Le don des mots

De
Publié par

Le don des mots est un héritage, celui d'un père brutalement disparu et d'une langue perdue dans la mémoire familiale. La langue russe n'a jamais appartenu à l'enfance de l'auteur. Elle lui a été cachée. Elle l'a redécouverte grâce à son père avec un héritage culturel immense.
Publié le : samedi 1 mars 2014
Lecture(s) : 10
Tags :
EAN13 : 9782336338934
Nombre de pages : 104
Prix de location à la page : 0,0068€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Ludmilla PODKOSOVA
LE DON DES MOT
Le don des mots
Poètes des cinq continents En hommage à Geneviève Clancy qui l’a dirigée de 1995 à 2005. La collection est actuellement dirigée par Philippe Tancelin La collectionPoètes des cinq continents nonseulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d’ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an. Déjà parus 610 – Paul Henri LERSEN,Geometria. Mesure du monde,2014. 609 – Philippe TANCELIN,Seuils, 2014. 608 – Ludmilla PODKOSOVA,Le don des mots, 2014. 607 – Abdarahmane NGAÏDE,Ode Assilahienne, 2014. 606 – Maurice COUQUIAUD,Anthologie poétique. 1972-2012, 2014. 605– Daniel LEDUC,Sous la coupole spleenétique du ciel,2013. 604 – Michel Khalil HELAYEL,Ton visage mon souffle ma lumière, 2013. 603 – Suzanne MERIAUX,Visages de l’eau, 2013. 602 – Milan ORLIC,Ardent désir d’unité, 2013. 601 – Jean BAZIN et Jean-Michel LE GALLO,Lumières délavées ou l’enfance contraire, 2013. 600 – Gian Carlo PIZZI, La pauvreté, La povertà,2013. 599 – Hassan WAHBI,Le corps de l’autre, 2013. 598- Marie-Noëlle AGNIAU,Cavale, 2013. 597 – Philippe GUILLERME,Mots volés au silence, 2013. 596 – Didyer MANNETTE,Révolte en corps inconnus, Bruine poétique, 2013. 595 – Soisik LIBERT,Trombes en Carrés d’Or vierge, 2013. 594 – Alfredo FRESSIA,Clandestin, 2013. 593 – Tònia PASSOLA,Margelle d’étoiles, 2013. 592 – Jacques GUIGOU,Exhaussé de l’instant, 2013. 591 – MALIBERT,Demeterre, 2013. 590 – José LE MOIGNE,Echos de l’ile,2013. 589 – Patrick RAVEAU,Feux de lumière tardive,2013. 588 – VAN HI,Les poèmes de Vân. Témoignage(bilingue vietnamien-français), 2013.
Ludmilla Podkosova Le don des mots
© L’HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.frdiffusion.harmattan@wanadoo.frharmattan1@wanadoo.frISBN : 978-2-343-02129-4 EAN : 9782343021294
À la mémoire de mon père.
Poésie et altérité Qui est cet Autre en moi ? C’est une question essentielle pour le poète en particulier lorsque celui-ci est traversé par différentes origines. Quelle langue alors choisir pour écrire? Ecrire en langue française, dans la langue maternelle ou écrire en russe, dans la langue paternelle? Quel sera alors le pays de ma langue d’écriture ? Je n’ai pris que tardivement conscience de mes origines russes. La découverte de cette origine ne s’est pas faite par la langue mais par l’Histoire: c’est au détour d’une dispute familiale chez cette grand-mère russe que j’ai appris l’existence de cette famille lointaine. L’armée rouge venait d’envahir l’Afghanistan ce qui déclencha joie chez certains et colère chez d’autres. Je compris plus tard que l’engagement communiste de la famille paternelle tenait à l’Histoire mystifiée que le parti avait mise en place. Ma grand-mère ne m’a pas transmis un seul mot de sa langue. Le sens premier de ce mot apparu à la Renaissance, concerne le langage. On transmet une langue ; on la fait vivre ; on la remet à l’autre ; on la fait revivre ainsi dans la bouche de celui qui passe. Mais je n’ai pas vécu, enfant, ce voyage de l’hérédité. C’est mon père qui m’a offert l’histoire familiale comme un don. La beauté de ce don est qu’il se développe peu à peu, à  9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.