//img.uscri.be/pth/ade2174796d3c08777fb4c77688d5b7caac7a2b1
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le soleil sur le fruit

58 pages
Le moi poétique, un moi féminin, est une « étrangère », soulignant ainsi la fertile étrangeté de la poésie. L'image centrale du livre, la lueur du soleil sur le fruit, est une revendication de la jouissance du moment et du vitalisme.
Voir plus Voir moins

626
Ioana GRUIALe soleil sur le fruit
L’éclat du soleil sur la peau d’une cerise fait revenir l’enfance.
Une femme danse seule. Un sans-abri lit L’île du trésor.
Une vieille dame est hantée par l’odeur des citrons d’une
ancienne rencontre amoureuse. Des gens âgés contemplent
la jeunesse comme un vaisseau fantôme. Le soleil sur le fruit Le soleil sur le fruit
traite des thématiques de l’amour, du passage du temps, de
la vieillesse, de l’histoire, de la réinvention de la mémoire,
du féminisme ou du secret de la poésie. L’intimité est habitée
par des villes – Paris, Bucarest –, le jazz de Billie Holiday, El sol en la fruta
la peinture de Hopper, et un emblématique imaginaire littéraire
(Proust, Borges, Mansfeld, Tolstoi, Cixous). Le moi poétique,
un moi féminin, est une « étrangère », soulignant ainsi la fertile
étrangeté de la poésie. L’image centrale du livre, la lueur du soleil
sur le fruit, est une revendication de la jouissance du moment
et du vitalisme.
Ioana Gruia (Bucarest, 1978) vit en Espagne
depuis 1997, où elle enseigne la littérature Traduction d’Adrien Bagarry
comparée à l’Université de Grenade. Elle a publié,
en espagnol, le recueil de poèmes L’automne sans
corps, fnaliste du prix García Lorca de poésie (2003), le conte
Nighthawks, prix García Lorca de conte (2008), l’essai Eliot et
l’écriture du temps dans la poésie espagnole contemporaine
(2009), le livre de poèmes Le soleil sur le fruit, prix Andalousie
Jeune de poésie (2011) et le roman La vendeuse de temps (2013).
626
ISBN : 978-2-343-04942-7
9 e
Poètes des cinq continents
Ioana GRUIA
Le soleil sur le fruit
Poètes des cinq continents










Le soleil sur le fruit


Poètes des cinq continents
En hommage à Geneviève Clancy qui l’a dirigée de 1995 à 2005.
La collection est actuellement dirigée par
Philippe Tancelin

La collection Poètes des cinq continents non seulement révèle les voix
prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui
feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection
dévoile un espace d’ouverture où tant la pluralité que la qualité du
traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de
titres par an.

Déjà parus

625 – Jean-Pierre BIGEAULT, 100 poèmes donnés au vent. Suite de
poèmes, 2014
624 – Yves Patrick AUGUSTIN, D’ici et nulle part, 2014.
623 – Patrick WILLIAMSON, Tiens ta langue. Hold Your Tongue
(bilingue français-anglais), 2014.
622 – Michel JAMET, Partage son royaume !, 2014.
621 – Ayten MUTLU, Les yeux d’Istanbul. Istanbul’un gözleri, 2014.
620 – Philippe GUILLERME, Tout attaché, 2014.
619 – Patricia LAIGLE, La neige sur le museau des biches, 2014.
618 – Paul Henri LERSEN, Poèmes d’Ici, 2014.
617 – Omer MASSEM, Fragments sauvegardés, 2014.
616 – Umberto PIERSANTI, Lieux perdus, 2014.
615 – Thierry LASPALLES, Silence des saisons, 2014.
614 – Stella VINITCHI RADULESCU, Comme un désert de roses, 2014.
613 – Ban’ya NATSUISHI, Cascade du futur, 2014.
612 – François DESFOSSES, Fleurs de l’inexistence, 2014.
611 – Emma PEIAMBARI, Les rosées de l’exil, 2014.
610 – Paul Henri LERSEN, Geometria. Mesure du monde, 2014.
609 – Philippe TANCELIN, Seuils, 2014.
608 – Ludmilla PODKOSOVA, Le don des mots, 2014.
607 – Abdarahmane NGAÏDE, Ode Assilahienne, 2014.
606 – Maurice COUQUIAUD, Anthologie poétique. 1972-2012, 2014.
605– Daniel LEDUC, Sous la coupole spleenétique du ciel, 2013.
604 – Michel Khalil HELAYEL, Ton visage mon souffle ma lumière,
2013.
603 – Suzanne MERIAUX, Visages de l’eau, 2013.
602 – Milan ORLIĆ, Ardent désir d’unité, 2013.