreyfus qui avait troublé toute une nation et divisé la classe politique française. 2 Par exemple la guerre de 1870 qui avait oppo sé l'Allemagne à la France du 19 juil-let 1870 au 29 janvier 1871.  
Avec la Belle Époque, c’est l’émergence d’une classe moyenne triomphante, anticléricale et favorable à la lutte contre les Congré-a loi de ui consacre la sgéaptiaornatsi ornel idgiee ulsÉesg.l isLe aedto pdtei olnÉ tdaet , len est u n1e9 0d5e,s qconséquences. Certes, les difficultés et les troubles ne manquent pas à cette pé-riode. L’on relève par exemple l’agitation sociale consécutive à la création de la CGT3, à la mise en place du Parti socialiste unifié4, à la fondation du Parti communiste5, à l’instabilité ministérielle, au tremblement de terre des années 1900, etc. Pourtant, tout cela n’enlève rien à l’euphorie ambiante prédominante. Sur le plan économique et social, le capitalisme est en plein essor, les popula-tions et les fortunes augmentent, les conditions de vie s’améliorent, la civilisation européenne est à son apogée et son modèle de développement se présente comme un exemple à suivre par le monde entier. Sur les plans politique, moral et culturel, les institutions démo-cratiques se développent et les mouvements sociaux se multiplient avec, à la clef, le renforcement de la paix, de la liberté et de la jus-tice. La France, pays puissant et prospère, se présente, avec Paris sa « ville lumière », comme le centre d’un monde qui accueille sieu estations culturelles et intellectuelles6. pluLa Brse llme anÉipfoque, cest aussi la grande période du brassage des idées et des cultures dans le domaine artistique où différents mou-vements rivalisent d’originalité. En peinture, la vision impression-niste persiste à travers les créations du Salon des Indépendants7, du Salon d’Automne8, des œuvres d’Henri Martin9, de Monet10, de                                                                                                                   3La Confédération Générale du Travail (CGT) fut créée le 23 septembre 1895 à Limoges. 4L’unification du Parti socialiste s’est faite en 1905. 5Le Parti communiste français fut fondé en 1920. 6C’est le cas de l’exposition universelle de 1900. 7Exposition d’art qui se tient chaque année à Paris depuis 1884. Elle a vocation à réunir les œuvres de tous les artistes revendiquant une certaine indépendance dans la création. 8Exposition d’art qui se tient à Paris chaque année depuis 1903. 9Peintre français (1860-1943) lié aux symbolistes. 10 Artistepeintre français (1840-1926) lié au mouvement impressionniste. Il et s’est passionné pour les paysages et les figures.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.