La saison nue

De
Publié par

Ce recueil de poèmes célèbre la Lozère, les hautes terres de l'ancien Gévaudan, où les saisons sont marquées, le rythme bien à quatre temps. La saison nue, c'est la cinquième, celle sans apparat et qui les traverse toutes, le précipité d'une année en relation quotidienne avec les éléments, avec l'essentiel.
Publié le : vendredi 1 mai 2009
Lecture(s) : 277
Tags :
EAN13 : 9782296226418
Nombre de pages : 80
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

La saison nue

Thierry Timaxian

La saison nue

L'HARMA

TT AN

Du même auteur

Cévennes d'Appel, Encres Vives, 1991 Tenir le pas gagné, Encres Vives, 1994

Onjurerait l'Hiver, Encres Vives 1995 La nuit s'endort, Encres Vives, 1997
Éloge de l'Aube, Encres Vives, 2000 Ébloui, s'il te plaît, Encres Vives, 2001

La proie du doute, Encres Vives, 2003

@ 5-7,

L'HARMATTAN,

2009 75005 Paris

rue de l'École-Polytechnique;

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan l@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-08605-0 EAN : 9782296086050

Peut-être aussi l'enfance - car c'est tO'!Joursd'enfance qu'il s'agit à propos des saisons - n'était-elle qu'une machine à illusions qui empoisonnait le restant de la vie avec le soulJenir des saisonJ mertJeilleusesqui n'avaient Jamais réellementexisté. Jean-Claude Carrière, L'Épervier de Maheux, Première partie.

Rassasiés de réponses, nous marchons d'un pas allègre sur les chemins bien tracés de nos cartes et regagnons le logis avec la saine fatigue de ceux qui ont fait honnête occupation d'une journée légère et sans question.
Le sommeil découvrirons qui nous prend peut-être le soir venu et que le corps accueille, au réveil combien il nous dijigure. nous

fugitivement

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.