//img.uscri.be/pth/97657fd23ad2efeadd04d5c256e731b88aadd7d9
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

LE CERCUEIL D'ENKIDOU

De
98 pages
Je veux du sang qui ne manque aux plaies
Je veux des blessures qui ne se dérobent dans le sang
Je veux un chemin d'exil qui n'amène guère au retour
Je veux l'Illiade qui n'esquisse pas l'Odyssée
Voir plus Voir moins

Collection Poètes des Cinq Continents dirigée par Maguy Albet, Geneviève Clancy, Léopold Congo Mbemba, Alain Mabanckou et Emmanuelle Moysan
La collection Poètes des Cinq Continents non seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d'ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an.

Dernières parutions

238 - Nelly Amri, La lanterne pluvieuse. 239 - Pablo Antonio Cuadra, Poèmes, bilingue français-espagnol. 240 - Jean-Pierre Biondi, Métissages.
241

- Barnabé

Laye, Requiem

pour un pays assassiné.

242 - Alain Mabanckou, Quand le coq annoncera l'aube d'un autre jour. .. 243 - Tahar Bekri, Inconnues saisons (poèmes choisis), bilingue français/anglais, trad. De P. Williamson, B. Beck, G. Ellenbogen et J. Taylor. 244 - Michel Gay, Ébauche d'un seuil.

LE CERCUEIL D'ENKIDOU

traduit de l'arabe par Adnan MOHSEN

Du même auteur
Commémoration de la présence, Bagdad, 1974 Hommage à la nature, Bagdad, 1986 Mahmoud al-Brekane, études et textes choisis, Beyrouth, 1989 Miroir du récit, Bagdad, 1991 Les voyages de Sindbad, livre pour enfants, Bagdad, 1986

Illustrations:

Muhammed

Saïd SAGGAR

@ L'Harmattan, 1999 5-7, rue de l'Ecole Polytechnique 75005 Paris- France L'Harmattan Inc.
55, rue Saint-Jacques, Montréal (QC)

L'Harmattan, ltalia s.r.l. Vian Bava 37 10124 Torino ISBN: 2-7384-8376-3

Abdurrahman

TUHMAZI

LE CERCUEIL D'ENKIDOU

traduit de }'arabe par Adnan MOHSEN

L'Harmattan

Elégie

Tout veut pleurer:
Le mur au bord du seuil, L'ombre des nuages qui passent soudain, La voix de l'enfant qui attend le regard, Sur la feuille Tout veut pleurer

9