La Sérénade

De
Publié par

Découvrez le poème "La Sérénade" écrit par Sophie d'Arbouville et publié en 1840. Ce poète est né en 1810, mort en 1850. "La Sérénade" de d'Arbouville est un poème classique extrait du recueil Poésies et nouvelles. Profitez de ce poème en le découvrant sur cette page. Et n’oubliez pas que vous pouvez télécharger gratuitement en format PDF le poème La Sérénade et l’imprimer depuis chez vous !
Avec le poème de d'Arbouville, vous pourrez faire une fiche ou bien tout simplement profiter de très beau vers de "La Sérénade".
Publié le : mercredi 1 janvier 1840
Lecture(s) : 48
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

La Sérénade.

Mère, quel doux chant me réveille ?
Minuit ! c'est l'heure où l'on sommeille.
Qui peut, pour moi, venir si tard
Veiller et chanter à l'écart ?

Dors, mon enfant, dors ! c'est un rêve.
En silence la nuit s'achève,
Mon front repose auprès du tien,
Je l'embrasse et je n'entends rien.
Nul ne donne de sérénade
À toi, ma pauvre enfant malade !

Ô mère ! ils descendent des cieux,
Ces sons, ces chants harmonieux ;
Nulle voix d'homme n'est si belle,
Et c'est un ange qui m'appelle !
Le soleil brille, il m'éblouit...
Adieu, ma mère, bonne nuit !

Le lendemain, quand vint l'aurore,
La blanche enfant dormait encore ;
Sa mère l'appelle en pleurant,
Nul baiser n'éveille l'enfant...
Son âme s'était envolée
Quand les chants l'avaient appelée.



.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.