Le Retour du sphinx

De
Publié par

Une oeuvre qui ne trahit pas l'engagement du poète De Bogou. Un autre recueil qui fascinera et enchantera sûrement les amoureux de la poésie et toute personne aimant la littérature... (Guédégbé Gabélo, consultant en stratégies de développement). De Bogou nous donne encore l'occasion de nous régaler avec ses pensées qui bousculent l'ordre ancien pour le renouvellement de l'humanité... (Blaise Kamanga, journaliste). Cette poésie m'a transformé... Je ne pensais pas lire de la poésie et de l'aimer ensuite... Merci De Bogou... (John Edward, journaliste et activiste des droits de l'homme). S'il y a un homme qui a changé ma vision de la poésie, c'est certainement De Bogou... Sa constance, son engagement, les thèmes qu'il aborde et sa simplicité m'ont convaincue... (Nana, étudiante en communication).
Publié le : jeudi 6 mars 2014
Lecture(s) : 14
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342020212
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342020212
Nombre de pages : 54
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Du même auteur
Cris d'exil, Poésie, Mon Petit Éditeur, 2013
Sylvain De Bogou LE RETOUR DU SPHINX
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0119004.000.R.P.2013.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2014
Savoir, toi qui nous permets d’aiguiser notre intelligence pour trouver des solutions aux maux de la cité, À mes sœurs, à mes frères et à Oureyo, mon village natal, À toutes les victimes africaines de la Françafrique et de la Chinafrique, À mon ami Brown Saki, au docteur Laurent Djah, à mon ami Coulibaly Messévé, à mes aînés Tom Obrou, Légnon Gbézon, Emmanuel Magouyo, à Jean-Marie Gnahoré, à mes sœurs Kuégla, Kpeubeuhi, Djêgba, Maï, Lagotché, Zuziblé, Goligeume, Baliéda, Monique Dessou, Thérèse Bagou, Aux commissaires Gbo Armand Oupoh, et Gisèle Blé, Aux procureurs Antoine Seri Gohoro et Augustin Seri Louma. Enfin, aux victimes des fusillades de la police sud-africaine de l’an 2012 lors de la grève des miniers. Ne jamais oublier que la liberté est au bout du sacrifice, de la perte de la vie très souvent, malheureusement. Ce qui suit a été réalisé tout en vous ayant à l’esprit. Le mérite vous revient donc.
Sommaire Préface...................................................................................................................... 9Il n’est pas mort.................................................................................................... 11Ignorance ............................................................................................................... 12Jalousie ................................................................................................................... 13Égoïsme ................................................................................................................. 14Afrocentrisme ....................................................................................................... 15Au nom de l’Éburnie............................................................................................16Demain n’est pas loin...........................................................................................18La force de l’amour ..............................................................................................20La force de la parole.............................................................................................21La lettre du poète..................................................................................................25Engagement........................................................................................................... 27Pas d’amour, pas de vie(Lettre à Blessing-Léa).............................................. 28Savoir...................................................................................................................... 30Pouvoir................................................................................................................... 31Le baobab s’en est allé (À Zadi Zaourou)......................................................... 32La rue .....................................................................................................................34La torture............................................................................................................... 35Le lion ....................................................................................................................36L’esclave................................................................................................................. 37La main ..................................................................................................................38Le fils du père........................................................................................................39Pauvreté ................................................................................................................. 41Le bienfait..............................................................................................................42Insomnie ................................................................................................................ 44Lorsque je dis huuummm....................................................................................45Toi champion........................................................................................................ 46Enfant .................................................................................................................... 47Adresse à la mort (Homme à Lord Lucien Djah) ............................................48Tunis (Pour mon épouse Marie-Gisèle De Bogou)......................................... 49Les névrosés de la république .............................................................................50
7
Préface Dans cet autre recueil, à travers des vers très variés, je viens d’abord me soumettre au jugement des grands, des savants de la poé-sie. Je viens alors tester ma progression, si progression il y a. Car, je suis insatisfait de ce que je fais. J’ai la folle envie d’exploser tout en m’améliorant chaque jour. Je veux atteindre les limites insondables du savoir à travers l’écriture et du savoir en général. Pourquoi la poésie ? Je l’ai dit ailleurs, cependant je tiens à souli-gner que ce genre est fascinant et pertinent à la fois. Un poème, pour moi, est en soi un livre en prose en entier. J’adore cette concentration, ce résumé non diminué dans son sens. Ici donc, le lecteur a à sa disposition une variété de poèmes écrits de différentes manières. J’ose croire que chacun trouvera et se retrou-vera dans‘Le Retour du Sphinx’. C’est à dessein que le recueil ne comporte pas plusieurs parties. Le but est de faire parcourir tout le livre par le lecteur. J’ai choisi d’éviter la ‘spécialisation’. Des thèmes très actuels et omniprésents sont abor-dés dans le recueil. Je fais allusion à: ‘Pauvreté’, ‘Jalousie’, ‘Égoïsme’, ‘Pouvoir’,etc. Il y a aussi des thèmes très vieux quirefu-sent de nous abandonner. Il s’agit par exemple de: ‘Laforce de l’amour*’,etc. Enfin, les nouveaux thèmes comme: ‘Savoir’, ‘La main’ et ‘Ignorance’attireront sans doute l’attention de plusieurs lecteurs. Dans tous les cas,‘Le Retour du Sphinx’est un recueil qui ne laissera certainement pas le lecteur indifférent, ceci est mon souhait. Moins volumineux que‘Cris d’Exil’, il demeure cependant, un livre à lire et à conseil-ler… Je pense bien.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant