//img.uscri.be/pth/dbd49e52e80fffeb73d595d07ae04c26f18c0d30
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le chemin vers l'autre

De
108 pages
L'auteure réussit à rapprocher de nous les sensations qu'elle a réellement vécues et celles que son imaginaire a tissées, ainsi que les fulgurances émotives introduites ça et là dans ses poèmes qui sont particulièrement axés, dans ce recueil, sur l'affection, la générosité et l'empathie. Elle réussit à nous rendre plus proches du sentiment qui l'a animée durant " son chemin vers l'autre " dans une première langue puis dans une seconde. Une oscillation entre deux mondes qui ont marqué sa démarche créative.
Voir plus Voir moins

Maria Zaki

ϛί ΔϳέΎϣ

Préface
Abdelouahad Mabrour

Poésie bilingue
Le Scribe L’Harmattan

Collection
Le Scribe cosmopolite – Poésie

Maquette de la couverture : Osama Khalil
Calligraphies : Ker Eddin Adili

Maria Zaki

ﻲآز ﺔﻳرﺎﻣ

e cem n versau re

روﺮﺒﻣ ﺪﺣاﻮﻟا ﺪﺒﻋ ﺔﻣﺪﻘﻣ

©
e cr e– armattanes rtset esettres
ISBN : 978-2-343-03593-2

ﺔﻣﺪﻘﻣ

ﻩﺬه ﺔﻤﺟﺮﺗ ﻰﻠﻋ ﺖﻠﻤﻋ ﻲآز ﺔﻳرﺎﻣ نأ ﺖﻤﻠﻋ ﻦﻴﺣ اﺮﻴﺜآ ﺶهﺪﻧأ ﻢﻟ
ﺎهﺪﻠﺑو ﺎﻬﺘﻨﻳﺪﻤﺑ ﻖﻴﺛﻮﻟا ﺎﻬﻃﺎﺒﺗرا .ﺔﻴﺑﺮﻌﻟا ﺔﻐﻠﻟا ﻰﻟإ صﻮﺼﻨﻟا
ﻊﻣ ﺔﺑﺮﺠﺘﻟا ﻩﺬه مﺎﺴﺘﻗا ﺎهرﺎﻴﺘﺧا ءارو ﻚﺷ نود ﻦﻣ نﺎآ ﺎﻬﺘﻓﺎﻘﺛو
ﻲﻨﻠﻌﺟ ﺎﻬﺴﻔﻨﺑ ﺎﻬﺻﻮﺼﻧ ﺔﻤﺟﺮﺗ ﻰﻠﻋ ﺎهراﺮﺻإ ﻦﻜﻟ.ﺔﻐﻠﻟا ﻩﺬه ءاﺮﻗ
ﺐﻌﺼﻟا ﻦﻣ ذإ ،ﺔﻘﻴﻤﻌﻟا ﻪﻌﻓاودو رﺎﻴﺘﺧﻻا اﺬه ﻞﺻأ ﻦﻋ لءﺎﺴﺗأ

ﻚﻠﺗ ﻚﻟﺬﺑ ﻲﻨﻋأ ،ﺪﺣاو عاﺪﺑﻹا ﻞﺻأ نأ ﺎﻤﻠﻋ ،ﺔﻔﻠﺘﺨﻣ ﻦآﺎﻣأ ﺎﻤﺑرو
ﻞﻋﺎﻔﺘﻴﻓ ﻪﺣﺎﺘﺠﺗو عﺪﺒﻤﻟا ﺞﻟﺎﺨﺗ ﻲﺘﻟا تﺎﻳﺮآﺬﻟاو رﻮﺼﻟاو ﺲﻴﺳﺎﺣﻷا
ﻂﺒﻀﻨﻴﻓ ﻪﺴﻔﻨﺑ ﻪﺘﻐﻟ ضﺮﻔﻳ اﺮﻌﺷ بﺎﺴﻨﺗو تﺎﻤﻠﻜﻟا ﻖﻓﺪﺘﺗ ﻲﻜﻟ ﺎﻬﻌﻣ
.ﻩﺪﻋاﻮﻘﺑ ﺮﻤﺗﺄﻳو ﺮﻋﺎﺸﻟا
تﺎﻤﻠآ ﻩﻮﺴﻜﺗ نأ ﻞﺒﻗ ﺐﺗﺎﻜﻟا داﺆﻓو ﻦهذ ﻲﻓ ادﺮﺠﻣ سﺎﺴﺣﻹا ﻰﻘﺒﻳ
ﺮﻴﻏ وأ (مﺎﻋ بﻮﻠﺳأ)ﺔﻴﻄﻤﻧ تﺎﻧﺎﺧ ﻦﻤﺿ ﻪﻔﻨﺼﺗو ﺔﻐﻠﻟا ﺮﻴﺑﺎﻌﺗو
.ﻪﺗﺎﺑﺎﺘآ بﻮﻠﺳ و ﻪﺘﺑﺮﺠﺗ ﻊﺒﻄﺗ ﺔﻓﻮﻟ ﻣ
ﻦﻣ ﺎﻬﺠﻟﺎﺧ ﺎﻤﻋ ﺮﻴﺒﻌﺘﻟا ﻲﻓ ﺔﺒﻏﺮﻟا ﻰﻠﻋ اذإ ﻲآز ﺔﻳرﺎﻣ راﺮﺻإ
(ﻞﺻﻷا ﺔﻐﻠﻟا)ﺔﻴﺴﻧﺮﻔﻟﺎﺑ ﺔﻳاﺪﺒﻟا ﻲﻓ ﺎﻬﺗﺮﻄﺳ رﺎﻜﻓأو ﺲﻴﺳﺎﺣأ
ﺲﺟ ﻲﻓ ﺢﺠﻨﺗ ﺎﻬﻠﻌﺟ (فﺪﻬﻟا ﺔﻐﻠﻟا)ﺔﻴﺑﺮﻌﻟا ﻰﻟإ ﺪﻌﺑ ﺎﻤﻴﻓ ﺎﻬﺘﻠﻘﻧو
ﺎﻤﻠآ ﺎهاﺪﺣإ ﻦﻣ تﻼﻔﻧﻻا وأ ﺎﻬﻌﻣ ﻲهﺎﻤﺘﻟاو ﻞﻤﺠﻟاو تﺎﻤﻠﻜﻟا ﺾﺒﻧ
فرﺎﻌﺘﻣ ﻮه ﺎﻤآ ،ﺔﻐﻠﻟا نأ ﺚﻴﺣ ،ﻚﻟذ قﺎﻴﺴﻟا وأ بﺎﻄﺨﻟا ﺐﻠﻄﺗ

.ﺎﻬﻨﻴﺑو ﺎﻬﺑ ﺶﻴﻌﺗ ﻲﺘﻟا ﺔﻓﺎﻘﺜﻟاو ﺔﺌﻴﺒﻟاو ﻪﺗﺎﻴﺻﻮﺼﺧ ﺮﺒﻋ

6

Préface

Je n’ai pas été très surpris lorsque j’ai appris que Maria
Zaki avait traduit ces textes en langue arabe.
Son lien étroit avec sa ville natale, son pays et sa
culture est, sans doute, à l’origine de son choix de
partager cette expérience avec les lecteurs de cette
langue. Mais le fait qu’elle ait décidé de traduire ses
textes elle-même m’a poussé à m’interroger sul
motivation de ce choix et sur ses causes profondes,
sachant qu’il est parfois difficile pour un poète de
composer des poèmes en deux langues différentes, en
des temps différents et probablement en des lieux
également différents, l’origine de la créativité étant
unique, je veux dire par là que les sentiments, les
mages, essouven rs qust mu ent un espr t crat ,qu
le traversent et le font réagir en faisant jaillir les mots
et affluer la poésie, imposent eux-mêmes la langue à
laquelle le poète doit se soumettre.
Le sens est pur dans l’esprit et dans le cœur du poète
avant que les mots et les expressions langagières ne le
consignent et le classent dans des modes familiers
s y eg n raou pus sngu ers,marquan
l’expérience du poète et son style d’écriture.

ﺎﻬﺘﺷﺎﻋ ﻲﺘﻟا ﺲﻴﺳﺎﺣﻷا ﻚﻠﺗ ﺎﻨﻣ بﺮﻘﺗ نأ ﻲﻓ ﻲآز ﺔﻳرﺎﻣ ﺖﺤﺠﻧ ﺪﻘﻟ
ﻲﻓ كﺎﻨهو ﺎﻨه ﺔﺛﻮﺜﺒﻤﻟا ﺔﻴﻔﻃﺎﻌﻟا تﺎﻀﻣﻮﻟا ﻚﻠﺗو ﺎﻬﻟﺎﻴﺧ ﺎﻬﺠﺴﻧ وأ
ةدﻮﻤﻟا لﻮﺣ ﺎﺳﺎﺳأ ترﻮﺤﻤﺗ ﻲﺘﻟا يﺮﻌﺸﻟا ناﻮﻳﺪﻟا اﺬه ﺪﺋﺎﺼﻗ
ﺐﻴﻬﻠﻟا ﻂﺒﻨﺘﺴﻧو ﺎﻧﺎﻴﺣأ ﺎهأﺮﻘﻧ ،ﺮﺧﻵا ﻊﻣ ﻒﻃﺎﻌﺘﻟا و مﺮﻜﻟاو
ﻩﺬه ﻲﻓ ﺮﻬﻈﺗ ،ىﺮﺧأ ﺎﻧﺎﻴﺣأ ﺎﻬﺗادﺮﻔﻣو تﺎﻤﻠﻜﻟا ﻲﻧﺎﻌﻣ ﻦﻣ ﺚﻌﺒﻨﻤﻟا
،ﻲﻬﻨﻟاو ﺮﻣﻷا ﺔﺒﺣﺎﺻ ةﺮﻋﺎﺸﻟا ﻰﻘﺒﺗو ،ىﺮﺧﻷا ﻲﻓ ﻲﻔﺘﺨﺗو ﺔﻐﻠﻟا
ﻬ ﻴ ﻬﺠﺴ ﻳ ﻲ ﺑد ﻬﻬ ﻌﻴﺒﺑ ﺴﻤ، دﻮﻬﻌﻤﻢ ﻮﻌم ﻣ
.تﺎﻔﺻو ثاﺪﺣأو ﺺﺋﺎﺼﺧ ﻦﻣ ﺎﻬﺗﺮآاذ ﺎﻬﺜﺛﺆﺗ ﻲﺘﻟا ﻚﻠﺗ وأ
يﺬﻟا سﺎﺴﺣﻹا ﻰﻟإ بﺮﻗأ ﺎﻨﻠﻌﺠﺗ نأ(ﻚﻟذ ﻲﻓ ﺖﺤﺠﻧو)ﺖﻟوﺎﺣ ﺪﻘﻟ
ﺔﻐﻠﺑ ،ﻪﻴﻧﺎﻌﻣو ﻩزﻮﻣر ﻞﻜﺑ ﺮﺧﻵا ﻮﺤﻧ اﺬه ﺎﻬﻘﻳﺮﻃ لاﻮﻃ ﺎﻬﺠﻟﺎﺧ
ﻦﻴﻤﻟﺎﻋ ﻦﻴﺑ ﺎﻬﺤﺟرﺄﺘﺑ ﺲﺤﻧ ﺎﻨﺘﻠﻌﺟ ﺪﻘﻟ ،ﺔﻴﻧﺎﺛ ﺔﻐﻟ ﻰﻟإ ﻪﺘﻠﻘﻧ ﻢﺛ ﻰﻟوأ
ةﺪﺣاو ﻞآ"ﻆﺣﺎﺠﻟا لﻮﻘﻳ ﺎﻤآ ﻦﻴﺘﻐﻟ ﻦﻴﺑ ،ﺔﻴﻋاﺪﺑﻹا ﺎﻬﺗﺮﻴﺴﻣ ﺎﻌﺒﻃ
."ﺎﻬ ﻠﻋﺧﻷا بﺬﺠﺗﺬﺧﺄﺗ ىﺘﻌﺗ ﺎﻬﻨﻣ...

8

روﺮﺒﻣ ﺪﺣاﻮﻟا ﺪﺒﻋ
(ﺔﻴﺴﻧﺮﻓ بادﺁو ﺔﻐﻟ)تﺎﻳﻮﻐﻠﻟا ذﺎﺘﺳأ
ﺔﻴﻧﺎﺴﻧﻹا مﻮﻠﻌﻟاو بادﻵا ﺔﻴﻠآ ﺪﻴﻤﻋ
ﻐﻤﻟا ﻓةﺪ ﺪﻟﺎ ﻟﺎآﺪﻟا ﻌﺷأ ﺔﻌﻣﺎ
٢٠١٣ ﺮﺒﻤﺘﺒﺳ

Maria Zaki a réussi à rapprocher de nous les sensations
qu’elle a réellement vécues et celles que son imaginaire
a tissées, ainsi que les fulgurances émotives introduites
ça et là dans ses poèmes qui sont particulièrement axés,
dans ce recueil, sur l’affection, la générosité et
l’empathie. Nous pouvons lire simplement les mots ou

profonde, constater l’apparition de l’un d’entre eux
dans une langue ou sa disparition dans l’autre, pendant
que la poétesse demeure seule maîtresse à bord, avec
son caractère serein, tenant les rênes des mondes tissés
par son imaginaire et ceux meublés par sa mémoire :
leurs caractéristiques, leurs faits et leurs spécificités.
Elle a essaé eta réussi en celade nous rendrelus
proches du sentiment qui l’a animée durant «son
chemin vers l’autre », avec ses symboles et ses
significations, dans une première langue puis dans une
seconde. Elle nous a fait sentir son oscillation entre
deux mondes qui ont marqué sa démarche créative,
entre deux langues comme disait Jahiz : « Chacune
… attirel’autre, rendd’elle et s’oose à elle. »

Abdelouahad Mabrour
Professeur de linguistique.
Doyen de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines,
Université Chouaïb Doukkali, El Jadida, Maroc.
Septembre 2013

9