Le son friable de l’étreinte

De
Publié par

Une femme s'offre un espace où respirent l'être et le devenir. Il ne s'agit plus de fuir, mais de plonger dans un profond désenchantement. Cette descente éclaire les voies qui l’accompagnent, les êtres qui la touchent, la mort latente qui la pousse à revivre malgré tout. Au fil de chaque poème, elle convainc que, malgré les craquements et la noirceur, il existe toujours un recommencement et de la lumière.
«La nuit, j’emmaillote les algues qui font de nous ce que nous sommes. J’accouche du givre bleu de l’hiver. Sans laisser de traces. Aucune.»
Maniant avec finesse le poème en prose, Marie-Belle Ouellet poursuit ici sa quête de sens en convoquant l’identité féminine et son rapport à l'altérité.
Publié le : mercredi 8 avril 2015
Lecture(s) : 19
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895975069
Nombre de pages : 82
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Marie-Belle Ouellet
Le son friable
de l’étreinte
P OÉ SI ECouverture :
Isabelle Parson
La présence de l’absence
Photographie numérique assemblée,
Canal de Soulanges, 2013.LE SON FRIABLE DE L’ÉTREINTEDE LA MÊME AUTEURE
Je promets d’être là
Ottawa, Éditions David, 2012.
Un peu de ciel au bout d’une corde
Ottawa, Éditions David, 2006. Marie-Belle Ouellet
Le son friable
de l’étreinte
POÉSIECatalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada
Ouellet, Marie-Belle, 1978-, auteur
Le son friable de l’étreinte / Marie-Belle Ouellet.
(Voix intérieures)
Poèmes.
Publié en formats imprimé(s) et électronique(s).
ISBN 978-2-89597-446-8. — ISBN 978-2-89597-506-9 (pdf)
I. Titre. II. Collection : Voix intérieures (Ottawa, Ont.)
PS8629.U3614S66 2015 C841’.6 C2015-901388-7
C2015-901389-5
Les Éditions David remercient le Conseil des arts du Canada, le Bureau des
arts franco-ontariens du Conseil des arts de l’Ontario, la Ville d’Ottawa et le
gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada.
Les Éditions David Téléphone : 613-830-3336
335-B, rue Cumberland Télécopieur : 613-830-2819
Ottawa (Ontario) K1N 7J3 info@editionsdavid.com
www.editionsdavid.com
Tous droits réservés. Imprimé au Canada.
eDépôt légal (Québec et Ottawa), 2 trimestre 2015À celles et à ceux qui resteront
À celui qui resteraIl grêle
Alors tu m’étreindras
de toutes tes forces, et
tu m’arracheras de moi.
René LapierreJ’aurais voulu la lune sur ta bouche. Ensoleillée.
La brume sur mon dos. J’aurais voulu, dans nos
veines, des espaces pour mourir. Avec fracas se
dissoudre. J’aurais voulu des coquillages entre
les branches. Des coquillages mûrs et sucrés.
J’aurais voulu le bruit des enfants lorsqu’ils
pleurent. J’aurais voulu des murs enfammés,
des cages pour bercer les étoiles, des ombres
pour recouvrir nos pieds.
J’aurais voulu toi, quelque part.
J’aurais voulu le soleil. Dur. Un soleil noir qui n’a
jamais douté.
11Aujourd’hui, sur le seuil, sur ton ventre désert,
ses falaises. J’ai peur.
Ce que nous sommes, aujourd’hui, sur cette
page. L’écorce et les mots du poème.
Demain, j’attiserai la chambre et nos colères.
J’abriterai la nudité du feuve.
12Il pleut des fragments sur l’arbre de la chambre.
Je me quitte, accrochée au centre divin de ma
mère. Là, quelques rayons s’agitent. Petit à petit,
j’apprends à porter les refets roux.
13Si longtemps à fceler nos prières. Des fammes
ouvertes sur le dos des femmes. Nos seins
bl anchis par la foudre. Je m’abstiens d’enlacer
les courants de la mer. J’attends.
Enterrée, ici, sous des draps sauvages.
14Table
Il grêle ........................................................... 9
L’ombre respire entre nos doigts ............. 23
Les craquements ....................................... 31
Un peu d’elle .............................................. 43
Ce qu’il y a de plus banal .......................... 55
Entre les aubes .......................................... 65VOIX INTÉRIEURES
Collection dirigée par Marc Pelletier
Antoine , Yves. La mémoire à feur de peau , 2002.
Baril Pelletier, François. Terres et traces de l’immuabilité,
2011.
Baril Pelletier, François. Apocryphes du cœur, 2010.
Beaulac , Guy. Nord-Sud, 1999.
Bérubé , Sophie. La trombe sacrée, 2002.
Bessette , Ariane. Lieux provisoires, 2014.
BessetteAvant l’oubli, 2011.
Blanchet , Michèle. L’heure mauve, 2010.
Blanchet , Michèle. Sous la lampe-tempête, 2008.
Brunet , Jacques. Accords et cris. Jeux de mots, 1995.
Carducci , Lisa. Pays inconnu / Paese sconosciuto, 2002.
Charlebois , Éric. Compost-partum, 2014. , Éric. Le miroir mural devant la berceuse
électrique, 2012.
Charlebois , Éric. Lucarnes, 2009. , Éric. Circatrices, 2008.
Charlebois , Éric. Cinérite. Fertilité des cendres ou Tradition
du mouvement, 2006.
Charlebois , Éric. Centrifuge. Extrait de narration. Poésie faite
de concentré, 2005.
Charlebois , Éric. Péristaltisme. Clystère poétique, 2004.
Chéné , Lucie. Terres fragiles, 2014.
Christensen , Andrée. Racines de neige, 2013. , Andrée, et Jacques Flamand . Que l’apocalypse
soit ! Chants nouveaux de la Sybille, 2000.
Cossette , Marcil. Sur le parvis des nuages, 2009.
Deschênes , Marjolaine. L’étreinte ne sera plus fugace, 2007.Dorval , Jean, et Daniel Gagné. La Trilogie échiquéenne, 2004.
Estigène , Eugène Benito. Mémoire d’une nuit à genoux, 2001.
Forget , Carole. Elle habite une metropolis, 2002.
Jean , Stéphane. Cortège mémoire, 2002.
Jean , Stéphane. Poisons obscurs, 2001.
Jeaurond, Gaétan. Pays en palabres perdus, 1996.
Lacombe , Gilles. Le brouillard au-dessus de la douceur, 1999.
Lacombe , Gilles. Les petites heures qui s’avancent en riant,
c1998, 2010.
Lacombe , Gilles. Blancs gris et noirceurs, 1996. Épuisé.
Lalonde , Lucie. Icônes, 1999.
Lavallée , Loïse. Une faim de louve. Cantiques charnels, 2000.
Major , Jean-Louis. Antifables, 2002.
Milat , Christian. Douleureuse aurore, 2006.
Morin , Danyelle. Cante Jondo, 2003.
Motard , Chantal. Les enfarges du temps, 2005.
Muir , Michel. L’inépuisable tremblement des vivants, 2000.
Muir , Michel. Carnets intimes — 1993-1994, 1995. Épuisé.
Muir , Michel. Les armes convoitées du cœur. Suite poétique,
1994. Épuisé.
Ouellet , Marie-Belle. Le son friable de l’étreinte, 2015. , Marie-Belle. Je promets d’être là, 2012.
Ouellet , Marie-Belle. Un peu de ciel au bout d’une corde,
2006.
Pelletier , Louise de gonzague. Rêves inachevés, 2007.
Pelletier , Louise de gonzague. Errances poétiques, 2004.
Perrot-Bishop , Annick. En longues rivières cachées, 2005.
PerroFemme au profl d’arbre , 2001.
Pierre , Claude C. Débris d’épopée…, 2004.
Pleau , Michel. Le ciel de la basse-ville, 2014.
Pleau , Michel. Le petit livre de l’été, 2012.
Pleau , Michel. La lenteur du monde, 2007.Raimbault , Alain. Partir comme jamais, 2005.
RaimbaultL’absence au jour, 2002.
Richard , Lyne. Une barque peinte en rouge, 2012.
Richard , Lyne. Marcher pieds nus sur nos disparitions, 2009.
Richard , Lyne. La patience des cerfs-volants suivi de
Le bruissement des cendres, 2007.
Savoie , Paul. Bleu bémol, 2012.
Savoie , Paul. Crac, 2006.
Thérien , Michel A. La fuidité des heures , 2013.
Thérien , ML’instant de la fuite suivi de Absinthe des
mots, 2011.
Thérien , Michel A. Terre de faïence, 2009.
Thérien , MDu vertige et de l’espoir. Carnets africains,
2007.
Thérien , Michel A. J’écris à rebours, 2005.
Thérien , ML’aridité des feuves , 2004.
Thérien , Michel A. Eaux d’Ève, 2002.
Thérien , MCorps sauvage, c2000, 2007.
Thérien , Michel A. Fleuves de mica, 1998.
Villeneuve , Marité. Le ciel clandestin, 2013.
Voldeng , Évelyne. Brocéliande à cœur de neige suivi de
Mon herbier sauvage, 2002.
Zalitis , Dominique. Du frimas sur la mer, 2010.
Zalitis , DEntre les murs de la Baltique, 2007.Imprimé sur papier Enviro
100 % postconsommation
traité sans chlore, accrédité Éco-Logo
et fait à partir de biogaz.
Couverture 30 % de fibres postconsommation
Certiié FSC®
Fabriqué à l’aide d’énergie renouvelable,
sans chlore élémentaire, sans acide.
Maquette et mise en pages :
Anne-Marie Berthiaume
Achevé d’imprimer en mars 2015
sur les presses de Marquis Imprimeur
Montmagny (Québec) Canada
fOriginaire de Matane, en Gaspésie,
Marie-Belle Ouellet s’engage très
jeune dans l’écriture poétique.
Lauréate du prix Arcade pour
sa suite poétique Nature morte,
elle participe à plusieurs activités
littéraires, dont le Festival
international de poésie de
TroisRivières. Elle est diplômée en études
littéraires. Le son friable de l’étreinte
est son troisième recueil de poésie
publié chez David.
STÉPHANE LARIVIÈRE, M.PHOTOG.A, MPAUne femme s’offre un espace où respirent
l’être et le devenir. Il ne s’agit plus de fuir,
mais de plonger dans un profond
désenchantement. Cette descente éclaire les
voies qui l’accompagnent, les êtres qui la
touchent, la mort latente qui la pousse à
revivre malgré tout. Au fl de chaque poème,
elle convainc que, malgré les craquements
et la noirceur, il existe toujours un
recommencement et de la lumière.
La nuit, j’emmaillote les algues qui font de
nous ce que nous sommes. J’accouche du
givre bleu de l’hiver. Sans laisser de traces.
Aucune.
Maniant avec fnesse le poème en prose, Marie-Belle
Ouellet poursuit ici sa quête de sens en convoquant
l’identité féminine et son rapport à l’altérité.
VOIX INTÉRIEURES
www.editionsdavid.com

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Lucarnes

de editions-david

Compost-partum

de editions-david