//img.uscri.be/pth/5bae422bd3b4fae7a0a14094d0a0de541c5cf3f6
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le griot des temps modernes

De
114 pages
Dans Le griot des temps modernes, l'auteur s'insurge contre les égocentrismes, les préjugés qui sont en train de ruiner l'humanité. Sa poésie tutoie en éduquant, frappe doucereusement, pour insuffler l'espoir dans les coeurs de ceux qui n'y croient plus. « L'amour, la paix vit en nous pas très loin car nous sommes originellement amour. »
Voir plus Voir moins
Le
L
Daouda Mbouobouo
Le griot des temps modernes Daouda M
Le griot des temps modernes Préface de Marcelle Betbeder
Accent tonique
LE GRIOT DES TEMPS MODERNES
« Accent tonique » Collection dirigée par Nicole Barrière « Accent tonique » est une collection destinée à intensifier et donner force au ton des poètes pour les inscrire dans l’histoire. Dernières parutions JOURNAL DE LA PIE Rodolfo Häsler LA BLESSURE DE L’ŒIL Geneviève Cornu ECRIT DANS UN MIROIRAndrés MoralesLES SALTIMBANQUES, LE GRAND EXODE ET AUTRES RECITS, NOUVELLESCostas Valetas LE CAHIER. LE CHANT SÉMANTIQUE. CHOIX DE TEXTES 2004-2009 Éric Dubois ALORS DIT-ELLE ; ECAILLES ALEXANDRINES Mona Latif-Ghattas RISEES DE SABLE Jacques Hermann - Maria Zaki LE LIVRE POETIQUEEL ATHIR. ANALECTES DE LA POESIE OMANAISE CONTEMPORAINE Tayeb Ould Aroussi et Abderrazak El Rabei (coord.) FLEURS EN TERRAIN VOLCANIQUE Juliette Salvat FENETRE AVEC ESSEULEMENT Ara Alexandre Shishmanian
Daouda MBOUOBOUOLE GRIOT DES TEMPS MODERNESPréface de Marcelle Betbeder L’Harmattan
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08024-6 EAN : 9782343080246
PREFACE
L’homme s’est assis sous l’arbre séculaire sur la place du village. Les femmes caquetant sont arrivées, suivies des enfants chamailleurs puis des hommes qui palabraient encore. Se sont assis et dans le silence revenu, le Griot a commencé à « raconter » dans la sombre nuit africaine, scandant ses phrases d’un roulement de djembé.  Non, nous ne sommes pas assis sous l’arbre séculaire mais avons trouvé notre « Griot » ce gardien des traditions, ce conteur qui nous rappelle ces histoires coutumières que l’on se transmet de génération en génération. C’est Daouda Mbouobouo qui avec son recueil « Le Griot des temps modernes » nous plonge directement dans le passé.  Une écriture fluide, élégante, racée, poétique. Des mots simples qui chantent et résonnent. J’ai lu ce recueil à voix haute et là je me suis retrouvée dans une époque lointaine, alors que le modernisme n’avait pas encore gâché la simplicité naturelle des êtres.  Avec sa sensibilité habituelle, Daouda Mbouobouo nous fait revivre des instants touchants de la vie quotidienne.Voici, un livre à déguster encore et encore. Marcelle Betbeder Ecrivain, Grande Médaille d’Or des Arts et Lettres de France
A peyue ou mù sou ng-wat, mbare pyé’ ch’ e’ chou mbù gwen mène, ou taa i womèn ; mbou pa chi fou wou ni mbare  (Sap-ngam Pamam)
« Si un fou s’empare de tes vêtements pendant que tu es en train de te laver, ne le suis pas, cache-toi plutôt, sinon tu seras aussi taxé de fou » (Proverbe Bamoun)
LE GRIOT DU VILLAGE
C’était l’un de ses moments favoris Perdu dans ses horizons funèbres Imperturbable dans ses élucubrations Le griot du village.
Il ne se rendait plus compte Du monde qui l’entourait La voix haute, creuse, grave et suave Les doigts endoloris, spéculant sur cette corde Et l’énorme calebasse sur fond écho.
Il ne se rendait plus compte du folklore Et c’était en ces heures des nuits profondes À l’heure où le chasseur le soir retournait chez lui ! Le griot du village !
Mais c’était au crépuscule Et sa voix tonnait, montait haut Très haut vers le ciel grisé et sûr Annonçant les couleurs sous cet air de musique.
Maâtaba le griot du village. Il disait ceci, Maâtaba le griot du village
Il était une fois Boki, la fille du chef ! Je dis le chef Zobi. La princesse n’avait pas de prétendants… Et les villageois pantois ouvraient la gueule, oooh ! Ouais !
Eprise d’un robuste jeune chasseur Mort au combat avec zebel l’éléphant Elle fut prise de désarroi et en mourut, dommage !
9